Questions relatives aux jugements légiférés sur Zakat Al-Fitr...
Toutes les louanges appartiennent à Allah, et prières et salutations sur le Messager d’Allah, sa famille, ses compagnons et ceux qui adhérent à sa voie et qui le suivent.
 
Ce qui suit est une compilation de questions importantes relatives aux jugements légiférés sur Zakat Al-Fitr sélectionnées parmi des questions que j’ai posées à notre Sheykh, le grand savant, Sâlih Ibn Mouhammad Al-Louhaydan.
 
 
1.J’ai demandé à notre Sheykh : « A quoi fait référence Zakat Al-Fitr avec ce nom ? »
 
Il a répondu : « La Zakat Al-Fitr est appelée ainsi parce qu’elle est donnée lorsque les musulmans cessent leur jeûne (à la fin du mois de Ramadan) comme une manière de montrer de la gratitude à Allah, Le Très-Haut, pour leur avoir facilité le jeûne de ce mois.
 
2.Je lui ai demandé : « Quelle est la quantité d’un Sa’ ? »
 
Il a répondu : « La quantité d’un Sa’ est 3 kilogrammes ».
 
3.Je lui ai demandé : « Quels sont les  aliments qui sont donnés en Zakat ? »
 
Il a répondu : « Zakat Al-Fitr est donnée dans les aliments qui font la nourriture de base de la localité concernée ».
 
4.Je lui ai demandé : « Est-il permis de donner Zakat Al-Fitr en argent ? »
 
Il a répondu : « Il n’est pas permis de donner Zakat Al-Fitr en argent. Plutôt, on la donne en nourriture tel qu’elle fut donnée du temps du Prophète, Salla Allah ‘aleyhi wa sallam. Certains savants disent qu’il est permis de la donner en argent, mais l’exemple est dans le Prophète, Salla Allah ‘aleyhi wa sallam, en tant que législateur et il a commandé qu’elle soit versée en nourriture. »
 
5.Je lui ai demandé : « A qui est donnée Zakat Al-Fitr ? »
 
Il a répondu : « Elle est donnée aux pauvres, comme dans le Hadith (et de la nourriture pour les pauvres). Ceci est le principe de base pour Zakat Al-Fitr, qu’elle soit donnée aux pauvres et non aux riches. »
 
6.Je lui ai demandé : « La Zakat Al-Fitr peut-elle être donnée aux non-musulmans ? »
 
Il a répondu : « Le principe de base est que Zakat Al-Fitr soit pour les musulmans et qu’elle ne soit pas donnée aux non-musulmans s’il y a un musulman (à qui la donner). »
 
7.Je lui ai demandé : « Zakat Al-Fitr doit-elle être versée pour des personnes souffrant de troubles mentaux ? »
 
Il a répondu : « La personne en charge de ses affaires donne la Zakat en son nom ».
 
8.Je lui ai demandé : « Zakat Al-Fitr doit-elle être versée pour des personnes âgées séniles ?»
 
Il a répondu : « Si la personne âgée est atteinte de sénilité, alors la personne en charge de ses affaires distribue la Zakat à sa place car il n’est pas dispensé de l’obligation de la Zakat ».
 
9.Je lui ai demandé : « Est-il permis d’envoyer Zakat Al-Fitr vers un autre pays ? »
 
Il a répondu : « Oui, c’est permis de la transmettre d’un pays à un autre ».
 
10.Je lui ai demandé : « Est-il permis à une personne de donner la Zakat pour ses frères et sœurs (frères et sœurs de père et/ou de mère) qui sont orphelins ? »
 
Il a répondu : « Il est permis à quelqu’un, s’il en a la capacité, de donner Zakat Al-Fitr pour ses jeunes frères et sœurs. Plutôt, il lui est obligatoire de donner Zakat Al-Fitr pour toutes personnes qu’il est obligé de supporter financièrement. »
 
11.Je lui ai demandé : « Doit-on donner Zakat Al-Fitr pour un(e) servant(e) ? »
 
Il a répondu : « Quiconque a un(e) servant(e) musulman(e), il lui est obligatoire de donner Zakat Al-Fitr pour lui/elle. Cependant, si son/sa servant(e) est un(e) mécréant(e), alors il n’a pas à donner la Zakat pour lui/elle. »
 
12.Je lui ai demandé : « Doit-on donner Zakat Al-Fitr pour un fœtus ? »
 
Il a répondu : « Zakat Al-Fitr est donnée pour un fœtus en raison du fait que ‘Outhman, RadhiAllah ‘anhou, donnait Zakat Al-Fitr pour le fœtus qui n’est pas encore né. »
 
13.Je lui ai demandé : « Quand Zakat Al-Fitr devient-elle obligatoire ? »
 
Il a répondu : «  Elle devient obligatoire à la fin du mois de Ramadan. Ainsi, celui qui meurt à la fin du mois de Ramadan,Zakat Al-Fitr est donnée en son nom. Toutefois, si quelqu’un meurt au début du mois, ou au milieu du mois, ou le 20ème jour ou le 25ème jour, alors la Zakat n’est pas donnée pour lui. Plutôt elle est donnée pour celui qui meurt à la fin du mois de Ramadan.
 
14.Je lui ai demandé : « Quand Zakat Al-Fitr est-elle donnée ? »
 
Il a répondu : « La Sounnah est que Zakat Al-Fitr soit donnée avant la prière du ‘Aid. Celui qui la donne après avoir accomplie la prière du ‘Aid alors sa récompense n’est pas la récompense de Zakat Al-Fitr.
 
15.Je lui ai demandé : « Est-il permis de rattraper Zakat Al-Fitr ? »
 
Il a répondu : « Quiconque n’a pas donné Zakat Al-Fitr alors que son temps est passé, alors il doit la donner après. Cependant, sa récompense n’est pas comme celui qui l’a donnée dans son temps. »
 
16.Je lui ai demandé : « Est-il permis de confier à quelqu’un la tâche de verser Zakat Al-Fitr ?»
 
Il a répondu : « Il est permis à quelqu’un de confier à quelqu’un d’autre la tâche de donner Zakat Al-Fitr pour lui à condition que la personne qui est sollicitée soit digne de confiance et qu’elle la donne dans son temps légiféré. »
 
17.Je lui ai demandé : « Pour celui qui travaille à l’étranger, doit-il donner la Zakat dans son pays ou dans celui dans lequel il travaille ? Aussi, est-il permis de donner la Zakat pour ses enfants dans le pays dans lequel il travaille ? »
 
Il a répondu : « Quiconque se trouve à l’étranger, il donne la Zakat dans le pays dans lequel il a jeûné et ne la donne pas dans son pays d’origine. Si ses enfants se trouvent dans leur pays respectif alors ils donnent Zakat Al-Fitr dans leur pays et leur père ne la donne pas pour eux dans le pays dans lequel il a jeûné. »
 
 
Ecrit par Sheykh Badr Ibn Mohammed  Al-Badr Al ‘Anazi (Qu'Allah le préserve).
 
Traduction effectuée par notre frère Djilali
Source
 
__________________
 
Eloge de Sheykh Mohammed Ibn Hâdî Al-Madkhalî envers Sheykh Badr Ibn Mohammed Al-Badr (Arabe)
 
 
 
Eloge de Sheykh Mohammed Al-Anjarî envers Sheykh Badr Ibn Mohammed Al-Badr (Arabe + Traduction)
 
 
 
 
Traduction:
 
"As-Salam Aleykoum. En réponse à votre question, qu'Allah vous préserve:
 
Sheykh Badr Ibn Mohammed Al-Badr Al 'Anazî est un sounni, salafi. 
 
Nous l'aimons en Allah. C'est un homme bon! 
 
Et j'encourage les jeunes à participer à ses cours et de profiter de lui.
 
Nous demandons à Allah Ta'âlâ At-Tawfiq (La Réussite)"
 
 
Source :
 
http://www.sounnah-publication.com/
Tag(s) : #Jeune

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :