L’histoire de ce musulman qui a trouvé 100 000 $ fait le tour du web

Les médias américains et anglais parlent tous de ce musulman d’origine indienne qui a trouvé la coquette somme de 100 000 $ dans son restaurant.

 

Altaf Chaus a remarqué un sac à dos seul dans un fast-food dont il est le gérant à San José, une ville de la côte ouest des États-Unis.

 

Il a été oublié sur une chaise par un client à l’heure du déjeuner. En espérant que quelqu’un revienne réclamer l’objet perdu, Altaf a gardé le sac avec lui près de sa caisse enregistreuse.

 L’histoire de ce musulman qui a trouvé 100 000 $ fait le tour du web

Le sac trouvé par Altaf Chaus

 

Après quelques heures, Altaf décida alors d’ouvrir le sac pour voir s’il pouvait  trouver des indices indiquant l’identité du propriétaire.

 

«J’ai ouvert la fermeture éclair et j’ai vu des tonnes de factures, enveloppées avec des bandes de caoutchouc et empilées, j’ai immédiatement appelé la police … » raconte le musulman

 

« Il y avait 10 paquets de 10 000 $  » « J’étais choqué … Je n’avais jamais vu autant [d’argent] de ma vie » a déclaré l’homme après avoir découvert les 100 000 dollars.

 L’histoire de ce musulman qui a trouvé 100 000 $ fait le tour du web

Les dix liasses de 10 000 $ trouvées dans le sac à dos

C’est sa foi musulmane qui l’a poussé à être honnête

Altaf Chaus qui vit en Amérique depuis 26 ans dit que c’est sa foi musulmane qui l’a poussé à être honnête et à ne pas s’approprier cet argent.

« Le prophète Muhammad ﷺ a enseigné aux musulmans de faire l’annonce de l’objet trouvé afin de trouver son propriétaire légitime. » déclare l’honnête homme.

L’Islam a prescrit la protection des biens, de même qu’elle a prescrit le respect et la préservation des biens d’autrui. Or un objet trouvé est précisément un bien appartenant à autrui.

 L’histoire de ce musulman qui a trouvé 100 000 $ fait le tour du web

Altaf Chaus en personne

 

Altaf a ajouté :

 

«Je suis musulman et nous [les musulmans] croyons qu’il faut transpirer pour gagner sa vie. Lorsque nous sommes arrivés ici, j’avais l’habitude de cumuler trois emplois et j’ai appris qu’il faut travailler durement pour subvenir à ses besoins »

La police cherche toujours le propriétaire du sac qui ne s’est pas encore manifesté.

« Personne n’est revenu le chercher » a déclaré Altaf avant d’ajouter « Il appartient à quelqu’un, Il ne m’appartient pas. »

 

Source :

 

http://journaldumusulman.fr/

Tag(s) : #Informations

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :