Le fléau du gaspillage de nourriture

Shaykh Al-Fawzan (hafidahu’Llah) explique dans une de ses fatawa:

 

« (…) Il est autorisé de jeter les aliments avariés (fâsidah) qui ne se mangent plus.

Quant à ceux, qui sont [encore] bons (tayyibah) et qui peuvent être consommés même par les animaux (bahâ im) alors, ils seront consommés par ces derniers ou par les volatiles (tuyûr) : dans ce cas là, il n’est pas permis de les jeter à la poubelle car [c’est quelque chose de] respectable (muhtaramah), [qui] peut servir et [dans] le fait de les jeter à la poubelle, [il y a en cela] du gaspillage (ihdâr) et du gâchis (ifsâd).

 

Si ces restes de nourriture peuvent être [encore] profitables, il n’est pas licite de les jeter à la poubelle.

 

Mais si ces restes de nourriture ne sont plus profitables ou avariés, alors il n’y a pas de mal à s’en débarrasser à la poubelle.»

 

(fin de citation)

copié de Sahab. net

 

●▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬●

 

Allah (سبحانه و تعالى) dit:

 

{ وَلَا تُبَذِّرْ‌ تَبْذِيرً‌ا ﴿٢٦﴾ إِنَّ الْمُبَذِّرِ‌ينَ كَانُوا إِخْوَانَ الشَّيَاطِينِ ۖ وَكَانَ الشَّيْطَانُ لِرَ‌بِّهِ كَفُورً‌ا }

 

– Et ne gaspille pas indûment, car les gaspilleurs sont les frères des diables ; et le Diable est très ingrat envers son Seigneur. (S.17 v.26-27)

 

{ وَهُوَ الَّذِي أَنشَأَ جَنَّاتٍ مَّعْرُ‌وشَاتٍ وَغَيْرَ‌ مَعْرُ‌وشَاتٍ وَالنَّخْلَ وَالزَّرْ‌عَ مُخْتَلِفًا أُكُلُهُ وَالزَّيْتُونَ وَالرُّ‌مَّانَ مُتَشَابِهًا وَغَيْرَ‌ مُتَشَابِهٍ ۚ كُلُوا مِن ثَمَرِ‌هِ إِذَا أَثْمَرَ‌ وَآتُوا حَقَّهُ يَوْمَ حَصَادِهِ ۖ وَلَا تُسْرِ‌فُوا ۚ إِنَّهُ لَا يُحِبُّ الْمُسْرِ‌فِينَ }

 

C’est Lui qui a créé les jardins treillagés et non treillagés, les palmiers et les cultures au goût si varié, l’olivier et le grenadier, de même espèce ou d’espèces différentes. Mangez de leurs fruits une fois matures, et acquittez-en les droits le jour de la récolte. Et évitez tout gaspillage, car Il n’aime pas les gaspilleurs. (S.6 v.141)

 

D’après Jâbir Ibn ’Abdillah, (رضي الله عنه) le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « La nourriture (ou repas, ta‘âmu) d’une personne suffit pour deux, la nourriture de deux personnes suffit pour quatre [D’après Abû Hurayra : …de deux personnes suffit pour trois, et la nourriture de trois personnes suffit pour quatre], et la nourriture de quatre personnes suffit pour huit. »

 

• Source : (Rapporté par Al-Bukhari n°5392 et Muslim n°2058/2059. Voir « Riyad us-sâlihin » n°565, 755 et 756)

 

Source :

 

http://rappeldujour.fr

Tag(s) : #Fatwas

Partager cet article

Repost 0