Le regroupement des prières du Maghrib et de l’Icha à l’heure du Maghrib et quand doit-on prier le Witr lorsque l’on regroupe de la sorte

Cheikh mohamed Ali Ferkous

 

Question :

Est-il permis d’accomplir la prière de l’Icha en la joignant à celle du Maghrib, à la mosquée et en groupe, de même que le Witr ?

 

Réponse :

 

Il est permis au prieur de regrouper les prières du Dhouhr et du ‘Asr, de même que les prières du Maghrib et de l’Icha, que ce soit en les regroupant dans l’horaire de la première prière (ce qui s’appelle : « Djam‘ Taqadîm ») ou de la deuxième « Djam‘ Ta’khîr »).

 

En effet, il est confirmé que le Prophète صلّى الله عليه وآله وسلّم : « a regroupé les prières du Dhouhr et du ‘Asr et celles du Maghrib et de l’Icha à Médine, sans éprouver de crainte et sans qu’il ne pleuve »(1) et ceci est rapporté dans d’autres hadiths authentiques, de même qu’il est confirmé d’Ibn ‘Oumar « qu’il regroupait les prières du Maghrib et de l’Icha avec les gouverneurs quand il les regroupaient à cause de la pluie »(2).

 

Aussi, il n’existe pas une autre façon de regrouper les prières. Si quelqu’un regroupe les prières du Maghrib et de l’Icha en les retardant (c’est-à-dire dans l’horaire de l’’icha) à cause d’une gêne, d’un voyage, d’une pluie, d’une maladie ou pour un besoin occasionnel, alors il lui est permis de prier le Witr après la prière de l’Icha et donc dans la première partie de la nuit.

 

Par contre, s’il regroupe les deux prières en les avançant, il ne lui sera permis de prier le Witr qu’après le début de son horaire, qui s’étend de l’horaire de base de l’Icha jusqu’au Fadjr (lever du crépuscule). En effet, le Prophète صلّى الله عليه وآله وسلّم a dit : « Allâh vous a ajouté une prière : le Witr, priez-la donc entre la prière de l’Icha et celle du Fadjr. »(3)

 

Il peut aussi retarder le Witr à la moitié ou à la fin de la nuit, vu le hadith de ‘Aicha stipulant que : « le Prophète a accompli le Witr à toute heure de la nuit : au début, au milieu et à la fin de la nuit. il finit à prier [le Witr] avant l’aube »(4).

 

Le savoir parfait appartient à Allâh, et notre dernière invocation est qu'Allâh, Seigneur des Mondes, soit loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 28 de Dhoû-L-Hidjdja H,
correspondant au 28 janvier 2006 G.

 


(1) Rapporté par : Mouslim (1667), Aboû Dâwoûd (1213), At-Tirmidhî (187), an-Naşâ’î (609), Ahmad (1981) et Al-Bayhaqi (5761), d'après Ibn ‘Abbâs رضي الله عنه.

 

(2) Rapporté par : Mâlik (333), Al-Bayhaqi (5766) et ‘Abd Ar-Razzâq (4288), d’après Nâfi‘ ; jugé sahîh (authentique) par Al-Albânî (583).

 

(3) Rapporté par Ahmad (24580), Al-Hâkim (6591) et Al-Tahâwî (3853) ; jugé sahîh (authentique) par Al-Albânî dans Sahîh At-Targhîb Wat-Tarhîb (596).

 

(4) Rapporté par : Al-Boukhârî (966), Mouslim (1771), At-Tirmidhi (459), Ibn Mâdjah (1241), Ahmad (24920, Al-Houmaydî (196) et Al-Bayhaqî (5030), d'après ‘A’icha رضي الله عنها.

 

Source :

 

http://ferkous.com

Tag(s) : #Fatwas, #Prière

Partager cet article

Repost 0