La voie authentique à suivre dans l’appel à Allâh

Sheikh Sâlih Ibn Fawzân al-Fawzân (qu’Allâh le préserve)

 

samedi 17 septembre 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

 

 Enregistrer au format PDF

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

 

Allâh – Ta’âla – dit : « Dis : Voici ma voie, j’appelle les gens [à la religion] d’Allâh » [1]

 

Allâh a ordonné à Muhammad (sallallahu ‘alayhi wa salam) qu’il dise au monde : « Voici ma voie », ce qui veut dire, mon chemin sur lequel je suis. Mais quel est ce chemin ?

 

D’appeler à Allâh avec science ? Le chemin de l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam) est celui avec lequel il a été envoyé pour appeler à Allâh, et non pour appeler à sa propre personne, ou pour un intérêt mondain, ou une supériorité royale. Il appelle uniquement à Allâh, avec une sincérité dévouée uniquement à Allâh.

 

Cela fait partie des conditions nécessaires à l’appel à Allâh, que cela soit sincèrement dévoué à la Face d’Allâh. S’en rechercher à travers cela l’orgueil, ou l’ostentation, ou l’apparence, ou la supériorité auprès des gens. Car le principal but à travers le prêche est que cela soit bénéfique aux gens, et de les sortir des ténèbres de l’ignorance à la lumière (de la religion). Telle est la voie véritable de l’appel à Allâh.

 

Mais quant à celui qui prêche pour la renommée, la célébrité, le respect, ou pour un bénéfice financier, ou diriger, ou qui prêche pour un parti, ou un groupe autre que les gens de la Sounnah, ou pour un groupe de gens, ou encore un dogme de pensée, tout cela ne correspond pas au fait de prêcher pour Allâh, mais plutôt au fait de prêcher pour autre que Lui.

 

Car toute personne qui appelle à Allâh, n’est pas forcément prêcheur, si ce n’est que quand son intention est sincère pour Allâh – ‘Azza wa Djal, et que son but principal est d’informer les gens d’Allâh, et de les renvoyer à Allâh, d’orienter sciemment les gens à Allâh, les alerter de l’égarement, du polythéisme et des innovations. Tel est celui véritablement qui appelle à Allâh. Combien sont nombreux les prêcheurs ! Mais peu sont ceux qui appellent véritablement à Allâh. Ils appellent à des choses ou à des buts que Seul Allâh en a connaissance. Le prêcheur est conditionné à deux principales conditions :

 

La première est que son intention soit sincère dans son appel à Allâh – ‘Azza wa Djal.

 

La deuxième est qu’il soit connaisseur et clairvoyant. Certes, le prêche de l’ignorant n’apporte rien, et commettra plus de dégâts qu’il ne réformera.

 

Il est possible qu’il rende licite ce qui est prohibé et vice-versa rendant prohibé ce qui est licite. Il peut donner un avis juridique avec ignorance, donner une réponse fausse à une question.

 

Certes, le prêcheur résout les problèmes, et atteint des objectifs visés. Les gens s’exposent aux personnes, et il faut dans cette situation une science afin de dissiper leurs ambiguïtés, de contester leurs égarements. Il n’est pas possible, sans science, de résister aux équivoques des gens égarés et trompeurs. Cela n’est pas possible si ce n’est avec science et clairvoyance. [2]

 

Notes

 

[1Coran, 12/108

 

[2At-Ta’lîqât ut-Tawdhîhiyyah ’ala Mouqadimat il-Fatawa al-Hamawiyyah du SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.46-47

 

Source :

 

http://www.manhajulhaqq.com

Tag(s) : #Manhadj

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :