Ils affaiblirent alors la pudeur de certaines femmes ainsi que la chasteté de certains hommes !

Shaykh Soulaymâne Ar Rouhaylî : (…) Cela était au temps où les femmes sortaient alors qu’elles étaient au plus fort de leur pudeur, l’action était de se voiler le visage même chez ceux qui voyaient la permission de le dévoiler. C’était le comportement répandu.

Alors qu’en est-il aujourd’hui alors que la femme, le plus souvent, lorsqu’elle sort de chez elle, s’embellit de types d’embellissement qu’elle ne porte même pas chez elle.

 Lorsqu’elle attend son mari, elle l’attend portant une odeur d’oignon et avec un visage las et tiré. Et lorsqu’elle veut sortir de chez elle, elle se lave le visage, se maquille, met du rouge à lèvres et du parfum le plus souvent.

Je dis : les savants ne divergeront pas sur l’obligation pour une telle femme de se couvrir le visage. Les savants ne permettent pas à la femme de s’exhiber ornée, pas même ceux qui voient la permission de dévoiler le visage.

Je ne doute pas que leurs règles exigent à ce qu’ils disent qu’il est illicite à ce que cette femme sorte ayant le visage découvert car il lui est obligatoire de cacher cette parure qu’elle a apposée sur son visage.

Il nous incombe donc, ô bien aimés, de comprendre notre religion et d’agir comme agissent les vertueux.

Et lorsque l’on lit l’histoire de l’ensemble des pays musulmans, on y trouve que la femme couvrait son visage jusqu’à il y a peu, jusqu’à ce que survienne la campagne militaire française et les plus importants de ses soldats étaient les femmes exhibées.

Et ils propagèrent cela dans les demeures des musulmans : ils affaiblirent alors la pudeur de certaines femmes des musulmans ainsi que la chasteté de certains hommes musulmans ! Ils s’emparèrent alors des demeures des musulmans.

 

Source :

 

http://cerclesciences.fr/

Tag(s) : #Femme

Partager cet article

Repost 0