La sincérité envers Allâh

Shaykh Ibn Bâz : et il est obligatoire à tout religieusement responsable de ses actes que d’être sincère envers Allâh, de n’adorer que Lui Seul et personne d‘autre et que cela se fasse en appliquant la législation de Mohammad ﷺ.

Voilà ce qui est imposé à tout religieusement responsable de ses actes : d’adorer Allâh Seul, de Lui dédier exclusivement ses œuvres en appliquant la Législation avec laquelle Il envoya Son Prophète Mohammad ﷺ.

Ainsi, l’œuvre a deux conditions ; se rapprocher d’Allâh et l’œuvre pieuse ont deux conditions :

  • La première étant la sincérité envers Allâh et que l’intention soit pour Allâh.
  • La seconde étant la concordance à la législation islamique.

Comme l’a dit Allâh Ta’âlà : {quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions…}, c’est-à-dire concordant avec la législation – {…et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre son Seigneur}. Et Il Jalla wa ‘Alà a dit {il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allâh, Lui vouant un culte exclusif}, {dis: «Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines ou bien vous le divulguiez, Allâh le sait.}. Rien ne Lui est caché Jalla wa ‘Alà. Et Il Sobhânah a dit {invoquez Allâh donc, en Lui vouant un culte exclusif quelque répulsion qu’en aient les mécréants}.

Ainsi, ce qui incombe à tout religieusement responsable est d’être sincère envers Allâh dans leurs actes et paroles, et de se rapprocher de Lui à travers leurs adorations en terme de prière, jeûne, hajj, aumône, combat etc.

Il est obligatoire de les vouer à Allâh Seul, de vouloir à travers eux Son Visage, se rapprocher de Lui et rechercher Sa récompense afin que la rétribution et la récompense soient octroyées par Allâh Azza wa Jall et afin de s’exempter de toute responsabilité.

C’est pourquoi il ﷺ a dit « les actes ne valent que par les intentions et chacun n’aura que ce qu’il a eu comme intention» : celui qui a prié pour Allâh, sa prière sera pour Allâh ; et celui qui a prié pour être vu, sa prière sera pour l’ostentation.

Et de même pour celui qui a fait le hajj, qui a fait l’aumône, qui a combattu : s’il l’a fait pour être vu alors c’est pour l’ostentation. Quant à celui qui a visé le Visage d’Allâh et la demeure dernière alors à lui son intention et son but.

L’intention est d’une immense importance, d’un rang grandiose que ce soit, ô serviteur d’Allâh, dans tes œuvres apparentes et cachées. La hijra, le jeûne, l’aumône, le combat, le hajj etc, tout cela nécessite une intention vouée à Allâh, que tu le fasses recherchant le Visage de ton Seigneur, en espérant Sa récompense et en redoutant Son châtiment.

L’Homme sort de chez lui, aspirant à un acte pieux, alors il a sa rétribution. Aspirant à un mauvais acte, alors il en porte le fardeau, wa lâ hawla wa lâ quwwata illa biLlâh.

Source :

http://cerclesciences.fr/

Tag(s) : #Fatwas

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :