Je ressens des insufflations sataniques, des incertitudes et des doutes me demandant si la voie que j’emprunte est bien celle d’Allâh Azza wa Jall

Question : j’étais un mécréant puis je me suis converti à l’Islâm. Ou plutôt j’avais apostasié puis je suis de nouveau entré en Islâm.

Mais je ressens des insufflations sataniques, des incertitudes et des doutes me demandant si la voie que j’emprunte est bien celle d’Allâh Azza wa Jall. Et j’éprouve cela sur de longues périodes. Que puis-je faire ?

Shaykh Soulaymâne Ar Rouhaylî : tout d’abord, toutes les Louanges reviennent à Allâh de t’avoir guidé à l’Islâm, de t’avoir sauvé du feu et de t’avoir permis de revenir à la voie d’Allâh.

Deuxièmement : si tu fais partie des gens de la sunna et avec les gens de la sunna, sache alors que tu es sur le bien. Un homme vint à l’imâm Ahmad, qu’Allâh Azza wa Jall lui fasse miséricorde, et lui dit « un homme que j’aimais est mort et j’éprouve de la crainte pour lui (concernant sa situation dans l’au-delà) ». L’imâm Ahmad lui demanda : « est-il mort sur la sunna ? ». Il répondit que oui et lui de répondre « dès lors, n’aie pas peur pour lui ».

Troisièmement, ô mon frère, les savants disent que les insufflations sont une indication de la véracité de ce qu’il y a dans le cœur puisque satan ne se rend pas aux cœurs en ruine en leur insufflant.

Les cœurs en ruine le sont déjà, ils n’ont pas besoin d’insufflations sataniques. Par contre satan vient en insufflant aux personnes vertueuses, aux cœurs vertueux, aux cœurs sains. J’ai d’ailleurs entendu notre shaykh Ibn l-Utheymîne, qu’Allâh lui fasse miséricorde, lorsqu’une personne l’interrogea disant « ô shaykh, je ressens des insufflations sur telle et telle chose » et shaykh lui a répondu « reçois la bonne annonce ! Reçois la bonne annonce ! Reçois la bonne annonce ! Cela est le signe du bien se trouvant dans ton cœur».

Par contre, il est obligatoire de ne pas être hanté par les insufflations ni même capituler devant elles. Je dis toujours aux frères de considérer les insufflations comme un homme fou qui parle près de toi ; est-ce qu’une personne se préoccupe du fou, lui demandant de se taire ?

C’est un fou, il ne se taira guère ! Telles sont les insufflations, ne t’en préoccupe pas : ne leur dis pas de se taire, ne leur consacre pas ton temps, considère les comme un fou, ne sois pas troublé par elles et ne t’arrête pas devant elles.

Et elles ne te nuiront pas ; elles sont plutôt un signe de bien. Lorsque les compagnons se plaignirent au Prophète ﷺ de ce qu’ils trouvaient en leurs cœurs comme insufflations, il leur dit « l’éprouvez-vous ? » ; ils répondirent « oh oui » et il répondit « voilà la pure foi ». C’est-à-dire que ces insufflations indiquent la véracité de la foi présente dans le cœur.

Cela donc, ô mon frère, ine shâ’a Allâh, si tu chemines avec les gens de la sunna, est une preuve de la véracité de ce sur quoi tu es et que tu as bel et bien emprunté la voie droite. Sois donc ferme et loue Allâh pour la préservation de l’enfer.

Et sache que satan est pour toi un ennemi, il circule en toi comme le sang circule.

Source :

http://cerclesciences.fr

Tag(s) : #Croyance

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :