Je ne pense pas que ce jeune homme qui était à l’époque du Prophète ﷺ se soit trouvé face à des tentations similaires .....

Hadîth : Un jeune homme est venu voir le Prophète  et lui dit : permets-moi la fornication. Les gens se sont alors retournés et lui ont crié dessus. Le Prophète ﷺ lui dit : approche, il s’approcha, puis il lui dit : assieds-toi. Puis il lui dit : voudrais-tu cela pour ta mère ? Il dit : non, par Allâh qui accepterait cela pour sa mère. Il dit : voudrais-tu cela pour ta fille ? Il dit : non, par Allâh qui accepterait cela pour sa fille. Il dit : voudrais-tu cela pour ta sœur ? Il dit : non, par Allâh qui accepterait cela pour sa sœur. Il dit : voudrais-tu cela pour ta tante maternelle ? Il dit : non, par Allâh qui accepterait cela pour sa tante maternelle. Il dit : voudrais-tu cela pour ta tante paternelle ? Il dit : non, par Allâh qui accepterait cela pour sa tante paternelle. Puis le Prophète ﷺ posa sa main sur lui et dit : « ô Allâh, pardonne son péché, purifie son cœur et préserve son sexe ». Abu Umama dit : Après cela, ce jeune ne se détournait plus. »

Shaykh AbderRazzâq Al Abbâd : puis, le loyal conseilleur ﷺ, envoyé comme miséricorde à l’univers, posa sa main sur la poitrine de ce jeune homme et dit « ô Allâh, pardonne son péché, purifie son cœur et préserve son sexe ».  Voici trois invocations, notez les, apprenez les, accordez leur grand intérêt : « ô Allâh, pardonne son péché, purifie son cœur et préserve son sexe ».

Je dis de les noter et de les mémoriser car les jeunes d’aujourd’hui sont dans une époque de tentation.  Je ne pense pas que ce jeune homme qui était à l’époque du Prophète ﷺ se soit trouvé face à des tentations similaires à celles que les jeunes rencontrent en cette époque.

C’est pourquoi, le jeune a besoin en cette époque que les gens de bien soient miséricordieux à son égard, qu’ils soient bienveillants, qu’ils soient compatissants envers lui, qu’ils invoquent sincèrement en sa faveur, une invocation émanant du cœur, l’invocation du père envers son enfant est exaucée, l’invocation de la mère envers son enfant est exaucée.

Qu’un père ne dise pas contre son enfant « qu’Allâh l’avilisse ou qu’Allâh l’enlaidisse ou qu’Allâh le maudisse ». Qu’il n’aide pas satan contre son enfant.

Les jeunes ont besoin de clémence, celle du père, de la mère, des proches, des camarades, des amis. Les jeunes ont besoin de ces invocations sincères, émanant de cœurs sincères, espérant ce qu’il y a auprès d’Allâh Sobhânahou wa Ta’âlà : « pardonne son péché, purifie son cœur, préserve sa chasteté ».

Ce jeune, à l’époque du Prophète ﷺ, suite à ce conseil, à cette clémence, à cette invocation émanant de lui ﷺ, se releva et il n’avait plus rien dans son cœur. Le désir avait disparu de son cœur. Il se releva et il se trouvait plus dans son cœur la moindre envie pour cette chose à laquelle les cœurs s’accrochent et pour laquelle grande est la fascination. Il se releva n’ayant plus rien dans son cœur.

Trois choses que sont la clémence, la bonne façon de prodiguer le conseil et la sincérité dans l’invocation, et dont les fruits sont vraiment grandioses.

Par Allâh, les jeunes ont besoin de personnes qui soient douces avec eux, qui soient sincères dans les invocations faites pour eux, qui soient bonnes dans la manière de leur prodiguer le conseil et de les éclairer, qui n’aident pas satan contre eux.

Le Prophète ﷺ, dans un cas similaire, avait dit « n’aidez pas satan contre votre frère », lorsqu’il avait été dit « qu’Allâh l’avilisse, qu’Allâh le maudisse ». Il avait dit « n’aidez pas satan contre votre frère » : il avait orienté vers le fait de dire « qu’Allâh te fasse miséricorde, qu’Allâh te pardonne ». Il avait orienté vers le fait d’invoquer pour lui.

En conclusion, ces sens que le Prophète ﷺ a largement exposés, poussent le cœur à se réveiller. « Voudrais-tu cela pour ta mère. Voudrais-tu cela pour ta fille ? Voudrais-tu cela pour ta sœur ? » etc, cela éveille fortement le cœur.

 

Si l’éclaircissement est accompagné d’un conseil prodigué de la bonne manière, d’une invocation sincère à Allâh Sobhânahou wa Ta’âlà alors des fruits sensationnels et bénis en émergeront.

La réussite, la droiture des cœurs et la purification de l’âme sont entre les mains d’Allâh Sobhânahou wa Ta’âlà, Il Sobhânahou wa Ta’âlà guide qui Il veut vers un chemin droit.

 

Source :

http://cerclesciences.fr

 

L'audio en arabe :

Tag(s) : #Hadits

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :