L’exemple du vivant et du mort

Lecteur : Abou Oussama rapporte selon Bourayd bn AbdiLlâh, selon Abou Bourda, selon Abou Moussa qu’Allâh l’agréé, le Prophète ﷺ a dit : « l’exemple de celui qui mentionne son Seigneur de celui qui ne mentionne pas son Seigneur est comme l’exemple du vivant et du mort ».

Shaykh Ibn Bâz : ce qui signifie que celui qui néglige le dhikr est comme le mort et que celui qui évoque Allâh est comme le vivant. Ce hadîth suffit comme encouragement et comme convoitise au dhikr. Le musulman se doit d’évoquer Allâh.

D’ailleurs, le hadîth d’AbdouLlâh bn Bousr mentionne qu’un homme dit : « ô messager d’Allâh, enseigne moi œuvre générale à laquelle me cramponner ; assurément les prescriptions de l’islâm me sont trop nombreuses», il répondit : « que ta langue ne cesse d’évoquer Allâh ». Que ta langue ne cesse d’évoquer Allâh.

Ainsi, le croyant doit abonder en évocation d’Allâh afin d’être éloigné de ressembler aux morts. Celui qui est négligent dans la mention d’Allâh ressemble au mort et celui qui évoque Allâh ressemble au vivant.

 

 

Source :

http://cerclesciences.fr/

Tag(s) : #Fatwas

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :