C’est par le comportement que tu comprendras la science

Shaykh Sâlih Al Oseymî : puis l’auteur mentionna que, parmi les clés d’obtention de la science, figurait le cheminement sur le bon comportement ets’en tenir à ce qu’il requiert en soi, dans le cours, avec l’enseignant et avec les camarades.  Il dit : « et la science ne s’acquiert qu’avec le comportement ».

Et cela rejoint dans le sens la parole de Youssouf Ibn l-Hussayn, qu’Allâh lui fasse miséricorde : « C’est par le comportement que tu comprendras la science », rapporté par al Khatîb al Baghdâdi dans « iqtidâ’ou l-‘ilmi l-’amal ». Et la phrase mentionnée a deux corrélations : l’une étant la grâce divine et l’autre le don humain.

Concernant la grâce divine, Allâh fait certes don de science à celui qui est bien éduqué. La science est un héritage prophétique et Allâh ne place certes pas de lumière prophétique dans le cœur de celui qui a peu de comportement. Et s’il se trouve que celui qui a peu d’éducation a quand même quelque science alors il ne s’agit pas là de la science religieusement louée.

La science religieusement louée est la science bénéfique qui rapproche d’Allâh, celle qui porte le serviteur à s’attacher à Sa législation.

Quant au don humain, les enseignants prennent soin de ceux qui sont bien éduqués, ils dispensent leur science à ceux qui ont un bon comportement et en privent ceux qui sont peu éduqués.

L’enseignant sagace sait que la science est une réserve dont il est chargé. Fait partie de la loyauté envers ce dépôt que de privilégier ceux qui ont un droit sur ladite réserve.

Et nul n’a droit à la science si ce n’est ceux qui se sont éduqués par le comportement même de la science. Ceux qui ne se sont donc pas éduqués par le comportement de la science avec Allâh, avec Son messager ﷺ, avec les imâms des gens de science, avec leurs shaykhs, avec leurs pairs, avec les assises de science et leurs membres n’ont aucun droit à cette réserve. Cette dernière contient la science héritée du Prophète ﷺ.

Et le gardien loyal n’octroie pas de tels joyaux et perles sauf à celui qui possède un droit sur eux. Et ceux qui en ont droit sont ceux qui s’attachent à ses conditions en termes de comportement légiféré et jugements prescrits.

Si cela se trouve en eux, ils ont alors droit à ce que les porteurs de la science la leur dispensent ; et s’ils en sont dénués, les porteurs de sciences sont en alors en droit de la leur refuser.

 

Source :

http://cerclesciences.fr

Tag(s) : #La Science

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :