La cause des soucis et des angoisses

L’imâm Ibn El-Djawzî (rahimahouALLÂH)

par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi Er-Rahmâni Er-Rahîm

J’ai constaté que la cause des soucis et angoisses était le fait de se détourner d’ALLÂH – Ta’âla – et de se tourner vers ce bas monde. Mais chaque fois qu’on en manque une chose, cela provoque un souci.

Quant à celui auquel on a accordé la connaissance d’ALLÂH – Ta’âla, il est serein, car il se satisfait du décret divin et ainsi, quoiqu’on lui décrète, il s’en satisfait. S’il invoque et qu’on ne l’exauce pas, aucune opposition s’agite en son cœur, car il est un sujet administré, et ainsi sa seule préoccupation doit être de servir le Créateur.

Celui qui est ainsi ne choisira d’amasser les gains, de fréquenter les gens, de se délecter des plaisirs, car il a soit un manquement dans la connaissance, et ainsi il se dirige totalement vers l’adoration et délaisse ce qui est éphémère pour parvenir à ce qui est éternel ; soit il a un goût pour la connaissance, et ainsi il se détourne de toute chose au profit de Celui qui détient toute chose.

Tu le vois adopter un bon comportement lorsqu’il est seul avec Lui, cherchant à s’adresser à Lui et à s’écarter de la fréquentation de Ses créatures, satisfait de ce qu’Il lui décrète. La vie qu’il mène avec Lui est semblable à de celui qui s’isole avec son bien aimé : il ne veut rien d’autre et ne se préoccupe que de Lui.

Mais celui qui n’a pas été gratifié de cela ne cesse d’être dépité et de mener une vie trouble, car il n’a aucun pouvoir sur les choses de ce bas monde qu’il désire : il est toujours malheureux, en plus de manquer de nombreuses choses dans l’au-delà, en raison de ses mauvais agissements. [1]

Notes

[1Sayid ul-Khâtir de Ibn El-Djawzî, 658-659

Source :

http://www.manhajulhaqq.com

Tag(s) : #Croyance

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :