Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

 

La purification

 


Lorsque le musulman désire faire ses besoins naturels, il doit se cacher du regard des gens et doit éviter les endroits auprès des points d'eau, les terriers, les lieux publics, les coins ombragés et ne doit pas uriner dans une eau stagnante. Il ne doit rien porter sur lui qui mentionne le nom d'Allah.


En entrant aux toilettes, le musulman avance le pied gauche et dit :" Au nom d’Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre les démons mâles et femelles " bismillah allahoumma inni a'ouzou bika minal roubssi wal raba iss. Il ne doit pas s’orienter en direction de la Qibla lui faisant face ou lui tournant le dos ( la Qibla étant la direction vers laquelle on se tourne pendant l’accomplissement de la prière).


En faisant ses besoins, le musulman ne doit pas prononcer le nom d'Allah et il est préférable de ne pas parler. Si le musulman se trouve dans la nature, il lui est préférable de s’approcher du sol  pour se dévêtir afin de soustraire sa nudité au regard, et de s'accroupir pour accomplir ses besoins naturels afin de se préserver des éclaboussures d’urine.

 

Il ne faut pas saluer celui qui fait ses besoins naturels, comme il ne faut pas répondre à la salutation pour celui qui se trouve dans les lieux d'aisance. Il est recommandé d'utiliser la main gauche pour tenir son sexe lorsque l'on urine ou lorsque l'on se nettoie le sexe ou l'anus après avoir déféqué.

 

Le nettoyage avec de l'eau restera toujours la façon la plus purifiante, mais s'il y a absence d'eau et que l'on essuie la souillure à l'aide d'un objet solide pur tels que cailloux ou papier toilette, il est souhaitable de l'utiliser en nombre impair, le minimum étant trois cailloux ou trois papiers, si le nombre s'avère insuffisant, on utilise cinq, sept…. Si les matières nettoyantes liquide et solide sont associés on commencera par le solide et on finira par l'eau.

 

On ne doit pas employer ni os ni crottin d'animaux pour l’essuyage (les deux étant la nourriture des djinns) ni d'objet impur ; et on doit également éviter de se servir de ce qui est utile tel que feuille de livre, billet de banque, vêtement utilisable, nourriture…. 


Après avoir nettoyé ses parties intimes, il est recommandé de se frotter la main avec de la terre ou de se la laver avec du savon afin d'enlever toute odeur désagréable. En sortant des toilettes, le musulman avance le pied droit et dit : " Ton pardon (Seigneur) !" roufranak. 



L'eau de pluie, de neige, de grêle, l'eau de la source Zam-Zam, l'eau de mer, de rivière (c'est à dire les eaux absolues) ; le reste d'eau récupérée d'un musulman ou d'un mécréant qui s'en est servi pour boire, faire ses ablutions ou sa lotion, Le reste d'eau dans un récipient dans lequel un animal licite à manger, un mulet, un âne, des bêtes féroces, des oiseaux rapaces ou un chat se sont abreuvés (c'est à dire les eaux utilisées) sont toutes purifiantes et peuvent être utiliser pour les ablutions.

 

L'eau mélangée à une matière pure comme le savon, le safran, la farine est purifiante tant qu'elle garde sa qualité d'eau absolue mais si elle est privée de cette qualité de sorte qu'on ne peut pas la considérer comme eau absolue, elle reste pure en elle, mais devient non purifiante.

 

L'eau touchée par une impureté de petite ou de grande quantité mais conservant sa qualité d'absolue : c'est à dire que le goût, la couleur ou l'odeur de l'eau ne change pas, dans ce cas, elle est à la fois pure et purifiante. Par contre l'eau touchée par une impureté qui change son goût, sa couleur ou son odeur, n'est pas permise pour se purifier. Le reste d'eau dans un récipient dans lequel un chien (la purification d'un récipient lapé par un chien se fait par sept lavages à la suite, dont le premier est avec de la terre) ou un porc se sont abreuvés est impure.

 

Le musulman est tenu d'observer des pratiques liés à la nature humaine : se tailler les moustaches, laisser pousser la barbe, prendre soin de ses cheveux, ne pas toucher aux poils blancs, se couper les ongles, s'épiler les aisselles, se raser le pubis, la circoncision.

 

Allah dit dans le coran : ( Ô les croyants ! Lorsque vous vous levez pour la prière (salat), lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes; passez les mains mouillées sur vos têtes; et lavez-vous les pieds jusqu'aux chevilles ) [Sourate 5 la table servie, verset 6]


 

Ce verset a fait des ablutions une obligation sans laquelle la prière (salat) n'est pas agréée.

 

Les étapes à suivre pour faire ses ablutions :


1- Le musulman doit avoir l'intention de se purifier (l'intention se fait avec le cœur et ne doit pas être prononcée a voix haute).

 

2- Dire ensuite : " Au nom d'Allah (bismillah).


 

3-Se laver les mains jusqu'aux poignets (3 fois).

 

4-Se rincer la bouche (3 fois).


5-Aspirer et expirer l'eau par les narines (3 fois).


6-Se laver le visage tout en peignant sa barbe avec les doigts. Les limites du visage étant : du haut du front jusqu'en dessous du menton (à la limite inférieur de la barbe) dans le sens de la longueur et d'une oreille à l'autre dans le sens de la largeur (3 fois).


7-Se laver le bras droit jusqu'au coude (3 fois).


8-Se laver le bras gauche jusqu'au coude (3 fois).


9-Passer les mains humides sur la tête du haut du front jusqu'à la nuque puis revenir de la nuque jusqu'en haut du front (1 fois).


10-Essuyer les deux oreilles en même temps : L'index humide essuie l'intérieur et le pouce humide essuie l'extérieur de l'oreille (1 fois).


11-Se laver le pied droit jusqu'à la cheville (3 fois). (ne pas oublier le talon ni entre les orteils)


12-Se laver le pied gauche jusqu'à la cheville (3 fois). (ne pas oublier le talon ni entre les orteils)


   

Après les ablutions le musulman dit : " j'atteste qu'il n'y a point de divinité en dehors d'Allah Unique sans associé et j'atteste que Mohammad est Son serviteur et Son messager, O Seigneur, place-moi parmi ceux qui se repentent et ceux qui se purifient continuellement." Achhadou ane la ilaha illallah wahdahou la charika lahou wa achhadou anna Mohammadane abdohou wa rassoulohou. Allahomma j'alni minat tawoabine wa j'alni minal motatahirine.

 

Il est permis à celui qui a fini ses ablutions de sécher ses membres avec une serviette ou autre, été comme hiver.

 

Celui qui a porté des chaussettes, bottines ou tous ce qui couvre les parties obligatoires à laver (concernant les pieds) en ayant ses ablutions et désire renouveler ses ablutions ultérieurement pourra s'il le veut garder les chaussettes et passer les mains humides par-dessus à condition qu'elles soient épaisses et ne laissent pas transparaître la peau. A partir de ce moment, il pourra les garder 24 heures tandis que le voyageur pourra les garder 72 heures sauf s'ils leur arrive d'être en état de grande impureté (l'homme ou la femme sont en état de grande impureté s'ils ont eu un rapport conjugal ou s'il y a eu écoulement de sperme).


Les étapes à suivre pour faire ses ablutions pour celui qui porte des chaussettes ou des bottines sont :

 

Renouveler l'opération à partir du numéro 1 jusqu'au numéro 10 et finir par les étapes 11 et 12 expliquées ci-dessous :

 

11-Passer la main droite humide sur le dessus du pied droit.


12- Passer la main gauche humide sur le dessus du pied gauche. Certains savants pensent qu’il est preferable d’essuyer les chaussons ou chaussettes droit et gauche en même temps.

 

Il est permis à celui qui porte un turban ou à celle qui a un foulard de passer une fois les mains humides par-dessus au lieu de l'étape numéro 9

 

Passer une fois la main humide sur le plâtre ou tout ce qui sert de bandage au membre blessé concerné par les ablutions (même s'il n'est pas mis en ayant ses ablutions), devient permis lorsque son lavage cause l'augmentation de la douleur ou le retard de la guérison. L'essuyage reste valable jusqu'à la guérison du membre blessé et se fait de la manière suivante :


Allah dit dans le coran : ( ….mais si vous êtes malades, ou en voyage, ou si l'un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et vos mains. Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants ) [Sourate 5 la table servie, verset 6].

 

Ce verset a fait de l'ablution sèche (tayamum) un autre moyen de purification lorsqu'il n'y a pas d'eau ou lorsque le malade craint que l'eau aggrave son mal ou retarde sa guérison. L'ablution sèche (tayamum) se pratique sur une terre pure (exemple : sable, sol, pierre, mur...) contenant de la poussière.

 

Les étapes à suivre pour faire l'ablution sèche (tayamum) :

 

 1- Le musulman doit avoir l'intention de se purifier (l'intention se fait avec le cœur et ne doit pas être prononcée avec la langue).


2- Dire ensuite : " Au nom de Dieu (bismillah). 


3-Frapper des mains le sol ou la matière choisie contenant la poussière (1 fois) ; puis épousseter ses mains en les tapotant ou en soufflant dessus.


4-Passer les deux mains sur le visage (1 fois) [Les limites du visage étant : du haut du front jusqu'en dessous du menton (à la limite inférieur de la barbe) dans le sens de la longueur et d'une oreille à l'autre dans le sens de la largeur].


5-S'essuyer les mains jusqu'au poignet (1 fois).


La purification que ce soit l'ablution ou l'ablution sèche (tayamum) s'abolit dans les cas suivants:


-Tout ce qui pourrait sortir des deux voies naturelles = petite impureté : (urine, écoulement spermatique avant la relation charnelle, excrément, gaz, tout écoulement anormal)


2-La perte de conscience (évanouissement, sommeil, folie…)


3-Toucher le sexe ou l'anus (le sien ou celui d'autrui).


4-Manger de la viande de chameau.



5-Apostasier l'islam

 

L'eau doit être en contact direct avec la peau des membres concernés par les ablutions sinon les ablutions ne sont pas valables comme dans le cas d'un membre touché par une matière comme le vernis à ongle, la graisse, la cire….

 

Il est conseillé de renouveler ses ablutions lors de l'invocation d'Allah, avant le sommeil, avant chaque prière, avant de manger ou de boire ou de refaire un rapport conjugal lorsque l'on est en état de grande impureté.


Toute fois une seule ablution ou ablution sèche (tayamum) peut servir pour plusieurs prières tant qu'elle n'est pas annulée pour l'une des raisons citées ci-dessus.  

 

il est interdit d'accomplir la prière, de faire la circumambulation autour de la Ka'ba ou de toucher le Coran tant que l'on a pas ses ablutions.

 

Le corps, les vêtements et l'endroit de prière doivent être aussi purifiés lors de la célébration de la prière (salat).

 

Allah dit dans le coran : (….Allah aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient.) [Sourate 2 la vache, verset 222] Il dit aussi : (Et tes vêtements, purifie-les. ) [Sourate 74 le revêtu d'un manteau, verset 4].


Si une impureté [sécrétion prostatique, sperme humide (si le sperme est sec, il suffit de le gratter ou de le frotter), excrément et urine d'être humain (exclu le bébé garçon tant qu'il n'a pas goûté à une autre nourriture que le lait) ou d'animaux dont la viande est illicite, alcool (vin…), sang, pus, vomis, salive de chien ou de porc, viande de porc, cadavre (sauf les cadavres de : poissons, sauterelles et tous ce qui n'a pas de sang (insectes…) ; les os, les cornes, les ongles, les poils, les plumes et la peau tannée d'un cadavre ne sont pas impurs.)] se trouve sur l'une des trois choses citées plus haut, le musulman ne refait pas les ablutions mais doit purifier cette immondice avec de l'eau ou une terre pure (sable, pierre, terre…) s'il n'y a pas d'eau.

 

Allah dit dans le coran : ( Et si vous êtes pollués “junub”, alors purifiez-vous (par un bain)…) [Sourate 5 la table servie, verset 6].


Le lavage du corps en entier devient obligatoire dans les cas suivants :


1- Après avoir embrasser l'islam.


2- Après un rapport conjugal  même s'il n'y a pas eu éjaculation.

 

3- Après éjaculation avec jouissance, en état d'éveil ou de sommeil et qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme


4- A la fin des menstrues ou des lochies.


5- Le défunt doit être lavé sauf s'il est mort martyr.

 

Pour se laver, le musulman doit choisir un endroit propre, soustrait du regard des autres et ne doit pas gaspiller l'eau.

 

Le lavage du corps en entier peut s'effectuer de deux manières :


A-Le lavage complet :


1- Le musulman doit avoir l'intention de se laver (l'intention se fait avec le cœur et ne doit pas être prononcée avec la langue).

 

2- Dire ensuite : " Au nom d'Allah (bismillah). 

 

3-Se laver les mains à trois reprises.

 

4-Se nettoyer les parties intimes.

 

5-Faire les ablutions comme cités auparavant. (Attention ! Les ablutions s'annulent automatiquement par le toucher des parties intimes.)

 

6-Se verser de l'eau sur la tête à trois reprises. La femme doit défaire ses nattes si l'eau n'atteint pas la racine des cheveux.  

 

7-Se verser de l'eau sur le reste du corps à trois reprises, sans laisser un endroit sec.


B-Le lavage suffisant :


1- Le musulman doit avoir l'intention de se laver (l'intention se fait avec le cœur et ne doit pas être prononcée a haute voix).


2- Dire ensuite : " Au nom d'Allah (bismillah). 


3-Se verser de l'eau sur tout le corps une fois, sans laisser un endroit sec.

 

Il est permis à celui qui a fini son lavage de se sécher avec une serviette ou autre, été comme hiver.


 

Il est conseillé de se laver de cette façon avant la prière du vendredi, avant la prière des deux fêtes, après avoir lavé un mort, avant d'effectuer le petit et le grand pèlerinage, en entrant à la Mecque et en stationnant à Arafat.


Un seul lavage est suffisant pour plusieurs intentions (exemple : lavage pour grande impureté avant la prière du vendredi)


Lorsque le musulman se retrouve en état de grande impureté, il ne doit pas réciter le Coran (toutefois, il lui est permis d'implorer Allah par des invocations contenues dans le Coran), toucher ou porter le coran, faire la prière (salat), de faire la circumambulation autour de la Ka'ba, rester dans une mosquée.

 

Lorsque le musulman doit effectuer son lavage pour une des raisons énumérées auparavant et qu'il n'a pas d'eau, il peut avoir recours à l'ablution sèche (tayamum).


Au cas où le musulman doit faire les ablutions ou le lavage et ne trouve à sa disposition ni eau, ni terre, il prie dans son état sans avoir besoin de refaire sa prière lorsqu'il trouvera de l'eau ou de la terre.



Copyright © 2005 Editions Assia, tous droits réservés.


http://www.editionsassia.net


Tag(s) : #Ablutions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :