Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Al Hakam Ibn Sofiane Al Thaqafi (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a uriné puis a fait ses ablutions et a aspergé son sexe.


(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°166 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

D'après Zayd Ibn Haritha (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit que Jibril lui est venu au début de la révélation et lui a enseigné les ablutions et la prière. Lorsqu'il termina les ablutions il a prit une poignée d'eau qu'il a aspergé sur son sexe.


(Rapporté par Ahmed et Daraqoutni et authentifié par Cheikh Albani dans Al Mishkat n°366)

D'après Jabir (qu'Allah l'agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a fait ses ablutions alors il a aspergé son sexe.


(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°464 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)

L'imam Nawawi a dit dans Charh Sahih Mouslim (3/150): «La plupart des savants disent que l'intidah est d'asperger le sexe avec un petit peu d'eau après les ablutions afin que la personne évite le waswas (*)».

L'imam Al Adhim Abadi a dit dans Awn Al Ma'boud dans l'explication du hadith de Al Hakam Ibn Sofiane Al Thaqafi:

 

« Le sens de cela est de gicler de l'eau sur le sexe après les ablutions afin de faire partir le waswas qui se présente à la personne selon lequel des gouttes sont sorties de son sexe».

(*) Le waswas signifie les chuchotements de Shaytan.

 

 

Source :

 

 

http://www.hadithdujour.com/


Tag(s) : #Rappels

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :