Question :

 

Quel est l’avis religieux sur celui qui rompt le jeûne, sans pour autant nier son obligation ? Abandonner le jeûne par négligence plus d’une fois rend-il quelqu’un apostat ?

 

Réponse :

 

Quiconque rompt le jeûne pendant le Ramadan délibérément sans raison légitime a commis l’un des péchés majeurs, mais il n’est pas pour cela un mécréant selon l’avis des savants, le plus soutenu.

 

Il doit se repentir à Allah (Exalté soit-Il), suivit de la compensation. Plusieurs preuves montrent que l’abandon du jeûne n’est pas une incroyance majeure si la personne n’a pas nié son obligation, mais a plutôt rompu par négligence et par paresse. Il doit nourrir un pauvre par jour s’il a retardé sa compensation jusqu’à l’avènement d’un autre mois de Ramadan sans une preuve légitime. Il en est de même de l’abandon de la Zakât, du hajj pour celui qui en est capable.

 

S’il n’a pas nié leur caractère indispensable, il n’est pas incroyant. Il doit s’acquitter de la Zakât des années précédentes qu’il aura négligée, et effectuer le pèlerinage accompagné d’un repentir sincère à cause du retard, et ce, suivant le caractère universel des indications juridiques qui s’y rapportent, faisant état de la non incroyance dans ces deux cas, quand les concernés n’en ont pas nié le caractère indispensable. Citons en le hadith selon lequel celui qui refuse la Zakât sera châtié le jour de la Résurrection avec son bien après quoi il verra son chemin se déboucher soit sur le Paradis ou sur l’Enfer.

 

Source : Fatâwas  Cheikh Ibn Bâz – Volume 15 – Le livre du jeûne.

 

Numéro de la page : 112

 

 

Source :

 

http://www.islamlinks.fr/

Tag(s) : #Jeune

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :