Question :

 

Quel est l'avis religieux relatif aux pèlerins en provenance d'autres pays que le Royaume d'Arabie Saoudite et qui entrent en état de sacralisation à partir de Djedda ?  

( Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 41) 

Rèponse :

 

Il est impératif d'entrer en état de sacralisation à partir du "Mîqât" par lequel passe le pèlerin, en chemin, que ce soit celui correspondant à son pays ou un autre.

 

A titre d'exemple, les personnes provenant de la Grande Syrie et arrivant à La Mecque par la route de Médine, entrent en état de sacralisation depuis le "Mîqât" de Médine.

 

S'il arrive au pèlerin de dépasser le "Mîqât", il lui incombe d'y retourner et d'y entrer en état de sacralisation, cependant, s'il n'en a pas la capacité, il doit alors entrer en état de sacralisation de l'endroit où il se trouve et accomplir un sacrifice expiatoire, qu'il distribue aux pauvres du Sanctuaire de La Mecque, et qu'il aura immolé à La Mecque.

 

Dans le cas où il n'existerait pas de "Mîqât" sur le chemin emprunté par le pèlerin, il se doit, alors, de s'efforcer de passer au niveau du premier "Mîqât" se trouvant sur son chemin et d'y entrer en état de sacralisation.

 

Quant à celui qui se trouve incapable de faire l'une ou l'autre solution, qu'il entre en état de sacralisation lorsqu'il se trouve à une distance de La Mecque équivalente au parcours d'un jour et d'une nuit, soit environ 80 km. Et Allah est le garant de la réussite.

 

 

Cheikh Abdel Aziz Ibn Baz

 

Source :

 

 

http://www.alifta.com

Tag(s) : #Pèlerinage

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :