Question :

 

Vous qualifiez l’évocation d’Allah et Son invocation de l’arme de chaque croyant, posez-vous d’autres conditions pour celui qui porte cette arme ?

 

 

 

 

Réponse :

 

Oui, parmi les conditions éminentes figurent le fait de placer votre confiance en Allah (Exalté soit-Il), de croire en Lui et en son Messager ( ), de croire qu’Allah (Exalté soit-Il) est la Vérité et qu’Il ne dit que la vérité, de faire preuve de sincérité en vouant les actes d’adoration exclusivement à Allah (Exalté soit-Il), et de se conformer scrupuleusement à ce que faisait le Messager ( ) tout en croyant que le Messager ( ) a communiqué le message de la vérité et qu’il disait vrai.

 

 Il faut faire tout ceci sur base de foi et de confiance en Allah (Exalté soit-Il), en convoitant la rétribution d’Allah (Exalté soit-Il), et en croyant qu’Allah (Exalté soit-Il) est le Grand Pourvoyeur et que c’est Lui Qui prend les rênes de tout, et qu’Il est Omnipotent (Exalté soit-Il) tout en excluant tout doute à cet égard et en pensant du bien quant à ce qu’Allah (Exalté soit-Il) vous avait prédestiné et en ayant toute confiance en Lui.

 

Au cas où l’une de ses conditions fait défaut, ce serait peut-être la cause du non exaucement de l’invocation ou peut-être il y a d’autres causes. Le serviteur est tenu de se servir des moyens.

 

C’est Allah (Exalté soit-Il) qui nous a accordé ces moyens et c’est Lui qui est le Sage et Omniscient. Il se peut que l’on administre le médicament sans pour autant que la maladie ne disparaisse pour d’autres causes qu’Allah (Exalté soit-Il) a créées.

 

Ceci comprend le médicament concret et abstrait; le concret est ce que prescrit les médecins comme les médicaments chimiques et les opérations chirurgicales et ce qui de ce genre; l’abstrait est ce qui s’obtient par l’invocation, la lecture du Coran et ce qui est de ce genre en matière de moyens religieux.

 

Malgré tout ceci, ce à quoi on aspire peut faire défaut en raison de nombreuses causes comme, entre autres, l’insouciance quant à l’évocation d’Allah [1] (Exalté soit-Il) et comme les désobéissances tel que notamment le fait de manger l’illicite.

 

Il est authentiquement rapporté que le Prophète ( ) avait dit à ce propos: « Il n’y a pas sur la terre un musulman qui invoque Allah, le Très-Haut, pour un besoin quelconque, sans qu’Allah ne l’exauce dans l’ici-bas ou la lui épargne pour l’au-delà, ou qu’Il n’écarte de lui un mal quelconque, à moins que son invocation ne comporte un péché ou une rupture du lien de parenté« . Un homme répliqua: « Alors nous multiplions nos invocations ». – « Allah, répondit-il, est plus généreux » ».

 

Ainsi le croyant et la croyante savent-ils que exaucement de l’invocation peut être renvoyé à l’au-delà pour des raisons que nécessite la Sagesse divine. Il peut arriver que beaucoup de malheurs soient écartés du serviteur au lieu de l’exaucement de son invocation. Allah (Exalté soit-Il) est Sage, Omniscient dans Ses actions, Ses paroles, Sa charia et Sa prédestination comme Il (Exalté soit-Il) le dit dans son Livre: {car ton Seigneur est Omniscient et Sage}[2]. Qu’Allah vous accorde la réussite.

 

 

 


 

[1] Numéro de la partie: 3, Numéro de la page: 456

 

[2] Joseph (Yoûsouf) 12: Verset 6

 

Source : Fatâwas Cheikh Ibn Bâz – Volume 3 – Le dogme islamique

 

http://www.islamlinks.fr/

Tag(s) : #Invocations

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :