Se juger soi-même et corriger les situations

Cheikh Saalih ibn Houmaïd

 

Vendredi 22/12/1424 (13/2/2004)

 

O Hommes !

Je vous recommande, ainsi qu'à moi-même, la crainte d'Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) ; donc, craignez Allah - qu'Allah vous fasse miséricorde - et prenez de ce monde selon la durée de votre vie, et préparez-vous pour l'autre monde selon la durée de la vie après la mort.

Ce monde est une demeure passagère et un pont sur lequel nous passons ; et quel bonheur pour celui dont le cœur est sain et raisonnable, et dont la langue est juste (correcte), car les récoltes des langues sèment l'hostilité :



{Ils prononcent certes une parole blâmable et mensongère}.

 
{Ainsi, à chaque prophète avons-Nous assigné un ennemi : des diables d'entre les hommes et les djinns, qui s'inspirent trompeusement les uns aux autres des paroles enjolivées}.


Donc, craignez Allah - qu'Allah vous fasse miséricorde - et dites une parole juste, Il corrigera vos actions, et vous pardonnera vos péchés.



O Musulmans ! Pèlerins de la Maison d'Allah !


La vie passe, les gens meurent, les générations disparaissent, la promesse se réalisera le jour de la résurrection, et celui qui est privé est celui qui ne connaît Son Seigneur que pendant des jours déterminés et des périodes limitées, puis retourne dans son égarement et sa distraction.

 

Chers frères !

Si les musulmans ont laissé les périodes de bien du mois de Dhoul-Hidja ; voilà qu'ils sont sur le point d'achever une année de l'hégire afin d'accueillir une autre année. Ils doivent donc faire une pause pour réfléchir à propos d'eux-mêmes, de leurs situations et des changements, afin de faire un examen de conscience, de s'interroger, de trouver des solutions et de corriger.

 
O Musulmans ! Pèlerins de la Maison d'Allah !


En accueillant une nouvelle année et en laissant une autre, nous devons réfléchir et méditer, car les situations de la communauté et du monde sont entre les douleurs et les espoirs, les projets et les attentes, les plaintes de ceux qui se plaignent et les larmes de ceux qui pleurent et des faibles.

 
Communauté de l'Islam !


De nos jours, le monde vit des étapes historiques importantes, et la communauté islamique se trouve au centre de ces étapes.


Le monde vit des changements et des agitations qui imposent à la communauté de se juger elle-même et de corriger son chemin (son trajet).


La communauté est appelée - avec force - à réfléchir sur son passé proche, et ce qui s'est produit durant un demi siècle ou un peu plus que cela, afin de faire la distinction entre ce qui est mauvais et ce qui bon ; d'autant plus que la communauté a découvert des projets qui sont complotés contre elle.

 

Alors que la communauté islamique est entourée de violence, de sauvagerie et d'attaques provenant de ses ennemis en Palestine et dans d'autres endroits, dans ses pays et en dehors de ses pays, elle doit beaucoup réfléchir et revenir sur elle-même, afin qu'elle sache ce qu'elle doit faire, comment elle doit arranger les affaires, comment elle doit négocier, discuter, et faire face [aux problèmes].


Et la communauté doit aussi réfléchir à ses relations avec ses peuples, ses gouvernements, ses dirigeants, ses organisations, son histoire, son avenir, et ses équilibres intérieurs et extérieurs.

 

Chers frères ! Pèlerins de la Maison d'Allah !



Il est clair que la communauté fait face à des défis difficiles, à des pressions extérieures, et à des comportements terroristes afin de troubler la sécurité, de secouer les bases et de faire douter des capacités, et ceux qui ont une maladie dans le cœur s'empressent de dire :

{Tu verras, d'ailleurs, que ceux qui ont la maladie au cœur se précipitent vers eux et disent : "Nous craignons qu'un revers de fortune ne nous frappe"}.

Ce qui exige de s'unir et de s'accorder contre les buts des ennemis.

Le pays a besoin des efforts de ses citoyens parmi les savants, les experts, et les dirigeants, afin de repousser, pas la grâce d'Allah, les malheurs.

 


O Musulmans !



Nous devons nous juger nous-mêmes, et rechercher les solutions et les corrections. Le monde parle de l'exagération [de l'excès], et il a été éprouvé par l'excès d'une façon flagrante, et les effets et les résultants ont été effrayants.

L'histoire de l'excès est ancienne, et ses effets dans le passé sont importants ; mais hélas ! L'humanité n'a jamais connu à aucune de ses périodes le danger de l'excès comme elle le connaît à notre époque où le fanatisme se répand dans le monde malgré les technologies, les inventions et les découvertes de la civilisation moderne.


De plus, parmi les paradoxes, nous trouvons que certains pays qui ont maîtrisé les armes de destruction les plus modernes que le cerveau humain a produit, se distinguent par un niveau élevé de fanatisme et d'excès en imposant leur pensée et leurs principes, et ceci représente un danger culminant pour l'humanité.

Celui qui commet l'excès et le fanatisme n'est pas l'ennemi des autres, mais il est son propre ennemi ; en général, le comportement de celui qui est dans l'excès est en contradiction avec ses principes.

Et il est évident que l'excès et le fanatisme font apparaître les lacunes des fanatiques et de ceux qui exagèrent.


Le problème dans les environnements du fanatisme se trouve dans le fait que l'âme de l'hostilité (de l'agression) se propage :


{Et raconte-leur en toute vérité l'histoire des deux fils d'Adam. Les deux offrirent des sacrifices ; celui de l'un fut accepté et celui de l'autre ne le fut pas. Celui-ci dit : "Je te tuerai sûrement"}.


Donc, lorsque le sacrifice de celui qui est dans l'excès et fanatique ne fut pas accepté, il utilisa la force.

 

Et la force, la répression et la domination sont les choses les plus importantes pour le fanatique dans toutes les activités de la vie, et dans les domaines culturels, éducatifs, sociales, politiques et économiques.

 


Chers frères musulmans ! Chers Pèlerins !



En parlant du fait de se juger soi-même, de la correction et du traitement [du remède], tous les individus de la communauté - surtout les savants, les pieux et les responsables- doivent comprendre les leçons du passé et les exemples de notre époque.

Et le fait d'éviter les défauts du passé et de s'éloigner des disputes qui ne corrigent pas la situation présente et n'apportent pas de solutions aux problèmes, font partie de la sagesse et des leçons profitables.

 

O Musulmans !



Les gens de l'Islam suivent le Livre d'Allah et la Sounnah du son Messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue). Le devoir de chaque musulman est de mettre en pratique la législation d'Allah et de réaliser la servitude pour Lui (qu'Il soit glorifié), comme Il a dit (qu'Il soit glorifié) :



{Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu'ils M'adorent}.


Et chaque musulman doit se soumettre à l'ordre d'Allah et l'ordre de Son messager Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue), comme Il a dit (le Puissant et le Haut) :

 

{Non !... Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront pas demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement [à ta sentence]}.

Et Sa parole (qu'Il soit glorifié) :


{Que ceux, donc, qui s'opposent à son commandement prennent garde qu'une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux}.



Et Sa parole (qu'Il soit glorifié) :

{Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir}.

Le chemin de la réforme exige le raffermissement du fait de se référer à la science religieuse, le respect de cette science et la protection de son droit ; et ceci est le chemin du succès et de la sécurité de l'organisation et de la stabilité intellectuelle.


Et ainsi, les lois seront plus claires, les situations seront stables, les âmes trouveront la tranquillité, la législation d'Allah sera connue, et les droits seront protégés pour la communauté, les individus, et les dirigeants des musulmans.

Parmi les choses qui mènent à la réforme [la correction] et au droit chemin, le fait de respecter les savants, connaître et préserver leur rang et leur position, et s'en remettre à eux en ce qui concerne les affaires de la religion, qu'elles soient petites ou grandes ; de même que nous devons nous méfier de ne pas prendre comme référence le Livre d'Allah et la Sounnah de Son messager (qu'Allah prie sur lui et le salue), et nous ne devons pas dénigrer les savants.

Et malheureusement, cette négligence s'est produite dans les deux groupes : le groupe de ceux qui sont dans l'excès et celui de ceux qui sont durs [qui traite les gens avec dureté].


Ceux qui sont dans l'excès comme ceux qui accusent les gens d'apostasie et ceux qui sont responsables des explosions, ne commettent ces actes qu'après avoir abandonné les savants, les avoir accusés d'ignorance et d'autres fausses accusations.


De même que ceux qui traitent les gens avec dureté, ont abaissé les savants, ils les ont accusés de ne pas connaître les situations, les changements et les inventions [les choses nouvelles] de notre époque.

Donc, nous devons comprendre le danger que représente l'accord entre les pensées de ceux qui sont dans l'excès et de ceux qui traitent les gens avec dureté, lorsque ces pensées mènent à la négligence des savants, à leur dénigrement, et au fait de douter de leur rang et de leur compétence.


Communauté de l'Islam !


Alors que la communauté réfléchit à sa situation, recherche les chemins de la réforme et les moyens de correction, et qu'elle se méfie des complots des ennemis, elle doit aussi observer ce qui se passe en elle-même, car les deux groupes : ceux qui sont dans l'excès et ceux qui traitent les gens avec dureté, sont les ennemis de la réforme.



Le chemin de la réforme peut être arrêté de deux façons : soit en mettant des obstacles devant elle, et c'est ce que ceux qui sont dans l'excès font, et le Livre d'Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) s'est adressé à ce groupe par Sa parole (qu'Il soit glorifié) :

{Dis : "O gens du Livre, n'exagérez pas en votre religion, s'opposant à la vérité.

Ne suivez pas les passions des gens qui se sont égarés avant cela, qui ont égaré beaucoup de monde et qui se sont égarés du chemin droit} ; ou en changeant le chemin de la réforme en le faisant prendre un chemin qui n'est pas correcte, et c'est ce que ceux qui traitent les gens avec dureté font, et le Saint Coran s'est adressé à eux par Sa parole (qu'Il soit glorifié) :

{Et quand on leur dit : "Ne semez pas la corruption sur la terre", il disent : "Au contraire, nous ne sommes que des réformateurs !". Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s'en rendent pas compte}.


Ceux qui traitent les gens avec dureté profitent de l'excès de ceux qui exagèrent afin de combattre l'identité de la communauté et faire douter de ses bases au nom de la lutte contre l'exagération.


L'excès et la dureté [la rudesse] engendrent la destruction et la perte de la communauté, la domination de ses ennemis, les conflits, la propagation des désaccords, l'échec et la faiblesse.

 La communauté doit combattre la négligence et l'excès, car ceux qui sont rudes [durs] provoquent la rigidité de la société, et ceux qui sont négligents changent la société en une société dont l'identité a été arrachée.


O Musulmans !


Les réformateurs sont tranquilles, par la grâce d'Allah, car la plus grande partie de la communauté est formée de ceux qui sont modérés et qui ne sont pas atteints par les altérations de ceux qui exagèrent, ni par les comportements de ceux qui réfutent [annulent].


Qu'Allah nous facilite à tous l'accomplissement des actes qu'Il aime et dont Il est satisfait ! Qu'Il nous guide au chemin le plus juste ! Et qu'Il purifie les âmes et arrange les situations, Il est l'Audient et c'est Lui qui exauce les demandes !



Je cherche refuge auprès d'Allah contre satan le maudit :


{Si seulement il existait, dans les générations d'avant vous, des gens vertueux qui interdisent la corruption sur terre ! (Hélas) Il n'y en avait qu'un petit nombre que Nous sauvâmes, alors que les injustes persistaient dans le luxe (exagéré) dans lequel ils vivaient, et ils étaient des criminels. Et ton Seigneur n'est point tel à détruire injustement des cités dont les habitants sont des réformateurs}.


Deuxième sermon
 

O Musulmans !


La parole sur la réforme et les solutions [aux problèmes] doit être juste, directe et déterminée, mais elle doit être aussi calme, posée et raisonnable, sans s'empresser et se précipiter.

L'intention doit être bonne ; cette parole doit être optimiste, réactionnelle, tolérante ; les gens doivent agir en ayant l'esprit de groupe, ils doivent s'éloigner des conflits et du fanatisme ; ils doivent respecter et aider celui qui a raison et accomplit le bien, et ils doivent avertir celui qui est dans l'erreur et le mettre sur le droit chemin.


Les réformateurs, les penseurs et ceux qui donnent leurs opinions, doivent être justes, équitables, miséricordieux et tolérants ; ils doivent éloigner ceux qui les suivent des environnements de crispation [des nerfs], de tromperie et d'ignorance.

Ils doivent préserver la vérité dans les moments de désaccord, donner leur opinion et leur jugement avec politesse et intégrité, en ayant un cœur pur, une langue qui ne prononce pas de mauvaises paroles et un bon caractère.

 

Et lorsque la réforme et la réflexion sont présentes, le chemin de la tolérance et la garantie de la liberté d'expression dans les limites de la législation islamique ne s'opposent pas au fait de donner des conseils, de montrer les erreurs, et de discuter des opinions.


Donc, les savants doivent orienter celui qui est égaré vers le droit chemin, ils doivent exposer la vérité, corriger les erreurs sans avoir de mauvaises pensées au sujet de celui qui commet l'erreur ; et si ceux qui ont la science s'abstiennent de la propager, ce sont ceux qui n'ont pas de connaissance en science religieuse qui propageront leurs erreurs.


Il faut expliquer, rechercher la vérité, et faire la différence entre les réalités et les rumeurs, car parler des affaires importantes et des questions concernant l'avenir au nom de la réforme et de la liberté d'expression sans aucune science et sans compétence, entrave [retarde] la réforme, et plus exactement, c'est la corruption qui se propage, et non la réforme.


Donc, craignez Allah - qu'Allah vous fasse miséricorde -, maintenez la concorde entre vous, et obéissez à Allah et à Son messager si vous êtes croyants.


Source :


http://alharamainsermons.org
 

Tag(s) : #Discours du vendredi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :