Ecoutez le Cheikh

 

 

Question :


Lorsqu’une personne a des défaillances dans la méthodologie[1], cela implique-t-il forcément qu’il a des défaillances dans la croyance ?

 


Réponse :


Oui, il en est ainsi dans la plupart des cas car ce sont des domaines qui sont étroitement liés. C’est pourquoi une défaillance dans la méthodologie engendre une défaillance dans la croyance et dans la plupart des cas c’est inévitable.


Par exemple, parmi les erreurs commises dans la méthodologie, il y les erreurs au sujet du takfir.

 

Ceci est dû à des lacunes dans la compréhension de la croyance et son application. Sinon, si la personne comprenait réellement la croyance des gens de la Sunna, elle ne suivrait pas ce chemin car il s’agit du chemin des Khawarij.

 

D’une manière plus générale il s’agit du chemin des Wa’idiya qui englobe aussi bien la secte des Khawarij et celle des Mu’tazila et qui font prévaloir les preuves mentionnant la menace ou le châtiment.


La majorité d’entre eux suivent le chemin des Khawarij ou des Mu’tazila parmi les Wa’idiya et c’est pourquoi ils sont tombés dans ce qu’ils sont actuellement : le takfir des communautés musulmanes, le takfir des gouverneurs musulmans, le takfir de ceux qui commettent des péchés, de ceux qui les commettent ouvertement et d’autres paroles qui sont en réalité des paroles des Khawarij.


Qui sont les premiers à avoir rendu mécréant les gouverneurs musulmans ?


Ce sont les Khawarij, ce sont eux les premiers à avoir rendu mécréant les gouverneurs.


Qui sont les premiers à avoir rendu les gens mécréants pour la simple hypothèse qu’ils auraient transgressé un jugement législatif  même si cela n’a pas vraiment eu lieu ?


Ce sont les Khawarij.


Et aujourd’hui ils appellent encore à la même chose. Avant, les Khawarij mettaient toujours en avant la parole d’Allah :


وَمَنْ لَمْ يَحْكُمْ بِمَا أَنزَلَ اللَّهُ فَأُوْلَئِكَ هُمُ الْكَافِرُونَ 

 

« Et ceux qui ne jugent pas d’après ce que Allah a fait descendre, les voilà les mécréants. » [2]

 

 

Et aujourd’hui, ils répètent ces mêmes versets.


Cela prouve que cela est valable dans d’autres sujets car dans la plupart des cas, la méthodologie et la croyance sont liés. Et Allah est plus savant.


Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani


Traduit et publié par daralhadith-sh.com



[1] Al Minhaj


[2] Al Ma ida (la table servie), verset 44.

Tag(s) : #Dossier sur les Takfiris

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :