Conseil du Sheikh Muhammad Al Imam

 

 

Le Sheikh Muhammad Al Imam a dit :

 

" Toutes les louanges sont dues à Allah, que la prière et le salut soient sur le messager d’Allah, sa famille et ses compagnons.

 

Il [Est important] de savoir que lorsque la lecture sur les possédés et sur ceux touchés par la sorcellerie est effectuée pour la face d’Allah et que le lecteur est une personne maitrisant avec science et connaissance la Ruqyah, cette action fait alors partie des plus nobles oeuvres.

 

Le Sheikh Al-Islam Ibn Taymiyya a dit en parlant du fait de lire sur les personnes possédées: «Ceci est une des plus nobles actions, car elle fait partie des oeuvres des prophètes et des vertueux. Les prophètes et les vertueux n’ont cessés de défendre les humains [du mal] des diables en s’aidant pour cela de ce qu’Allah leur a autorisé. C’est d’ailleurs ce qu’a fait le Messie et c’est ce que notre prophète a fait. » Tome 19 p 56-57

 

Et comment cette œuvre ne serait-elle pas considérée comme faisant partie des plus nobles actions sachant que le lecteur est une cause permettant de soustraire les musulmans de la domination des diables parmi les hommes et les Djinns et qu’il contribue au fait que le malade préserve sa religion en le libérant de l’attachement aux sorciers, aux astrologues et aux charlatans.

 

Le besoin des musulmans pour cette pratique est plus important que leur besoin des médecins [traditionnels], car les maladies liées à la possession et la sorcellerie peuvent avoir des effets [néfastes] sur le cœur, l’intellect et le corps.

 

Au sujet de ceux lisant sur les personnes malades et qui prennent en échange de l’argent, les preuves blâmant ces individus sont nombreuses.

 

Le messager d’Allah a d'ailleurs dit : « Lisez le coran mais ne vous nourrissez pas en échange de sa lecture »

 

Comme cela est rapporté par Ahmad et d’autres d’après Imran Ibn Hussein, le messager d’Allah a aussi dit : « Lisez le Coran et implorez Allah ! Certes Il viendra un temps ou des gens apparaitront, lisant le coran mais demandant en échange de sa lecture [de l’argent ou autre] aux gens ».

 

Concernant le fait de prendre un salaire [Ou une récompense] en pratiquant la Ruqyah conforme au coran et la Sunnah, il existe sur ce point deux catégories de personnes :

 

Première catégorie : Celui vivant du salaire de la Ruqyah, c'est-à-dire il se consacre à la Ruqyah [en faisant de cette pratique sa profession] pour gagner sa vie.

 

Il s’agit ici d’une personne mangeant en se servant de sa religion, d’ailleurs on demanda à certains Salafs qui est [considéré] comme un النذل (An-nadhoul ou an-nadhlou qui signifie une canaille, un être méprisable, une canaille, une personne ignoble…) ?, ils répondirent c’est celui qui vie (ou mange) en se servant de sa religion.

 

Ainsi se consacrer à la lecture (c'est-à-dire la pratique de la ruqyah) afin de gagner de l’argent est une chose interdite et les Ahadiths mentionnés précédemment mettent en garde contre cet argent. Et Allah sait que nous désapprouvons ce type d’individus compte tenue de ce que ses agissements contiennent comme honte et opprobre.

 

La seconde catégorie : Il s’agit de celui acceptant un salaire (ou une récompense) mais sans faire de la pratique de la ruqyah son gagne pain, ceci fait l’objet de divergence entre les savants. Mais ce qui est préférable est de ne pas accepter de salaire en échange de la pratique de la ruqyah et plutôt d’espérer la récompense d’Allah. Et s’il accepte ce salaire sans l’avoir au préalable demandé (ou l’avoir attendu) cela est alors permis.

 

Certains Raqui (ceux pratiquant la ruqyah) utilisent la ruqyah dans le but d’amasser de l’argent en vendant certains traitements à base de plantes, de miel, de nigelle et d’huile d’olive, alors que la plupart des cas de sorcellerie et de possession ne nécessitent pas la prise de ces choses là.

 

Ainsi ces gens vendent à toute personne venant les voir ces huiles et ces boissons, plus étonnant encore certains d’entre eux lisent dans de l’eau pour ensuite la vendre aux gens.

 

Ne t’étonne donc pas si tu constates que ces gens là amassent énormément d’argent et concurrençant [dans leur fortune] les plus grands des commerçants, leurs agissements confirment la parole du messager « si tu n’as point honte fais ce que tu veux » rapporté par boukhari d’après Abou Mass’oud.

 

Ce qu’il faut conseiller au malade c'est de prendre une ou deux k7, d’acheter la citadelle du musulman. Celui dont la sorcellerie a été mangée on devra lui recommander la prise Sanna qui est un traitement convenant à l’homme comme à la femme qui n’est pas enceinte.

 

Il faut également prêter une attention particulière aux règles et aux conditions liées à la lecture sur les femmes, il est en effet interdit de pratiquer la ruqyah sur une femme si elle n’est pas accompagné d’un Mahram et si elle n’est pas voilée (voile couvrant le visage et les yeux).

 

Il est aussi strictement interdit à celui pratiquant la ruqyah de s’isoler avec une femme ou d’utiliser la ruqyah dans le but du mariage.

 

Pour terminer, je conseil à celui pratiquant la ruqyah d’exercer cette pratique de la meilleure manière, de s’en servir pour appeler à Allah et de s’éloigner des désirs de l’âme (argents etc..).

 

J’appel les musulmans en général et les gens de la sunnah en particulier à orienter ceux touchés par ses maladies vers ceux dont les gens témoignent de leur bien, de leur piété, de leur rectitude au niveau religieux et de leur éloignement des erreurs mentionnées précédemment.

 

Tout comme je leur recommande de conseiller leurs frères pratiquant la ruqyah pour qu’ils corrigent leurs erreurs et aux raquis d’accepter les conseils de leur frères, ceci parceque le croyant est le miroir du croyant et mettez en garde contre celui qui persiste dans le fait de pratiquer la ruqyah de manière non-conforme à la législation.

 

Je demande à Allah de faire de nous des clés du bien et des clés fermant les portes du mal.

 

ولا حول ولا قوة إلا بالله

 

Votre frère Muhammad Al Imam

 

 

Pratiquer la Ruqyah sur la femme seule (celle non accompagnée par un Mahram) et concernant Le fait de mettre la main sur une partie du corps de la femme que l'on soigne.

 

 

Pratiquer la Ruqyah à la femme seule (celle non accompagnée par un Mahram) en s'isolant avec elle ou le fait de mettre la main sur une partie du corps du malade lorsque c'est une femme figurent Parmi les erreurs commises par de nombreux Raquis.

 

Il n'est d'ailleurs pas rare d'entendre des cas de soeurs qui se sont faites violer (ou qui ont subit des attouchements) par des pseudos Raquis.

 

Comme le cas de cette femme dont le Charlatan a abusé d'elle en la faisant croire que le seul moyen pour elle de guerir était qu'il est un rapport avec elle.

 

Ces pseudo-raquis profitent donc parfois de la detresse, de la souffrance et la fragile santé psychologique de certaines femmes. Les cibles privilégiées de ces escrocs sont généralement les soeurs converties.

 

Il Faut aussi faire attention car certains Raqui rusent, c'est à dire que pour donner une bonne impression et se faire passer pour des gens pieux, ils posent comme condition pour la soigner que la femme vienne accompagnée, puis lorsque celle-ci vient avec son tuteur, le Raqui demande au tuteur de rester derrière la porte et de ne pas assister à la lecture.


 

Et Concernant ce sujet, la question suivante fut posée au Sheikh Salih Al Fawzan :

 

السائل ن أ يقول فضيلة الشيخ بارك الله فيكم، وفي هذا البرنامج: هل يجوز للراقي وهو يرقي الناس أن يضع يده على موضع الألم عند المرقي وإن كانت امرأة، هل يجوز للراقي أن يضع يده على موضع الألم عندها؟ سواء كان على الرأس أو الصدر أو الرجل، نرجو منكم معالجة هذا الموضوع لأنه كثر ولا نعرف الصحيح من الخطأ فيه مأجورين؟

 

 

Question :

 

 

Qu'Allah vous bénisse, Le questionneur demande : Est-il permis au Raqui, durant la Ruqyah, de poser sa main sur l'endroit dont la personne souffre, sachant que la personne malade est une femme ?. Autrement dit, est-il autorisé au Raqui de la toucher (poser sa main sur elle) ? Lui est-il permis de poser sa main sur des endroits tels que la tête, la poitrine ou le pied ?.

 

Qu'Allah vous récompense, Nous esperons de votre part un éclaircissement sur ce sujet, cas ce genre de situation devient fréquent et nous savons pas ce qui correct et ce qui constitue une erreur.

 

 

Réponse :

 

Bismilahi ar-rahman ar-rahim, Toutes les louanges sont dues à Allah, que la prière et le salut soient sur le messager d’Allah, sa famille et ses compagnons.

 

L'homme peut pratiquer la ruqyah à une femme, toutefois cela doit se faire en présence du tuteur de la femme. La femme doit être accompagnée d'une personne avec lequel le mariage lui est interdit (Mahram), Il ne doit donc pas se trouver seul avec elle car le messager d'Allah a dit :

 

"Il n y a pas un homme qui s’isole avec une femme (qui lui est étrangère) sans que le diable ne soit leur troisème (compagnon)."

 

Ensuite (sachez) qu'il est interdit au Raqui de poser sa main sur une femme qu'il soigne, même s'il enfile pour cela un gant (ou prend un tissus) en raison de la Fitna qu'un tel agissement peut engendrer. Le Raqui doit donc se contenter de lire et de souffler sur elle mais sans la toucher.

 

Sheikh Salih Al Fawan

 

http://www.alfawzan.ws/AlFawzan/FatwaaTree/tabid/84/Default.aspx?View=Page&NodeID=17159&PageID=5138

 

 

La Ruqyah par des moyens tels que le Téléphone, la Tv etc...

 

 

Question :

 

 

Quel est le Jugement sur la pratique de la Ruqyah par le biais du téléphone ou de hauts parleurs sachant [Que le Raqui et le Malade]sont éloignés [L'un de l'autre].

 

 

Réponse :

 

 

La Ruqyah doit être pratiquée sur le malade directement. Elle ne doit donc pas être réalisée par le biais du téléphone ou de haut-parleurs, car agir ainsi s'oppose à la pratique du prophète , de ses compagnons et de ceux qui les ont suivies dans la pratique de la Ruqyah. D'ailleurs le messager d'Allah a dit : "Quiconque apporte à notre affaire-ci une chose nouvelle non fondée sur elle, verra cette chose rejetée".

 

Fatwa de la Commission permanente des recherches scientifiques et de l'Ifta

 

 

Question :

 

Quelle est le jugement religieux sur la pratique de la Ruqyah par le biais de k7 audio ou par téléphone :

 

 

Réponse :

 

Se sont des choses innovées, le Ruqyah consiste à ce qu'une personne douée de science (dans ce domaine) et qui est sur la Sunnah récite le Coran sur le malade.

 

Elle récite et souffle sur le malade ou alors récite dans un récipient qu'elle donne ensuite à boire au malade, c'est ceci la Ruqyah [Conforme à la] Shari'a. Quant à la Ruqyah par le biais de ces appareils, je vois qu'elle n'est pas conforme à la Ruqyah.

 

 

La Ruqyah est une pratique connue depuis fort longtemps; elle consiste à lire sur le malade et à souffler sur lui ou à réciter dans un récipient puis à souffler dedans avant de le donner à boire au malade. Pour finir [Comme mentionné précédemment] je ne peux qualifier l'utilisation de ces méthodes de ruqyah conforme à la Shari'a.

 

Sheikh Zayd Al-Madkhali, l'Audio peut être écouté ici : http://z-salafi.com/v2/zsalafi.php?s_menu=23&idFatwa=2066

 

 

 

Question :

 

 

Si le Raqui est loin du malade la Ruqyah par le biais du téléphone est-elle dans ce cas là légiférée ?

 

 

Réponse :

 

A la base le Raqui doit faire la rouqyah directement sur le malade, c'est-à-dire être en face du malade, il récite du coran puis souffle sur le malade. Si le Raqui se trouve loin du malade cela n’est point consideré comme une rouqyah et le téléphone n’est pas suffisant.

 

 

Cela n’est pas considéré comme de la Rouqyah car celui qui soigne n’est pas en face de la personne et que cela est une pratique exagérée.

 

 

La rouqyah se fait donc en direct en à faisant face au malade, avec une intention véridique, avec sincérité, en espérant la réussite de la part d’Allah, [en se tenant] loin [de ce type d’] exagération, en se conformant à ce qui a été rapporté de manière authentique comme invocations, verset du coran et Hadith.

 

Mais également en revenant au gens de science afin de les questionner sur ce qui peut poser problème, il convient aussi de ne pas faire de cette pratique une source de revenue, le musulman doit se faire Rouqyah seul dans un premier temps et s’il a besoin de quelqu’un pour l’exorciser alors il doit se diriger vers celui connue pour sa véracité et son scrupule.

 

Et Allah est plus savant

 

 

Fatwa du Sheikh Ibn Jibrine, tirée de son site.

 

 

Le Sheikh Fawzan à quant lui dit concernant ce sujet :

 

«Et certains Raquis en sont venues à pratiquer la Ruqyah mais par téléphone, c'est-à-dire une personne pratique la ruqyah à une autre alors qu’elle est en dehors du Royaume (d’Arabie saoudite) !

 

On m’a informé qu’une personne pratique la Ruqyah en lisant au téléphone (sur le malade) alors qu’elle est en dehors du royaume. Pensez-vous que c'est cela la Rouqyah ?! [Et le pire] c’est qu’elle demande au malade de payer en lui virant de l’argent, le malade paie en déposant l'argent dans une banque. Elle lui dit vire moi l’argent via telle banque et ensuite je te ferais la Ruqyah par téléphone [..]

 

Certains en sont même arrivés à pratiquer la Ruqyah à distance, sans passer par le téléphone, c'est à dire le Raqui se trouve dans un endroit et lit la rouqyah pour un malade se trouvant dans un autre endroit sans donc s’être jamais rencontré…. »

 

Conférence intitulé : « La Ruqyah Shar’iyat » du Sheikh Fawzan A partir de la 44em minute.

 

 

Ps : Il semble que le Sheikh Al Fawzan fasse réference au Docteur Al Hachemi, qui est un homme se disant Raqui très connue dans le monde Arabe.

 

Cet Homme pratique la Rouqyah par téléphone,par le biais de la Tv (car Il dispose d'une chaine tv) mais également par le biais du net. C'est à dire la personne lui envoie un mail avec la déscription de sa maladie, puis après avoir envoyé une forte somme d'argent (dépassant souvent plusieurs centaines d'euros), le docteur lui envoie par la poste un traitement a base d'eau coranisée, d'huile coranisée, de certaines plantes etc...

 

Son bizness marche tellement fort, qu'il est devenue par le biais de la Roqyah millionnaire et emploie un grand nombre de personnes, ces centres de Roqyah disposent de plateforme téléphonique et recoivent des appels téléphonique de nombreux pays.

 

De nombreux Savants tels que le Sheikh As-souhaymi, le Sheikh Salih Al Louhaydan et d'autres mettent en garde contre lui.

 

Wallahou l-Mousta'ane.

 

 

 

Traduction:

 

Abou-Houdeyfa

 

 

Source :

 

 

http://www.fourqane.fr/forum

 

Tag(s) : #Dossier rouqya

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :