assalamou 3alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou

 

 

Ce qui suit est une khoutba du Chaykh Salih Ibn Fawzan Ibn 'Abdillah Al-Fawzan , sur l'interdiction d'assister et de participer aux fêtes des mécréants et de lejur souhaite de joyeuses fêtes lors de ces fêtes, que j'ai utilisée pour lors du Djoumou'a de la semaine dernière.

 

 

Pour le moment, je ne mets que la partie traduite en français et le texte en arabe viendra une fois que j'aurais eu le temps de le taper in cha Allah. Vu que le sujet est d'actualité, j'ai décidé de faire ainsi.

 

A noter que la deuxièmme partie  ne fait pas partie de la khoutba du Chaykh, mais est un rajout que j'ai copié d'une khoutba que le frère Farid de Longjumeau m'avait envoyé, qu'Allah le préserve et l'en récompense de la meilleure façon.

 

 

 

الحمد لله رب العالمين، أعزنا بالإسلام، و رضيه لنا ديناً و طريقاً موصلاً إلى دار السلام. و وأشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له في ربوبيته و إلهيته و أسمائه الحسنى و صفاته العظام.
وأشهد أن محمدا عبده ورسوله، حذرنا من التشبه باليهود و النصارى وعبدة الأصنام، صلى اللهُ وسلم عليه وعلى آله و أصحابه البررة الكرام، و سلَّم تسليماً كثيراً.
أما بعد :
أيها الناس ! اتّقوا الله تعالى ! واشكروه على ما خصّكم به من الفضل العظيم، و الدين القويم ! و قد أكمله لكم، أتمّ به نعمته عليكم، و وعد بحفظه من التغيير و التبديل. فقال تعالى :
﴿الْيَوْمَ يَئِسَ الَّذِينَ كَفَرُواْ مِن دِينِكُمْ فَلاَ تَخْشَوْهُمْ وَاخْشَوْنِ الْيَوْمَ أَكْمَلْتُ لَكُمْ دِينَكُمْ وَأَتْمَمْتُ عَلَيْكُمْ نِعْمَتِي وَرَضِيتُ لَكُمُ الإِسْلاَمَ دِينًا﴾

 

 

Serviteurs et servantes d’Allah !

 

 

 

Faites preuve de Taqwa vis-à-vis d’Allah le Très-Haut ! Et Remerciez-Le pour les immenses mérites et la religion droite qu’Il n’a accordés qu’à vous !

 

 

 

Et certes, Il l’a parachevé pour vous votre religion et a accompli sur vous Son bienfait ! Et Il a promis de préserver tout cela des modifications et des changements. Le Très-Haut a dit dans le sens du verset :


 

 

« Aujourd’hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion : ne les craignez donc pas et craignez-Moi. Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous. »


(Sourate 5 verset 3)

 

 

 


و قد أوصاكم الله بالتمسك بالإسلام ما دمتم على قيد الحياة، حتى يختم لكم به عند الوفاة. قال تعالى :
﴿يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ اتَّقُواْ اللّهَ حَقَّ تُقَاتِهِ وَلاَ تَمُوتُنَّ إِلاَّ وَأَنتُم مُّسْلِمُونَ﴾
لأن الإسلام سبيل النجاة في الآخرة. قال تعالى :
﴿وَمَن يَبْتَغِ غَيْرَ الإِسْلاَمِ دِينًا فَلَن يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الآخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ﴾

 

 

Et Allah vous a ordonné de vous accrocher à l’Islam tant que vous êtes envie, afin qu’Il vous accorde le fait de mourir dessus. Le Très-Haut a dit dans le sens du verset :

 

 

 

« Ô vous qui avez cru ! Craignez Allah comme il se doit (en mettant en pratique ce qu’Il a ordonné de faire et en vous abstenant absolument de tout ce qu’Il a interdit). Et ne mourrez qu’en pleine soumission (en musulmans totalement soumis à Allah). »

 


(Sourate 3 verset 102)


 

 

Car l’Islam est l’issue de secours dans l’au-delà, comme le Très-Haut a dit dans le sens du verset :

 

 

 

« Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants. »

 

 

 

(Sourate 3 verset 85)

 

 

[...]


 

Serviteurs et servantes d’Allah !

 

 

 

Il faut que le musulman soit fier de l’Islam ! Car c’est la religion parfaite et c’est la religion de l’honneur/la grandeur. Ainsi, elle est au dessus de tout et rien ne la surpasse !

 

 

 

Ceux qui suivent cette religion, les musulmans, sont les supérieurs et des témoins pour les gens.

 

 

Le Très-Haut a dit dans le sens du verset :

 

 

 

« alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants. »

(Sourate 3 verset 139)


 

 

Et le Très-Haut a dit dans le sens du verset :

 


« Ainsi, Nous avons fait de vous (les vrais musulmans qui suivent réellement le Prophète, paix et bénédictions d’Allah sur lui, et sa sounnah) une juste (et meilleure) communauté pour que vous soyez témoins pour les gens, et que le Messager soit témoin pour vous. »

 


(Sourate 2 verset 143)

 

 

 

Ainsi, celui qui recherche la grandeur et l’élévation en dehors de l’Islam, Allah l’avilit/rabaisse. Comme a dit le prince des croyants, ’Omar Ibn Al-Khattab, qu’Allah l’agrée :

 


« Nous sommes une communauté qu’Allah a rendu honorable/puissante avec l’Islam ! Ainsi, si nous recherchons la grandeur/puissance en dehors de l’Islam, Allah nous avilira/rabaissera. »

 

 

 

[...]


 

 

En effet ! Certes, l’Islam est la religion de la grandeur et de l’élévation ici-bas et dans l’au-delà ! Et ce, car c’est une religion parfaite qui a été parachevé pour celui qui s’y accroche. Il n’y a pas un aspect de la vie sans que l’Islam ne l’ait organisé de la meilleure façon !

 

 

 

Il n’y a pas un mérite auquel l’Islam n’a pas incité ! Il n’y a pas non plus de vices contre lequel l’Islam nous a mis en garde ! Donc, elle est parfaite du point de vue du dogme, de l’adoration, de la politique, des transactions, des bienséances et du comportement !

 

 

Elle est appropriée à l’ensemble des êtres humains, en tout lieu et à toute époque ! Allah y a clarifié ce dont les hommes ont besoin. Comme le Très-Haut a dit dans le sens du verset :


 

 

 

« Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu’un guide, une grâce et une bonne annonce aux musulmans. »

 


(Sourate 16 verset 89)

 

 

 

Et le Très-Haut a dit dans le sens du verset :


 

 

« Certes, ce Coran guide vers ce qu’il y a de plus droit »

 

 

(Sourate 17 verset 9)

 

 

Et Allah a témoigné de sa perfection lorsqu’Il a dit dans le sens du verset :

 

 

« Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous. »

 


 

(Sourate 5 verset 3)

 

 

 

[...]

 


 

 

Donc, celui qui recherchera la perfection en dehors de l’Islam ne récoltera que l’imperfection.

 

 

Tout comme celui qui recherchera l’honneur la grandeur en dehors de l’Islam ne récoltera que le rabaissement l’avilissement !

 


 

 

Et celui qui importe une réglementation et une législation par lesquelles il jugera entre les gens à la place du jugement de l’Islam, celui-là est un mécréant, un injuste et un pervers ! Comme le Très-Haut a dit dans le sens du verset :



 

« Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants. »

 

« Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les injustes. »

 

« Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les pervers. »


 

(Sourate 5 versets 44-45 et 47)

 

 

 

[...]

 

 

De même, celui qui importe les us et coutumes des peuples mécréants et s’en imprègne, celui-là aura ressemblé aux mécréants. Et le Prophète, paix et bénédictions d’Allah sur lui, a dit :

 

 

« Celui qui imite un peuple en fait partie (c’est à dire dans le péché ou dans le bien selon les gens qu’il imite

 

 

[عون المعبود شرح سنن أبي داود]) »

 

 

 

Et il a dit, paix et bénédictions d’Allah sur lui :

 

 

 

« Ne fait pas partie des nôtres celui qui imite des adeptes d’une autre religion. »

 

 

 

(« Ne fait pas partie des nôtres » : c’est à dire qu’il ne suit pas notre voie et qu’il ne nous suit pas [تحفة الأحوذي شرح سنن الترمذي].)

 

 

Et cela prouve la gravité de l’interdiction d’imiter les mécréants dans toutes leurs affaires qui leurs sont propres dans le domaine de l’adoration et des us et coutumes.

 

 

 

Le Prophète, paix et bénédictions d’Allah sur lui, a mis en garde contre le fait de les imiter dans tout cela et il a en même temps montré la mauvaise fin et le dur châtiment qui pèse sur celui qui agira ainsi.

 

 

 

Tout comme il nous a mis en garde contre le fait de se joindre à eux dans leurs fêtes et de leurs commémorations qu’ils mettent en place et qu’ils célèbrent.

 

 

Al-Bayhaqi a rapporté, avec une chaîne de rapporteur authentique, un hadith de ’Abdoullah Ibn ’Amr, qu’Allah les agrée, qui a dit :

 

 

« Quiconque construit une demeure en terre perse (qui adoraient le feu à cette époque), célèbre leur jour de l’an et leurs cérémonies, les imite et meurt dans cet état, sera ressuscité avec eux. »

 

 

 

[...]

 

 

 

Fait partie du fait de se joindre à eux dans la célébration de leurs fêtes, ce par quoi ont été affligés certains musulmans de nos jours, qui se joignent à eux lors des réjouissances de la fête de Noël et qui leurs souhaitent de bonnes fêtes, tout comme le fait de considérer férié ce jour à cette occasion alors que c’est la manifestation d’un rite de la religion chrétienne.

 

 

 

Chaykh Al-Islam Ibn Taymiya, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit :

 

 

 

« Les fêtes des mécréants sont nombreuses. Et le musulman ne doit ni faire des recherches dessus ni les connaître.


 

 

Mais il lui suffit de savoir que tel acte leur est propre ou que la vénération de tel lieu ou de tel moment vient d’eux. Et s’il ne sait pas que cela vient d’eux, alors, il lui suffit de savoir que cela n’a aucune origine dans la religion de l’Islam. »

 

 

Ensuite, il a cité certaines choses faites par des musulmans ignorants, et par des gens qui ne se soucient guère de la religion, qui se joignent à eux et les imitent dans ce genre de fêtes, puis il a dit :

 

 

« Parmi cela, le fait de prendre congé (ce jour là) dans les usines et les commerces, de fermer les écoles, etc ainsi que le fait d’en faire un jour férié, un jour de fête et de jeu tel que la course de chevaux et d’autres, d’en faire un jour différent des autres jours de l’année. »

 

 

 

[...]


 

 

Ensuite, il a montré ce qu’il incombait aux musulmans vis-à-vis des fêtes des mécréants en disant :

« La règle : c’est qu’à la base, il ne doit rien faire (lors des fêtes des mécréants), mais il dot plutôt le considérer comme un jour quelconque.

 

 

Et nous avons cité auparavant que le Prophète, paix et bénédictions d’Allah sur lui, leurs (les compagnons) avaient interdit de célébrer les deux jours durant lesquels ils avaient l’habitude de s’amuser pendant la djahiliya (période avant l’Islam).

 

 

Tout comme il a interdit d’égorger dans un lieu où les polythéistes font la fête.

 

 

 

En fait partie ce que font beaucoup de gens en Hiver, le vingt-cinq décembre, prétendant que c’est l’anniversaire de ’Aïssa, paix et bénédictions d’Allah sur lui.

 

 

 

Donc, tout ce qui a lieu ce jour-là fait partie des mauvaises actions, comme le fait d’allumer un feu (autour de la cheminée), de faire un repas spécial, d’allumer des cierges, etc.

 

 

Ceux qui ont fait de ce jour un jour de fête, ce sont les chrétiens.

 

 

Cela n’a aucune origine dans la religion de l’Islam. Cette fête n’a jamais été célébré par les pieux prédécesseurs (compagnons et ceux qui les ont suivi dans le bien), mais son origine vient des chrétiens. » Fin de citation.

 

 

أقول ما تسمعون، واستغفر الله لي ولكم ولسائر المسلمين من كل ذنبٍ، إنه هو الغفور الرحيم.

 

 

 

 

 

 

Deuxième khoutba :

 

 

 

 

الحمد لله حمدًا كثيرًا طيّبًا مباركًا فيه كما يحبّ ربنا ويرضى، وأشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له، وأشهد أن محمّدًا عبده ورسوله، صلى الله عليه وعلى آله وصحبه، وسلم تسليمًا كثيرًا إلى يوم الدين.

أمّا بعد:

فلا يجوز الاشتراك و لا التَّهْنِئَة في عيد الميلاد النصراني. قال ابن القيم رحمه الله: " أما التَّهْنِئَة بشعائر الكفر المختصة به فحرام بالإتفاق، مثل أن يُهَنَّئُهم بأعيادهم و صومهم، فيقول: "عيد مبارك عليك". و كثير ممن لا قدر للدين عنده يقع في ذلك، و لا يدري قبح ما فعل، فمن هَنَّأَ عبداً بمعصية أو بدعة أو كفر، فقد تعرض لِمَقْتِ اللهِ و سَخَطِهِ. " انته كلامه.

 

 

 

Il n’est donc pas permis d’assister et de participer à la fête de noël, ni même de souhaiter une joyeuse fête à cette occasion.

 

 

 

Ibn al Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit :

 

 

 

« Quant aux félicitations adressées à l’occasion d’événements religieux mécréants qui leurs sont spécifiques, cela est interdit par consensus, comme le fait de leur souhaiter bonnes fêtes ou bon carême en leur disant : « Bénie soit votre fête »

 

 

 

Or beaucoup de personnes, qui ne se soucient guère de la religion, agissent de la sorte sans se rendre compte de la gravité de leur acte. Ainsi, quiconque félicite une personne pour avoir commis un péché, une innovation ou un acte de mécréance s’expose à la malédiction et la colère d’Allah ». Fin de citation.

 

 

 

و قال شيخ بن باز رحمه الله: فلا يجوز الاشتراك فيها و لا التعاون مع أهلها و لا مساعدتهم بأي شيء ، ولأن الله سبحانه يقول: ﴿و تَعاوَنوا عَلى آلْبِر وَ آلتَقْوَى و لا تعاونوا على آلإِثم و العدوان و تقوا الله إن الله شديدُ العقابِ﴾ فلمشاركة مع الكفرة في أعيادهم نوع من التعاون على الإثم و العدوان.

 

 

 

Ach-Cheikh Ibn Baz, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit :

 

 

 

« Il n’est donc pas permis d’y participer, ni de coopérer avec les organisateurs, ni de les aider en quoi que ce soit. Allah - Glorifié soit-Il - a dit dans le sens du verset :


 

 

« Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition ! »

 

 

(Sourate 5 verset 2)

 

 

Or le fait de participer avec les mécréants à leurs festivités est une forme d’entraide dans le péché et la transgression. »

 

 

 

[...]

 

 

Donc, faites preuve de taqwa vis-à-vis d’Allah, serviteurs et servantes d’Allah, et soyez fiers de votre religion, de ses bienséances, de ses règles dans tous les domaines !

 

 

Soyez honorés et fiers du fait d’y appartenir ! Et ne vous tournez pas vers ce qui les coutumes des ignorants et les croyances des égarés qui la contredisent !

 

 

 

 

اللهم أخرجنا من الظلمات إلى النور يا ذا الجلال والإكرام.

اللهم أصلح قلوبنا وأعمالنا وأحوالنا يا رب العالمين.

اللهم أصلح أحوال المسلمين حكاماً ومحكومين يا أراحم الراحمين.

اللهم ثبتنا على التوحيد في الحياة والممات.

اللهم آتِ نُفُوسَنَا تَقوَاهَا، وزَكِهَا أنت خيرُ مَن زَكَاهَا، أنت وَلِيُهَا ومَولاَهَا.

اللهم أَصْلِحْ لَنَا دِينَنَا الذي هو عِصْمَةُ أَمْرِنَا، وأَصْلِحْ لنا دُنِيَانَا التي فيها مَعَاشُنَا، وأَصْلِحْ لنا آخِرَتَنَا التي إليها مَعَادُنَا.

والحمد الله رب العالمين، وصلى الله و سلم على نبينا محمد وعلى آله وأصحابه ومن تَبِعَهُم بإحسان إلي يوم الدين.

 

 

 

 

 

Traduit par le frère :

 

 

 

Abou Nawoufal Al Maghribi qu' Allah le préserve

 

 

 

 

 

Source :

 

 

 

 

http://www.fourqane.fr/forum

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Discours du vendredi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :