{Umm 'Abdillah Al wadi'iyya }

 

 

L éducation des enfants est éprouvante. Ils ont besoin que l'on patiente avec eux et que l'on fasse preuve de diplomatie à leur égard, Ainsi certains enfants ont besoin qu'on se comporte avec eux avec douceaur et délicatesse.

 

Ils n'aiment pas qu'on élève la voix sur eux. En se comportant avec rudesse à leur égard, on ne fera qu'aggraver leur obstination.

 

D'autres enfants ont besoin que l'on fasse preuve de rigidité avec eux. Cependant, cette rigidité ne doit pas dépasser les limites communément reconnues. Si on les dépasse, l'enfant s'entêtera et refusera d'écouter ses parents. Nous demandons à Allah de nous octroyer l'aptitude à éduquer correctement [ nos enfants ].

 
Il faut savoir que la responsabilité qui incombe au parents à ce sujet est grand Allah dit:


يَـٰٓأَيُّہَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ قُوٓاْ أَنفُسَكُمۡ وَأَهۡلِيكُمۡ نَارً۬ا

«Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos famille, du Feu... » [1]

 

On trouve dans les deux recueils authentiques d'après 'Abd Allah ibn 'Umar que
le Prophète a dit:
« Vous êtes des bergers et vous aurez tous des comptes à rendre [ concernant son peuple ]. L'homme est un berger pour sa famille et il aura des comptes à rendre. La femme est une bergère dans la demeure de son mari et elle aura des comptes à rendre. Le serviteur est un berger concernant les biens de son maître et il aura des comptes à rendre. Bref, vus êtes tous des bergers et vous aurez tous des comptes à rendre au sujet de votre troupeau. »


Ce hadith fait partie des sagesses du Prophète . Ainsi, toute personne à qui une mission est confiée en est responsable. Dans les deux recueils authentiques, Ma'qal ibn Yaser rapporte du Prophète qu'il a dit : « Le Serviteur à qui Allah confie la responsabilité d'un groupe qu'il ne gère pas avec sincèrité ne sentira pas l'odeur du paradis »

Les deux parents doivent s'entraider dans l'éducation de leurs enfants. Si l'un d'eux néglige sa part de responsabilité, sa mission n'aura pas été accomplie correctement, à moins qu'Allah n'en décide autrement. L'enfant doit être instruit en fonction de son âge et de sa compréhension. Voici donc [Chère Sœur] quelques exemples de méthodes éducatives :

Ens bas-âge :


1- Faire répéter le mot « Allah » à l'enfant en montrant du doigt le ciel.

2- Si tu donne à manger à l'enfant, comme un morceau de pain ou autre, donne-le-lui dans sa main droite.

3- Si le plat est chaud, tu ne dois pas souffler dessus car le Prophète a interdit de respirer dans les récipients, comme on peut le voir dans les deux recueils authentiques d'après Abû Qatadah.

En effet, si l'enfant voit quelqu'un faire cela, il s'empressera de l'imiter, et ce pour toute chose. C'est d'ailleur le sens des propos du Prophète qui a dit :
« Tout enfant nait selon une saine nature. Ce sont ses parents qui font de lui un juif, un chretien ou un zoroastrien. »
On trouve dans le recueil authentiques de Mouslim d'Après 'Iyad ibn Himar que le Prophète rapporte d'Allah qu'Il a dit : « J'ai créé Mes serviteurs en purs monothéistes, mais ce sont les démons qui les ont égarés. »

Un poète a dit :
Les enfants parmi nous grandissent
Conformément aux habitudes inculquées par leur parents


4- Quand l'enfant atteint l'âge d'un an et demi environ et désire manger ou boire, apprends-lui à dire « Au nom d'Allah (Bismillâh) »

 
Une phrase qui deviendra alrs une seconde nature qu'il dira de lui-même par la suite.

5- Dés que tut sens qu'il est apte à comprendre les piliers de l'islam, de la foi et de la bienfaisance, fais-le. Je ne donne pas d'âge particulier pour cela, car l'éloquence et l'intelligence est différente d'un enfant à un autre.
Les piliers de l'islam sont les suivants : Ibn 'Umar rapporte du Prophète qu'il a dit :
« L'islam est batî sur cinq [piliers] : l'attestation qu'il n'y a de divinité digne d'adoration qu'Allah et que Muhammad est le messager d'Allah, l'accomplissement de la prière, l'acquittement de la Zakât, Le pèlerinage et le jeûne du mois de Ramadan. » Ce hadith est unanimement reconnu comme authentique.

Les piliers de la foi sont les suivants : Abû Hourayrah rapporte du Prophète qu'il a dit : « La foi consiste à croire en Allah, en Ses anges, en Ses livres, en Ses messagers, en Sa rencontre et à la résurrection. » Ce hadith est unanimement reconnu comme authentique, Mouslim étant le seul à l'avoir rapporté d'après 'Umar ibn Al-Khattâb.

L'unique pilier de la bienfaisance est le suivant : « C'est d'adorer Allah comme si tu Le voyais, car si tu ne Le vois pas, Lui, certes, te voit. » Les références de ce hadith sont les mêmes que celles du hadith précédent.


6- Enseigne-lui les régles des ablutions.


7- Quand il mange dans un plat, dis-lui de manger ce qu'il y a devant lui. On trouve dans les deux recueils authentiques que 'Umar ibn Abî Salamah a dit : « J'étais un jeune enfant sous la tutelle du Prophète . [Un jour que nous prenions notre repas,] ma main vaquait çà et là dans le plat. Le Prophète me dit : «Jeune homme ! Dis « Au nom d'Allah (Bismillâh), » mange de la main droite et mange ce qui se trouve devant toi. »

8- Habitue-le au bien. L'orsqu'il atteint l'âge de sept ans, entraîne-le à accomplir la prière.

 

Abû Dawûd a dit (1/495) : [...] le Prophète a dit: « Ordonnez à vos enfants d'accomplir la prière à l'âge de sept ans. A l'âge de dix ans, corrigez-les [ s'ils ne l'accomplissent pas assidûment], et séparez-les dans leur lits. » La chaîne de rapporteurs de ce hadith est fiable (hasan). [...]

9- Il faut séparer les enfants dans leurs lits dès qu'Ils atteigent l'âge de dix ans. Le hadith à ce sujet vient d'être mentionné.

10- Entraîne-le à jeûner si cela ne l'affaiblit pas, de manière à ce que l'orsqu'il grandit, il soit entraîné.



A ce sujet, Al boukhârî (4/200) a inclus un chapître dans son recueil authentique intitulé: « Le jeûne des enfants. » [...] oÙ il rapporte que Ar-Roubayyi' bitn Mu'awwidh a dit : « Le matin du jour de 'Achoûrah, le Prophète envoya des émissaires dans les villages des Ansârs [ pour transmettre le message suivant ] : « Que ceux qui ont déjeuné jeûnent le reste de la journée. Quand à ceux qui ont décidé de jeûner aujourd'hui, qu'Il jeûnent. » Nous nous mîmes donc a jeûner ce jour-là et nous faisions jeûner nos enfants. Nous leur confectionnions des jouets en laine et lorsque l'un deux pleurait de faim, nous lui donnions ce jouet pour le distraire, le temps que l'heure de rompre le jeûne arrive. »

11- Enseigne à ton enfant la croyance authentique et tiens-lui les mêmes propos que ceux que le Prophète a tenu à ibn 'abbâs : « Je vais t'enseigner certaines paroles : préserve les limites imposées par Allah, Allah te préservera. Préserve Ses et tu trouvera Allah face à toi. Lorsque tu demandes quoi que ce soit, demande-le à Allah. Lorsque tu cherches de l'aide, demande-la à Allah. Sache que si toutes les créatures se rassemblait pour t'être d'un quelconque intérêt, elles ne pourraient t'être utiles à moins qu'llah ne l'ait décrété pour toi. Si elles se liguaient pour te nuire de quelque façon, elles ne pourraient le faire à moin qu'Allah l'ait décrété pour toi. Les plumes [écrivant le destiin] ont fini d'écrire, et l'encre [ de la table gardée] a séché. »

12- Fais à ton enfant les mêmes recommandations que celles que Luqmân a faites à son fils :




... وَإِذۡ قَالَ لُقۡمَـٰنُ لِٱبۡنِهِۦ وَهُوَ يَعِظُهُ ۥ يَـٰبُنَىَّ لَا تُشۡرِكۡ بِٱللَّهِ‌ۖ إِنَّ ٱلشِّرۡكَ لَظُلۡمٌ عَظِيمٌ۬

يَـٰبُنَىَّ إِنَّہَآ إِن تَكُ مِثۡقَالَ حَبَّةٍ۬ مِّنۡ خَرۡدَلٍ۬ فَتَكُن فِى صَخۡرَةٍ أَوۡ فِى ٱلسَّمَـٰوَٲتِ أَوۡ فِى ٱلۡأَرۡضِ يَأۡتِ بِہَا ٱللَّهُ‌ۚ إِنَّ ٱللَّهَ لَطِيفٌ خَبِيرٌ۬ (١٦) يَـٰبُنَىَّ أَقِمِ ٱلصَّلَوٰةَ وَأۡمُرۡ بِٱلۡمَعۡرُوفِ وَٱنۡهَ عَنِ ٱلۡمُنكَرِ وَٱصۡبِرۡ عَلَىٰ مَآ أَصَابَكَ‌ۖ إِنَّ ذَٲلِكَ مِنۡ عَزۡمِ ٱلۡأُمُورِ (١٧) وَلَا تُصَعِّرۡ خَدَّكَ لِلنَّاسِ وَلَا تَمۡشِ فِى ٱلۡأَرۡضِ مَرَحًا‌ۖ إِنَّ ٱللَّهَ لَا يُحِبُّ كُلَّ مُخۡتَالٍ۬ فَخُورٍ۬ (١٨) وَٱقۡصِدۡ فِى مَشۡيِكَ وَٱغۡضُضۡ مِن صَوۡتِكَ‌ۚ إِنَّ أَنكَرَ ٱلۡأَصۡوَٲتِ لَصَوۡتُ ٱلۡحَمِيرِ



« Ô mon enfant, fût-ce le poids d’un grain de moutarde, au fond d’un rocher, ou dans les cieux ou dans la terre, Allah le fera venir. Allah est infiniment Doux et Parfaitement Connaisseur. Ô mon enfant accomplis la Ṣalāt, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise! Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec arrogance: car Allah n’aime pas le présomptueux plein de gloriole. Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c’est bien la voix des ânes ». [2]


13- Apprends-Lui à demander la permission avant d'entrer. Allah dit:



يَـٰٓأَيُّهَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ لِيَسۡتَـٔۡذِنكُمُ ٱلَّذِينَ مَلَكَتۡ أَيۡمَـٰنُكُمۡ وَٱلَّذِينَ لَمۡ يَبۡلُغُواْ ٱلۡحُلُمَ مِنكُمۡ ثَلَـٰثَ مَرَّٲتٍ۬‌ۚ مِّن قَبۡلِ صَلَوٰةِ ٱلۡفَجۡرِ وَحِينَ تَضَعُونَ ثِيَابَكُم مِّنَ ٱلظَّهِيرَةِ وَمِنۢ بَعۡدِ صَلَوٰةِ ٱلۡعِشَآءِ‌ۚ ثَلَـٰثُ عَوۡرَٲتٍ۬ لَّكُمۡ‌ۚ لَيۡسَ عَلَيۡكُمۡ وَلَا عَلَيۡهِمۡ جُنَاحُۢ بَعۡدَهُنَّ‌ۚ طَوَّٲفُونَ عَلَيۡكُم بَعۡضُڪُمۡ عَلَىٰ بَعۡضٍ۬‌ۚ كَذَٲلِكَ يُبَيِّنُ ٱللَّهُ لَكُمُ ٱلۡأَيَـٰتِ‌ۗ وَٱللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ۬
 

 

 

« Ô vous qui avez-cru! Que les serviteurs que vous possédez vous demandent permission avant d’entrer, ainsi que ceux des vôtres qui n’ont pas encore atteint la puberté, à trois moments: avant la Ṣalāt de l’aube, à midi quand vous enlevez vos vêtements, ainsi qu’après la Ṣalāt de la nuit; trois occasions de vous dévêtir. En dehors de ces moments, nul reproche ni à vous ni à eux d’aller et venir, les uns chez les autres. C’est ainsi qu’Allah vous expose clairement Ses versets, et Allah est Omniscient et Sage. » [3]

14- Enseigne-lui les choses interdites afin qu'Il les évite. Dans les deux recueils authentiques, Abû Hurayrah rapporte qu'Al-Hassan ibn 'Ali pris une datte parmi celles destinées à être données en aumône. Quand il la mit dans sa bouche, le Prophète s'écria : « Khikh ! khikh ! * Ne sais-tu pas que nous [ famille du Prophète ] ne mangeons pas de la nourriture issue de l'aumône ? »

15- Explique-lui le sens du verset ou du hadith que tu lui lis.

16- Fais en sorte que son cœur s'attache à Allah. En effet, certains parents font en sorte que le cœur de leur enants soit attaché à ce bas monde et aux diplômes. Ils remplissent aussi son cœur d'histoires effrayantes au point d'avoir peur de sa propre ombre.

17- Soucie-toi particulièrement de lui faire mémoriser le Coran, Enseigne à ton enfant un peu de Coran chaque jour, serait-ce un seul verset. En effet, ceux qui occupent leur temps par le Coran sont les meilleurs des hommes, comme on peut le voir dans le recueil authentique d'Al Boukhârî oÙ 'Uthmân ibn 'Affân rapporte du Prophète qu'il a dit:
« Le meilleur d'entre vous est celui qui apprends le Coran et l'enseigne. »
Dans une autre version d'Al Boukhârî, le Prophète a dit: « Le plus méritant d'entre vous... »

Le prophète a recommandé à sa communauté d'accorder une importance particulière au Coran, Ainsi L'Imam Al-Boukhârî (9/5022) a dit: [...] Talhah demanda à 'Abd Allah ibn Abî Awfâ: « Le Prophète a-t-il fait des recommandations testamentaires ? » Il répondit: « Non.» Talhah demanda alors : « Comment se fait-il que le Prophète impose et ordonne aux gens d'écrire leur testament puis ne le fait pas lui-même ? » Il dit: « Sa recommandation testamentaire étais le Coran. »

Al Hafidh a dit à ce sujet: « Ce qui signifie que le Prophète a recommandé de mémoriser le Coran, de suivre ses enseignements, d'obéir à ses ordres, de délaisser ses interdits, de le réciter régulièrement et de l'enseigner, ect. »


Le Coran témoignera en faveur de celui qui le lisait régulièrement. L'imam Mouslim (1/553) a dit: [...] Abû Umâmah Al Bâhilî rapporte du Prophète qu'il a dit: « Lisez le Coran, car il viendra témoigner le jour du jugement en faveur de ceux qui le lisaient régulièrement. »

Mouslim (1/554) dit plus loin: [...] An-Nawwâs ibn Sam'an affirme avoir entendu le Prophète dire: « [ Le jour du jugement ] on amènera le Coran et ceux qui le mettaient fidèlement en pratique. A leur tête se trouveront les sourates Al-Baqarah et Al-'Imrân qui prendront la défense de ceux qui les lisaient. »


[1]: Sourate At-Tahrîm Verset 6


[2]: Sourate Luqmân Verset 13-19


[3]: Sourate An-Nûr Verset 58


* : Expression utilisée dans le but d'empêcher un enfant de faire une bétise

Tiré du Livre: "Conseils au femmes musulmanes" de Chaykha Umm 'Abdillah Al wadi'iyya, Chapitre " l'éducation des enfants" page : 86-87-88-89-90-92.

 

 

Source :

 

http://www.fourqane.fr/forum

Tag(s) : #Education

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :