Yahya ibn Mu’adh a dit « Je m’étonnerai toujours de trois personnes :

 

Un homme qui accomplit un acte par ostentation envers un être, pourtant créé tout comme lui, et néglige de l’accomplir pour Allah -aza wa jal-.

 

Un homme avare de ses biens, auprès de qui Allah -aza wa jal- sollicite un prêt, mais qui refuse de Lui prêter quoi que ce soit.

 

Un homme qui aimerait tenir compagnie aux créatures et gagner leur amitié, alors qu’Allah -aza wa jal- l’invite à Lui tenir compagnie et à gagner Son amitié. »

 

[Source : « Les Méditations », Ibn Al Qayyim, Editions Daralmuslim, page 186]

 

Retranscription : Ibn Djelaz

 

http://www.rappel01.fr/

Tag(s) : #Rappels

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :