Lorsqu’on questionna le Prophète صلى الله عليه وسلم au sujet du verset suivant : 

« Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous mêmes. Celui qui s’égare ne vous nuira point si vous, vous avez pris la bonne voie. » (alMa’idah (5), verset 105)
 

Il répondit : 

 

« Encouragez le bien et interdisez le blâmable jusqu’à ce que vous voyiez que l’avarice est loi, que les désirs sont assouvis, que ce bas monde est préféré à l’au-delà et que chacun est infatué de son opinion.

A ce moment-là, occupez-vous de vous-mêmes et fuyez le public.

Des jours pénibles viendront après vous ; vivre à cette époque nécessitera, pour les musulmans, une patience équivalente à celle qu’il faut pour tenir du charbon ardent dans la main.

Quiconque, à ce moment-là, sera capable d’avoir cette patience recevra la récompense de cinquante personnes. » 

On lui demanda : « Ô Messager d’Allah, la récompense de cinquante d’entre eux ? ». 

Il répondit : 

« La récompense de cinquante d’entre vous. ».
 
[Recueilli par atTirmidhi et Abou Daoud avec une chaîne de narration faible, mais avec des preuves à l’appui. Selon Al-Albani, le hadith est authentique ‘sahih’. Voir al-Sahiha, #957]. 

 

 

Source :

http://3ilm.char3i.over-blog.com

Tag(s) : #Bon Comportement

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :