Celui qui chemine vers Allah ta’ala et l’au delà ne peut maintenir son cheminement et sa recherche sur la voie droite qu’à travers deux prisons :

 

En emprisonnant son cœur pour qu’il se consacre à Celui qu’il recherche et l’empêcher de se tourner vers d’autres que Lui.

 

En emprisonnant sa langue pour l’empêcher de dire ce qui ne présente aucun profit, et la contraindre au rappel d’Allah et à tout ce qui fera croître sa foi et sa connaissance.

 

En emprisonnant ses membres pour leur interdire les péchés et les désirs, et les contraindre aux obligations et aux actes louables.

 

Ainsi, le serviteur ne quittera sa prison que lorsqu’il rencontrera son Seigneur qui le libèrera de sa captivité vers le plus spacieux et le meilleur des lieux.

 

Mais s’il ne patiente pas dans ces deux prisons et s’en échappe pour se rendre vers les hauteurs des désirs, il sera de nouveau incarcéré dans une prison terrible lorsqu’il quittera ce bas monde.

 

Toute personne quittant ce monde est soit libérée de prison soit emprisonnée.

 

Et c’est Allah qui accorde le succès.

 

Kitâb Al-Fawâ’id


Par l’imam Ibn Al-Qayyim Al-Jawziyyah

Cheikh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya

Source :

http://3ilm.char3i.over-blog.com/
Tag(s) : #Manhadj

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :