Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Ibn Chamasa (qu'Allah l'agrée), nous étions auprès de Oumrou Ibn Al Ass lorsqu'il était sur le point de mourir. Il a pleuré longuement et a dit:

 

Lorsque Allah a mis l'Islam dans mon coeur, je me suis rendu auprès du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et j'ai dit: Oh messager d'Allah, tends ta main droite afin que je te prête serment d'allégeance.

 

Il a tendu sa main et j'ai fermé la mienne. Il m'a dit: «Qu'as tu oh Oumrou?» J'ai dit: Je veux mettre une condition. Il m'a dit: «Que veux-tu mettre en condition ? »

 

J'ai dit: Qu'il me soit pardonné. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a alors dit: «Ne sais-tu pas oh Oumrou que l'Islam efface ce qui le précède, que la hijra efface ce qui la précède et que le hajj efface ce qui le précède?».

 


(Rapporté par Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1097)

 

 

Source :

 

 

http://www.hadithdujour.com/

Tag(s) : #Rappels

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :