Les buts de la législation islamique

Cheikh Housséïn Aali Ach-Cheikh


Vendredi 18/3/1425 (7/5/2004)

 

 
La législation islamique voulant le bonheur de l’humanité et la réalisation du bien et du succès pour les créatures, ses lois sont venues pour des buts élevés et pour réaliser des objectifs honorables. Ce sont les buts de la législation qui sont une science parmi les sciences de la religion, et auxquels les examinateurs ont donné beaucoup d’importance.


Et la raison est que n’importe quel comportement du musulman, quelles que soient les bonnes intentions de celui-ci, doit être en accord avec les buts de la religion et la Sounnah du meilleur des messagers (qu'Allah prie sur lui et le salue) afin que l’homme ne détruise pas sa religion d’où il ne le ressent pas et qu’il ne corrompe pas sa religion d’où il ne s’en rend pas compte ; et lorsque les gens transgressent les buts de la religion, alors l’égarement, les préjudices et la corruption apparaissent.

 
Cheikh Al-Islam ibn Taïmiyah a dit au sujet des kharijites qui se sont révoltés contre les compagnons :


-« Et toute personne qui se révolte contre le dirigeant, son acte provoquera un mal plus grand qu’il n’engendrera de bien », jusqu’à ce qu’il dise : « Ils n’ont donc pas établi la religion, et ils ne l’ont pas laissé non plus ».


Et Ibn Al-Quayyim a dit après avoir exposé que la législation islamique est venue pour les intérêts des serviteurs :


-« Et ceci est un mérite qui est très utile, et à cause de l’ignorance de ce mérite, une grande erreur fut commise au sujet de la législation islamique… ».

Notre communauté, alors qu’elle subit des difficultés et des épreuves, a besoin de comprendre les buts généraux de cette religion, ainsi que d’étudier les buts de la législation islamique, de les approfondir, et de travailler selon ses buts afin de corriger la méthode théorique et scientifique, et la méthode pratique, sociale et appliquée, surtout les jeunes de la communauté islamique qui sont le pilier de la communauté et la source de sa force.


Oui ! Ils doivent comprendre les buts de leur religion et en être complètement conscients afin d’éviter les mauvaises compréhensions, les interprétations corrompues et les actions blâmables, et afin que leurs compréhensions augmentent, que leurs efforts apparaissent sous les aspects les plus beaux que cette religion a voulu, et afin que leurs actes proviennent de l’âme de l’Islam, suivent les buts de l’Islam, comblent les besoins de l’appel à l’Islam et accompagnent les exigences de l’époque et les changements du siècles.

 

O Musulmans !


Les buts de la législation islamique se réfèrent dans leurs bases à la réalisation de la règle générale : « S’appliquer beaucoup à l’obtention des intérêts et à leur accroissement, et repousser les causes de corruption et les diminuer ».


Et ainsi, le but général de la législation islamique après la réalisation de la servitude à Allah, est la protection de l’organisation de la communauté et la maintenir toujours en bonne état (en bon ordre) en peuplant la terre, en protégeant l’organisation de la vie (de l’existence), en protégeant l’organisation du monde et en contrôlant le comportement des gens de telle sorte qu’ils soient protégés de la corruption et de la perdition ; Allah (qu'Il soit glorifié) a dit :


{Et ne semez pas la corruption sur la terre après qu’elle ait été réformée} ; et Il a dit (qu'Il soit glorifié) :


{Si vous vous détournez, ne risquez-vous pas de semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté ? Ce sont ceux-là qu’Allah a maudits, a rendus sourds et a rendu leurs yeux aveugles}.
 

{Alors qu’Allah n’aime pas les semeurs de désordre}.


 

Mes frères en Islam !

Parmi les buts élevés de l’Islam dans cette vie : l’application de la justice sous tous ses aspects, la propagation de la miséricorde entre les créatures, et la réalisation de la bienfaisance dans tous ses domaines ; Allah (qu'Il soit glorifié) a dit :

{Certes, Allah commande l’équité, la bienfaisance et l’assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l’acte répréhensible et la rébellion}.



Et Il a dit (qu'Il soit glorifié) :


{Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers}.



{…d’avoir de bonnes paroles avec les gens…}.

Et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Allah a écrit la bienfaisance sur toute chose).

 

O Musulmans !


Parmi les grands buts de la législation islamique, ceux qui sont nommés : « Les cinq nécessités » : la protection de la religion, de la vie, des biens [de l’argent], du cerveau et des descendances [des familles].


Ce sont les bases et les valeurs éternelles de cette religion avec lesquelles la vie de l’homme est bonne, le peuplement de la terre est réalisé, et l’Islam est bien organisé.

 Et l’organisation n’est pas bonne lorsque ces cinq nécessités sont troublées, et la vie n’est pas agréable sans la sécurité de ces nécessités ; et si elles disparaissent, la situation de la communauté se transformera en corruption, en anéantissement, en faiblesse et en abaissement.


Et les textes de la religion qui donnent de l'importance à ces cinq nécessités sont connus et évidents ; c’est la raison pour laquelle dans les applications pratiques dans la Sounnah de l’Elu (qu'Allah prie sur lui et le salue) et la Sounnah des califes bien guidés, nous observons l’importance donnée à ces nécessités, et ils agissaient selon ces nécessités.

Et lorsque le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) était en guerre contre les mécréants qui le combattaient, il interdisait de tuer les femmes et les enfants, et ceux qui ne sont pas aptes à combattre afin de protéger les vies contre l’effusion de sang et la corruption.

 
Et Omar (qu'Allah soit satisfait de lui) dit en partant de ses points de vue concernant ces buts :


-« Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa main que je ne me réjouis pas que vous conquériez une ville contenant quatre mille soldats en perdant un homme musulman » rapporté par Saïd ibn Mansour dans ses Sounanes. Et nous le voyons écrire une lettre à ses commandants dans laquelle il dit :


-« Ne mettez pas Al-Bara ibn Maalik à la tête d’une armée parmi les armées des musulmans, car Il est très courageux et il affrontera les lieux périlleux avec les musulmans ».


Et les savants de l’Islam admettent que lorsque les soldats mécréants attaquent les musulmans, même si c’est un seul musulman ou attaquent des infidèles qui sont sous la protection de l’Islam, il n’est pas permis de les combattre afin de protéger les vies, sauf dans le cas de nécessité absolue que le dirigeaient des musulmans décide ; et c’est aussi le même jugement si les mécréants attaquent leurs femmes ou leurs enfants afin de protéger les vies humaines qu’Allah a créées (le Puissant et le Sage).

 
Parmi les buts de l’Islam !


Repousser tout ce qui peut éloigner les gens de l’Islam et empêcher toute image qui pourrait être la cause du fait que les gens n’entrent pas dans cette religion, Allah (qu'Il soit glorifié) a dit :


{N’injuriez pas ceux qu’ils invoquent, en dehors d’Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance}.


Et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) ne tua pas les hypocrites bien que cela représente un bien [pour l’Islam], afin que ce ne soit pas un motif pour que les gens s’éloignent de lui et qu’ils disent que : « Mohammed tue ses compagnons ». Et les savants ont dit :


-« Car l’éloignement de la religion est plus grave que le fait de tuer les hypocrites, et l’intérêt de l’entente entre les gens est plus important que l’intérêt de tuer [les hypocrites] ».


Et de nos jours, nous observons ceux qui complotent contre l’Islam profiter de tout comportement provenant des enfants de l’Islam afin d’attaquer l’Islam et ses réalités, alors que ces comportements ne font absolument pas partie de l’Islam : comme effrayer les gens qui vivent en sécurité, verser le sang et détruire les constructions.

 
Parmi les buts de l’Islam !


La réalisation de l’union des musulmans, mettre l’entente entre leurs cœurs, rassembler leur parole, et empêcher tout motif de séparation, de divergence et de dispute ; Ibn Al-Quayyim a dit :


-« Et ceci fait partie des plus grands buts de la législation islamique, et l’Islam a empêché tout ce qui s’oppose à ces buts par tous les moyens, même ce qui concerne l’ordre des rangs dans la prière afin que les cœurs ne soient pas divisés, et les preuves de cela sont très nombreuses ».


Allah (qu'Il soit exalté) a dit :


{Et cramponnez-vous tous ensemble au « Habl » câble d’Allah et ne soyez pas divisés}.



Et Il a dit (qu'Il soit glorifié) :


{Et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force}.


Et dans le recueil de hadiths authentiques de Mouslim, il est rapporté que le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :


(Quiconque se révolte contre le dirigeant et se sépare du groupe des musulmans, mourra en étant sur l’ignorance de l’époque préislamique).


C’est la raison pour laquelle les ennemis de l’Islam s’efforcent de semer la discorde entre les individus de la communauté, ses savants et ses dirigeants pour que la communauté soit touchée par un grand mal, et que les ennemis obtiennent ce qu’ils veulent.


Donc, il est nécessaire que les savants, les dirigeants et la société se complètent et s’aident les uns les autres, en se rassemblant autour de la législation islamique afin de réaliser les buts de la législation.

 
Et parmi les buts de la législation islamique :


Bloquer les tentations et leurs portes, et arrêter le mal et leurs chemins ; Ibn Al-Quayyim (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit à propos de l’enracinement de la règle qui correspond à arrêter les causes du mal :


-« Le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a interdit de combattre les commandants, et de se révolter contre les dirigeants, même s’ils sont injustes et oppriment les gens tant qu’ils accompliront la prière afin d’arrêter la grande corruption et le mal qui se produiront en les combattant, car à cause du fait de les combattre et de se révolter contre eux, il s’est produit beaucoup plus de mal qu’ils ne commettaient auparavant ; et la communauté se trouve toujours dans ce qui reste de ces préjudices (de ce mal) jusqu’à maintenant ».


Et il a dit (qu'Allah lui fasse miséricorde) à propos de la proion du mal s’il en résulte un mal plus grave :


-« Et ceci est comme le fait de désapprouver les rois et les dirigeants en se révoltant contre eux, car c’est la base de tout mal et une tentation jusqu’à la fin des temps…et celui qui réfléchit à ce que l’Islam a subi pendant les grandes et les petites tentations, verra que c’est à cause de la négligence de cette base qui est la proion du mal s’il en résulte un mal plus grave, et à cause du manque de patience face au mal, on essaye alors de l’enlever, et la conséquence est un mal plus grand que ce mal ».


Et en partant de ce principe, les savants ont établi un principe important qui est dans leur parole :


-« Ce n’est pas tout ce qui est une vérité connue qu’il est permis de répandre, car l’annoncer provoquera une corruption comme la tentation, le désordre et le mal ».


Et surtout chez les gens en général et les jeunes de la communauté, et il se peut que ce soit une tentation pour certains d’entre eux à cause de leur manque de science et de compréhension, et ceci est une méthode connue chez les pieux prédécesseurs ; Ibn Mass’ôud a dit :


-« Si tu dis à un peuple une parole que leurs cerveaux ne comprennent pas, cette parole sera pour certains d'entre eux une tentation".


Et Abderrahmane ibn Aouf dit à Omar :


-« Lors d’un incident lorsqu’Omar (qu'Allah soit satisfait de lui) voulut avertir les gens contre les hommes qui parlèrent d’une question parmi les questions de l’imamah [du rang de chef] alors qu’ils étaient pendant la période du pèlerinage. Abderrahmane dit :


-« Non, ne fais pas cela car la période du pèlerinage rassemble le lie du peuple et ils sont eux les plus nombreux dans tes assemblées ; et j’ai peur qu’il ne comprenne pas tes paroles ; donc, attend jusqu’à ce que tu retournes à Médine et que tu sois avec les compagnons du messager d’Allah qui mémoriseront ta parole et la comprendront ». Alors Omar accepta".



Et parmi les buts de l’Islam :

Libérer les cerveaux de l’imitation et de la dépendance, car à cause cela, le droit de critiquer est anéanti, et c’est la soumission qui prédomine, même si les opinions reçues sont faibles face aux arguments et qu’elles ne sont fondées sur aucune preuve sauf les sentiments et l’enthousiasme.
 

Donc, les jeunes de la communauté doivent craindre leur Seigneur en ce qui concerne leur religion, ils ne doivent prendre les « fetwas » que des savants compétents, et ils doivent se méfier de l’Internet qui diffuse des nouvelles justes et fausses, dont on ne connaît pas l’origine et auxquelles on ne peut avoir aucune certitude ; Allah (qu'Il soit glorifié) a dit :


{Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas}.


Et dans le hadith :

(…et lorsqu’il ne restera plus aucun savant, les gens iront voir des ignorants qui leur donneront des « fetwas », ils seront égarés et ils égareront les gens).

 
O Musulmans !

Parmi les buts élevés de la législation islamique : le fait qu’il doit y avoir pour la communauté des dirigeants qui gouvernent pour ses intérêts, qui pratiquent la justice, et qui appliquent les lois d’Allah ; c’est la raison pour laquelle le pouvoir [l’autorité] fait partie des choses nécessaires de la législation afin qu’elle ne soit pas annulée pendant certaines périodes, Ali (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit :


-« Un dirigeant est nécessaire pour l’intérêt des gens, qu’il soit pieux ou pervers).


Et ainsi, la législation a ordonné au dirigeant de craindre Allah en faisant des efforts pour les intérêts de la communauté et pour éloigner le mal d’elle ; de même que la législation a ordonné aux citoyens d’obéir au dirigeant tant qu’il ne leur ordonne pas de commettre un péché, et de ne pas se révolter contre lui ; mais ils doivent plutôt adresser des demandes à  Allah en sa faveur, le conseiller avec sincérité, et l’aider dans la vérité.

 
O Musulmans ! Communauté de l’Islam ! Jeunes de l’Islam !

Voilà quelques buts de la religion de Mohammed (qu'Allah prie sur lui et le salue) ; ainsi, il ne fait aucun doute pour toute personne douée de raison et pour tout observateur, que les actes criminels qui se sont produits dans plusieurs endroits du pays des deux mosquées saintes comme les événements de Riyadh, de Jeddah et de Yanbour ; tous ces actes sont horribles et ont rassemblé beaucoup de choses blâmables et de désobéissances aux ordres d’Allah et de Son messager :


Ce sont des actes qui ne correspondent pas aux buts de la législation islamique, au contraire ils s’y opposent, et ils ne rendent service qu’aux ennemis de l’Islam et réalisent leurs intérêts qui visent à frapper l’Islam et les musulmans ; et les ennemis de l’Islam se réjouissent de ces actes. Donc, malheur à ceux qui sont les intermédiaires des ennemis et un instrument facile pour eux afin de détruire les buts de l’Islam ! Et Allah (le Puissant et le Haut) a dit :


{Et ne prenez pas vos serments comme un moyen pour vous tromper les uns les autres, sinon [vos] pas glisseront après avoir été fermes, et vous goûterez le malheur pour avoir barré le sentier d’Allah. Et vous subirez un châtiment terrible}.


Et écoutons à la lumière du chandelier de la prophétie, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :


(Quiconque sort de l’obéissance du dirigeant et se sépare du groupe des musulmans, puis meurt, mourra en étant sur l’ignorance préislamique ; quiconque combat sous un drapeau appelant à l’esprit de clan, se mettant en colère pour l’esprit de clan ou appelant à l’esprit de clan ou secourrant pour l’esprit de clan, puis est tué, sa mort est une mort de l’ignorance préislamique ; et quiconque se révolte contre ma communauté en frappant les pieux et les pervers, n’évitant pas les croyants et ne respectant pas les engagements de ceux à qui l’on a donné des engagements, ne fait alors pas partie de moi [de ma communauté] et je ne fais pas partie de lui) rapporté par Mouslim.



Rifaa’â ibn Chaddaad a dit :

-« Je protégeais Al-Moukhtaar, puis lorsque je sus qu’il mentait, je jure par Allah que je voulu le frapper de mon épée ; puis je me suis rappelé d’un hadith dont Amr ibn Al-Hamiq m’a parlé en disant qu’il a entendu le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) dire :


(Quiconque se met sous la protection d’un homme, puis celui-ci le tue ; on lui donnera le drapeau de la trahison le jour du jugement).

 


Deuxième sermon

 


Et parmi les buts de la législation islamique : la concentration sur la compréhension et la connaissance des sciences religieuses, ainsi que la mise en pratique des enseignements de la religion avec la science religieuse provenant d’Allah, car le bien pour les individus et pour toute la communauté se trouve dans la propagation des sciences religieuses et des connaissances de la Sounnah, et notre prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Celui à qui Allah veut du bien, Il lui enseigne les sciences de la religion).

Et la communauté, au niveau des individus et des sociétés, ne doit répondre qu’avec la science précise et la compréhension profonde, et ceci n’est possible qu’en apprenant la science avec les savants qui ont un regard juste dans la compréhension de la législation islamique, et qui peuvent comprendre avec précision les buts de la législation, tout en connaissant parfaitement les besoins de la communauté, et qui peuvent apporter des solutions tirées de la législation islamique afin de conserver sa grandeur et réparer ses maladresses ; ainsi, les affaires et les questions de la communauté ne doivent être en aucun cas exposées aux interprétations individuelles, mais il faut absolument que des assemblées des plus grands savants de l’Islam soient réunies afin qu’ils discutent des besoins de la communauté et qu’ils décident en concorde ce que la communauté doit faire.


Et il est impossible de réaliser les buts de la législation islamique de la meilleure façon sans comprendre la situation politique, économique, et sociale de la communauté, et évaluer ce dont elle a besoin, ainsi que comprendre ses relations avec les autres pays ; et ceci n’est possible qu’avec la science et les efforts communs.



Et Cheikh Al-Islam ibn Taïmiyah a dit :

-« Et il faut savoir que les causes de cette tentation sont communes, et des choses viennent dans les cœurs qui les empêchent de connaître la vérité et son but ».

Et il n’y a aucune échappatoire à cela sauf avec la science et le fait de ne parler des affaires de la communauté qu’avec des interprétations communes et non des connaissances individuelles.



Source :

http://alharamainsermons.org
 

Tag(s) : #Discours du vendredi

Partager cet article

Repost 0