Cheikh `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

 

 

 

Louange à Allah, l’allié des pieux. Et point d’hostilité sauf envers les injustes.

 

Nul doute que les orphelins, et les nécessiteux sont ceux qui méritent le plus assistance et attention. Le Seigneur (Exalté soit-Il) a multiplié, dans Son Noble Livre, les incitations à la bienfaisance, et la miséricorde, envers eux, ainsi qu’au réconfort qu’on se doit de leur apporter. Il convient que les croyants, et les croyantes, soient bienfaisants envers ceux qui sont confrontés à cela, et compte parmi eux des orphelins et des pauvres.

 

Et les aumônes qui peuvent leur être destinées comme l’aumône légale « Zakât » ou autre sont ici, de circonstance.

 

 

Il a été rapporté du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans un Hadith authentique ce qui suit:

 

 

Nous sommes, moi et le tuteur d’un orphelin, comme ces deux là, au Paradis, et croisa ses deux doigts.

 

Cela prouve la grande récompense du tuteur d’un orphelin et la bienfaisance qu’on se doit d’avoir envers lui.

 

Le Prophète (Salla ‘Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit, dans un Hadith authentique:

 

 

Quiconque travaille dans le but de dépenser son argent afin de pourvoir aux besoins de celle qui n’a pas de mari (qu’il soit décédé ou qu’elle ne soit pas marié ou qu’elle soit divorcée, du moment qu’elle soit dans le besoin, cf. : Charh Nawawî ‘Ala Mouslim), et de l’indigent, est comme le combattant dans le sentier d’Allah, ou comme le jeûneur dont le jeûne est perpétuel et comme celui qui prie sans éprouver la moindre fatigue.

 

, et cela est un grand bienfait d’Allah.

 

 

Et Allah (Exalté soit-Il) dit:

 

 

Et donne au proche parent ce qui lui est dû ainsi qu’au pauvre et au voyageur (en détresse). Et ne gaspille pas indûment

 

 

Et Il dit également (Exalté soit-Il):

 

 

Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres

 

 

De même, Il dit (Gloire et Pureté à Lui):

 

 

Quant à l’orphelin, donc, ne le maltraite pas. »

 


« Quant au demandeur, ne le repousse pas.

 

 

 

Ainsi que de nombreux autres versets sur ce sujet. L’orphelin est celui qui a perdu son père, qui est en bas âge et n’a pas atteint la puberté. En revanche, lorsqu’il l’atteint il n’est plus considéré comme orphelin. Il se peut qu’il perde ses deux parents, dans ce cas son besoin sera bien plus grand, surtout si ce qu’ils lui ont laissé (comme argent ou autre) ne lui est pas suffisant. Par contre, s’il récupère de l’argent qui lui permet de combler ses besoins, il ne conviendra pas dans ce cas de lui donner l’aumône.

 

 

Cependant, on se devra de l’assister, de prendre soin de ses biens et d’être bon envers lui jusqu’à ce que ceux-ci se multiplient. De même, qu’il sera important de porter une attention particulière à son éducation, de veiller à l’orienter, à l’instruire et à le protéger de ce qui est mauvais. En effet, l’orphelin à besoin de recevoir une éducation islamique, d’être conseillé et orienté, mais il a, également, besoin d’argent s’il ne possède rien.

 

 

 

Allah (le Très-Haut) a dit:

 

 

Et ne vous approchez des biens de l’orphelin que de la plus belle manière, jusqu’à ce qu’il ait atteint sa majorité.

 

 

On ne doit s’approcher des biens de l’orphelin que de la meilleure manière, et ce, en utilisant cet argent pour faire du commerce, en le faisant fructifier, avec sincérité et en s’acquittant de ce dépôt jusqu’à ce qu’il atteigne sa majorité, c’est à dire la puberté, qu’il soit doté d’une certaine intelligence et qu’il soit sensé.

 

 

S’il a toute sa raison, on lui donnera alors ses biens. Il n’est donc pas permis de s’approcher de ses biens en les convoitant et en ayant de mauvaises intentions, en effet, ces attitudes seront parmi les plus grandes causes de châtiment et comptent parmi les grands péchés. Allah (Exalté soi-Il) a dit: Ceux qui mangent [disposent] injustement des biens des orphelins ne font que manger du feu dans leurs ventres. Ils brûleront bientôt dans les flammes de l’Enfer. Prendre les biens de l’orphelin sans en avoir le droit, fait partie des grands péchés.

 

 

Dans le Hadith authentique, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dit:

 

 

 

« Évitez les sept turpitudes! », dit le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).  »Quelles sont-elles, ô Envoyé d’Allah? », demandèrent les fidèles.  »Ce sont, répondit-il, l’association à Allah, la magie, le meurtre de l’âme qu’Allah a interdit sauf à bon droit; l’usure, l’usurpation des biens de l’orphelin, la fuite du front au jour du Djihâd et la fausse accusation (de fornication) des femmes vertueuses, chastes et Croyantes »


 

Il a cité le fait de manger (d’usurper) les biens des orphelins parmi ces sept turpitudes, c’est à dire parmi sept causes de perdition. Donc, celui qui est responsable d’un orphelin ou d’une orpheline se doit de craindre Allah, d’être bon envers eux, de préserver leurs biens de tout ce qui est mauvais et de faire des efforts pour les faire fructifier.

 

 

Il a été rapporté que  le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) ordonna d’utiliser l’argent des orphelins pour faire du commerce afin qu’il ne soit pas dépensé comme aumône. Mais cette version n’est pas authentique, en effet ce sont plutôt les paroles de `Omar (Qu’Allah soit satisfait de lui) qui recommandait cela (Qu’Allah soit satisfait de lui et le rende satisfait) de peur qu’il soit dépensé comme aumône.

 

 

Les orphelins et les pauvres ont des droits sur les musulmans, il est important que les musulmans ne les négligent pas et prennent soin d’eux. Il se peut que l’orphelin est un tuteur qui s’occupe de ses biens, s’efforce de lui rassembler de l’argent et qui fait preuve de bienveillance envers lui. Par contre, de nombreux pauvres n’ont personne qui les prend en charge et leur porte assistance, alors qu’ils méritent eux aussi attention et générosité à travers l’aumône légale « Zakât » ou autre.

 

Leurs frères en Islam se doivent d’éprouver de la compassion pour eux. En effet, faire preuve de miséricorde et de compassion envers les pauvres sont parmi les plus grandes causes par lesquelles on se rapproche d’Allah.

 

 

Et Allah (Exalté soit-Il) dit dans son noble Livre concernant les personnes qui font preuve de bonté:

 

 

La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelqu’amour qu’on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l’aide et pour délier les jougs, d’accomplir la Salât et d’acquitter la Zakât. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu’ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux!

 


Il les a considéré comme étant parmi les pieux et les véridiques, en raison de leur bonté et de leur bienveillance envers les faibles, associées à leur croyance en Allah, au jour dernier,  aux anges, aux livres et aux prophètes ainsi qu’à leurs actes mentionnés dans ce verset. D’autre part, la bonté envers eux accroît le bien et le mérite de celui qui en est à l’origine et Allah lui remplacera cela par une énorme récompense comme Il le dit (Exalté soit-Il):

 

 

Et toute dépense que vous faites (dans le bien), Il la remplace, et c’est Lui le Meilleur des donateurs ».

 

 

de plus, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit qu’Allah (Exalté soit-Il) dit:

 

Dépensez (faites l’aumône), ô fils d’Adam, je dépenserais pour vous

 

 

Il a été authentifié que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:

 

 

Il n’y a pas de jour qui se lève sur les serviteurs d’Allah sans que ne descendent deux anges, le premier invoquant : « O Allah ! Accorde une contrepartie à tout donateur. « , et le second : « O Allah ! Inflige une perte à l’avare. »

 

Le fait de dépenser pour les pauvres, d’avoir de la miséricorde, de la compassion pour eux et de leur apporter du réconfort sont parmi les actes qui permettent de se rapprocher le plus d’Allah et parmi les meilleurs actes d’obéissance. Il a été promis au bienfaisant une immense récompense, ainsi que le remplacement de ce qu’il a dépensé.

 

 

Allah (Exalté soit-Il) a dit:

 

 

Tout bien que vous vous préparez, vous le retrouverez auprès d’Allah, meilleur et plus grand en fait de récompense.

 

Puis, le Seigneur accepte ces dons de Sa main droite et même  s’il ne s’agit que d’une seule date, Allah (Glorifié soit-Il) l’acceptera et le fera croître jusqu’à ce qu’il soit comme une montagne, si toutefois il provient d’une acquisition honnête et Allah n’accepte que ce qui est bon.

 

 

Il dit (Exalté soit-Il):

 

 

Et ils t’interrogent au sujet des orphelins. Dis: « Leur faire du bien est la meilleure action ».


 

Que les tuteurs des orphelins ne se préoccupent que de ce qui est le plus convenable, car le but recherché est d’améliorer leur situation et d’oeuvrer dans tout ce qui est un bien pour eux. Le tuteur d’un orphelin s’est vu donné la responsabilité par Allah (Exalté soit-Il) dans l’accomplissement de cette tâche, il doit donc faire au mieux, de la même façon qu’il s’efforce pour lui même, d’oeuvrer pour ce qui lui est le plus profitable, il en fait de même pour l’orphelin, voir plus. Et ce, afin que celui qui porte cette responsabilité s’acquitte de ce dépôt et soit bienveillant envers ce pauvre.

 

 

Il est dit dans le Hadith authentique:

 

 

Allah ne fait pas miséricorde à celui qui se montre impitoyable envers autrui

 

 

Et dans un autre Hadith:

 

 

 

Le Très-Miséricordieux fait miséricorde aux personnes clémentes. Soyez miséricordieux envers ceux qui sont la terre, pour que Celui qui au ciel vous fasse également miséricorde

 

 

Nous demandons à Allah (Exalté soit-Il) de nous accorder ainsi qu’au reste des musulmans le maintien sur le bon chemin et la justesse. Que la prière d’Allah et son salut soient sur notre Prophète Mohammad, sa famille et ses compagnons.

 

 

Le Président Général des Directions des Recherches Scientifiques, de la Délivrance des Fatwas, de l’Appel, et de l’Orientation

 


`Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

 

 

Source : www.alifta.com : Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ’)

 

 

 

http://sunna-initiatives.com

 

 

Tag(s) : #Fatwas

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :