SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîn (rahimahullâh)

 

Dimanche 5 février 2012, par Ismail


BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

 

Il y a un problème qui se pose pour de nombreuses institutions publiques qui comptent un nombre important d’employés possédant leurs propres lieux de prière, alors que les mosquées se trouvent dans leur voisinage. Doivent-ils sortir de leur institution pour aller prier dans les mosquées ou bien leur est-il permis de prier au sein de leur établissement ?


Sheikh Muhammad Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) a répondu « qu’à notre avis, si la mosquée est proche et que le travail ne risque pas d’être perturbé, les employés doivent prier dans la mosquée. »

 

Mais dans le cas où la mosquée est lointaine et qu’il y a risque de perturber le bon fonctionnement de l’institution, « comme celui de retarder les foules d’usagers d’un service ou d’un domaine public, ou le risque d’absentéisme de certains employés qui, par manque de crainte à l’égard d’Allâh, profitent de la sortie pour la prière afin de rentrer chez eux et éventuellement ne plus revenir à leur poste de travail pour le reste de la journée ; si tel est le cas, nous leur recommandons de prier sur leurs lieux de travail pour garantir le bon fonctionnement. »

 

Le travail doit être organisé conformément au contrat convenu entre l’employé et son responsable. Voici donc notre avis sur la question. [1]

 

Notes

[1] Ach-Charh ul-Moumti’ ’ala Zâd il-Moustaqni’ du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 4/148-149

 

 

Source :

 

http://www.manhajulhaqq.com

Tag(s) : #Fatwas

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :