Quelques paroles et œuvres dont les récompenses sont considérables (2/2)

 

Le jeûne

 


Le jeûne d’un jour dans le sentier d’Allah


« Quiconque jeûne un jour dans le sentier d’Allah, Allah éloigne sa face du Feu [de l’Enfer]d’une distance de soixante-dix années. »

 

 

Le jeûne de trois jours chaque mois, du jour de Arafat (9e jour de Dhoul-Hijja)
et du jour d’Achoura (10e jour de Mouharram)

 

« Le jeûne de trois jours chaque mois revient à jeûner perpétuellement. » « On le questionna à propos du jeûne du jour de Arafat et il répondit : « Il expie les péchés de l’année écoulée et à venir. » « On le questionna à propos du jeûne du jour d’Achoura et il répondit : « Il expie les péchés de l’année écoulée. »

 

 

Jeûner six jours pendant le mois de Chawwâl


« Jeûner le Ramadan, puis le fait suivre par six jours de Chawwâl revient à jeûner perpétuellement. »

 

 

La prière nocturne

 


L’accomplissement de la prière d’At-Tarâwîh 

[prière de nuit pendant le Ramadan] avec l’imam jusqu’à ce qu’il termine.


« Lorsqu’un homme prie avec l’imam jusqu’à ce que ce dernier finisse la prière, cela lui sera compté comme s’il avait prié la nuit entière. »

 

 

 

Le petit et le grand pèlerinage


Le Hadj [Grand pèlerinage] pieusement accompli


« Celui qui aura effectué le pèlerinage pour Allah, sans commettre d’actes impudiques, ni de péchés,reviendra tel qu’il était le jour où sa mère l’a mis au monde. » « Le hadj pieusement accompli n’aura d’autre récompense que le Paradis. »

 

 

L’Oumra [Petit pèlerinage] pendant le mois de ramadan


« Une Oumra accomplie pendant le ramadan équivaut à un Hadj, ou un Hadj en ma compagnie. »


***

 

Les bonnes œuvres pendant


les dix premiers jours du mois de Dhul Hijja


« Il n’y a pas de jours plus aimés par Allah que ces jours-ci pour l’accomplissement des bonnes œuvres » c’est-à-dire les dix premiers jours du mois de Dhul Hijja. – « Pas même le djihad ? » Lui demanda-t-on. – « Pas même le djihad, reprit-il, à l’exception d’un homme qui part en guerre en donnant de sa personne et en emportant toute sa fortune puis enfin rien ne revient plus chez lui (car il meurt au combat). »

 

 

Le sacrifice



Les compagnons du Messager d’Allah demandèrent : “Ô Messager d’Allah, que sont ces sacrifices ?” Il répondit : “C’est la tradition de votre père Abraham”. Ils dirent : “Quelle récompense avons-nous pour cela, ô Messager d’Allah ?” Il répondit : “Pour chaque poil, vous avez une bonne action.”Ils dirent : “Et la laine, ô Messager d’Allah ?” Il répondit : “Pour chaque poil de la laine, vous avez une bonne action.” »

 

 

La bonne intention hisse le croyant

vers les hautes sphères du Paradis à condition

d’accomplir les œuvres dont il est capable

 

« L’exemple de cette communauté est comme l’exemple de quatre personnes : un homme à qui Allah a accordé la fortune et la science puis œuvre en utilisant sa fortune avec intelligence en la dépensant dans le bien. Le deuxième homme, Allah lui a accordé la science, mais ne lui a pas accordé de fortune, pourtant il dit : “Si j’avais autant de richesse que celui-ci, je dépenserais cela comme il le fait.” Le Messager d’Allah a dit : Les deux ont la même récompense.” 

 

 

Le troisième homme, Allah lui a donné une fortune sans lui donner de science et n’utilise pas sa fortune à bon escient et la dépense dans l’illicite. Le quatrième homme, Allah ne lui a accordé ni science, ni fortune, pourtant il dit : “Si j’avais autant de richesse que celui-ci, je dépenserais cela comme il le fait.” Le Messager d’Allah a dit : Les deux récoltent les mêmes péchés.” »


 

Le savoir


Celui qui étudie la science religieuse


« Celui qui emprunte un chemin dans lequel il cherche à acquérir une science, Allah lui fait emprunter un chemin du Paradis. En vérité, les anges prennent sous leurs ailes celui qui cherche à apprendre la science, car ils sont satisfaits de lui. Ceux qui se trouvent dans le ciel et sur la terre, jusqu’aux poissons dans l’eau, implorent le pardon en faveur du savant.

 

 

Le mérite du savant sur l’adorateur est comme le mérite de la lune sur toutes les étoiles. En vérité, les savants sont les héritiers des prophètes, et les prophètes n’ont laissé en héritage ni dinar, ni dirham, mais ils ont plutôt légué la science, et bienheureux celui qui la saisit. »

 


La récompense du savant et son mérite


« Le mérite du savant sur celui qui se consacre à l’adoration est comme mon mérite sur le dernier d’entre vous » puis le Messager d’Allah dit : “Allah, Ses Anges et les habitants des cieux et des terres, jusqu’à la fourmi dans sa fourmilière et jusqu’au poisson, prient sur celui qui enseigne le bien aux gens.” »

***

 

Pleurer par crainte d’Allah

et être en sentinelle dans la voie d’Allah


« Il y a deux yeux qui ne seront pas touchés par le feu de l’Enfer : l’œil qui a pleuré par crainte d’Allah, et l’œil qui a passé la nuit en sentinelle dans la voie d’Allah. »

 


L’épreuve


« Tout ce qui atteint le musulman : épuisement, maladie, chagrin, douleur, souffrance, angoisse, même une simple piqûre d’épine lui vaut de la part d’Allah la rémission d’une partie de ses péchés. »

 


Celui qui abandonne la cautérisation,

la demande d’être exorcisé par autrui et le présage dans les oiseaux


« On fit voir les nations au Prophète pendant un rêve et il vit sa communauté dans laquelle se trouvaient soixante-dix mille personnes qui entreront au Paradis sans qu’on leur demande aucun compteni qu’on les châtie : “ce sont ceux qui n’emploient pas la cautérisation, ne demandent pas qu’on les exorcise, ne cherchent pas les présages dans les oiseaux, et qui placent toute leur confiance en leur Seigneur.” »

 


Celui dont des enfants en bas âge meurent


« Tout musulman qui aura perdu trois enfants dont l’âge de puberté n’a pas été atteint, Allah le fera entrer au Paradis. »


 

Celui qui est éprouvé par la cécité et patiente


« Allah a dit : « Lorsque J’éprouve Mon serviteur en lui ôtant ses deux choses précieuses et qu’il patiente, je les lui compense par le Paradis, c’est-à-dire ses deux yeux. »


 

Celui qui abandonne quelque chose pour Allah


« Tu n’abandonneras pas quelque chose par crainte d’Allah sans qu’Allah te donne ce qui est meilleur que cela. »

 

 

Préserver son sexe et sa langue


« A celui qui me garantit qu’il préservera ce qui se trouve entre ses deux mâchoires et ce qui se trouve entre ses deux jambes, je lui garantis le Paradis. » [C’est-à-dire sa langue et son sexe]. »

 


Dire « Au nom d’Allah » [Bismillâh]

en entrant dans la maison et au début du repas



« Lorsqu’un homme entre dans sa maison et évoque le nom d’Allah en entrant et au moment de manger, le Diable dit : “Vous n’y passerez pas la nuit et vous n’y aurez pas de dîner.” Et s’il n’évoque pas le nom d’Allah en entrant, le Diable dit : “Vous y passerez la nuit” ; et s’il n’évoque pas le nom d’Allah au moment de manger, il dit : “Vous y prendrez le dîner et y passerez la nuit.” »

 


Celui qui loue Allah après le repas,

après avoir bu et après avoir porté un nouvel habit


« Celui qui mange une nourriture puis dit : « Louange à Allah qui m’a donné ceci à manger et me l’a accordé sans force ni pouvoir de ma part », ses péchés précédents seront pardonnés. » Et après avoir revêtu un nouvel habit, il dit : « Louange à Allah qui m’a donné ce vêtement… »

 


Celui qui aimerait qu’Allah diminue les difficultés de son travail, qu’il dise :

Allâhou Akbar [34 fois] ; subhânallah [33 fois], al-hamdu lillah [33 fois]


Fatima demanda au Prophète de lui donner un domestique et le Prophète lui dit ainsi qu’à Ali : « N’aimeriez-vous pas que je vous enseigne ce qui est meilleur que ce que vous m’avez demandé ? Lorsque vous vous mettez au lit, dites : Allah est le plus grand (34 fois), gloire à Allah (33 fois), et louange à Allah (33 fois). Cela est meilleur pour vous qu’un domestique. »

 


L’invocation avant le rapport sexuel


« Si l’un de vous dit, lorsqu’il souhaite avoir des relations sexuelles avec sa femme : « Au nom d’Allah, ô Allah, préserve-nous du Diable, et écarte le Diable de ce que tu nous as accordé ». S’il arrive qu’ils aient un enfant, le Diable ne lui causera jamais de préjudice. » « Bismillâh, allâhoumma jannibna ach-chaytana wa jannibi ach-chaytana mâ razaqtanâ. »


 

L’épouse qui donne satisfaction à son mari


« Si la femme accomplit ses cinq (prières obligatoires), jeûne son mois (de Ramadan), préserve sa chasteté, obéit à son époux, il lui sera dit : « Entre au Paradis par la porte de ton choix. »« Toute femme qui meurt alors que son mari est satisfait d’elle, entre au Paradis. »

 


La bonté envers les filles


« Celui qui a été éprouvé par des filles et sera bon envers elles, ces filles lui serviront de protection contre le feu de l’Enfer. »

 


L’entretien des liens de parenté


« Celui qui désire que sa fortune augmente ou que le terme de sa vie se prolonge, qu’il consolide ses liens avec ses proches. »

 


La prise en charge de l’orphelin


« Nous serons, moi et le tuteur de l’orphelin, au Paradis comme ceci, et il [joignit] son index et son majeur. »

 


Celui qui soutient la veuve et le pauvre


« Celui qui soutient la veuve et le pauvre aura le même mérite de celui qui combat dans la voie d’Allah ou de celui qui passe ses nuits en prière et jeûne le jour. »

 

Le bon comportement


« Le croyant atteindra par son bon comportement, le rang de celui qui prie la nuit et jeûne le jour. » « Une demeure dans les hautes sphères du Paradis est réservée à celui dont le comportement est exemplaire. »

 

 

La clémence et la compassion vis-à-vis des créatures


« Allah n’accorde sa miséricorde qu’à ceux de ses serviteurs qui sont compatissants. » « Soyez cléments avec ceux qui habitent sur terre et Celui qui est au ciel sera clément avec vous. »

 


L’amour du bien pour les musulmans


« Aucun de vous n’aura vraiment la foi s’il ne désire pour son prochain ce qu’il désire pour lui-même. »

 


La pudeur


« La pudeur ne génère que le bien » ; « La pudeur fait partie de la foi » ; « Quatre choses font partie de la tradition des Messagers : la pudeur, le parfum, le siwâk [petit bâton d'arak servant à se brosser les dents] et le mariage. »

 

 

Être le premier à adresser la salutation de paix (au choix) :

 1- Assalâmou ‘alaykoum

 2- Assalâmou ‘alaykoum wa rahmatoullâh

3- Assalâmou ‘alaykoum wa rahmatoullâhi wa barakâtouh


« Un homme vint chez le Prophète et dit : “Que la paix soit sur vous” ; le Prophète dit : dix.” Puis, un autre vint et dit : “Que la paix et la miséricorde d’Allah soient sur vous” ; le Prophète dit :vingt.” Ensuite, une autre vint et dit : “Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous.” Le Prophète dit : trente.” C’est-à-dire trente récompenses.

 

 

Se serrer la main lors d’une rencontre


« Deux musulmans ne se rencontrent pas et se serrent la main sans que le pardon ne leur soit accordé avant qu’ils ne se séparent. »

 


Celui qui défend l’honneur de son frère musulman


« Celui qui défend l’honneur de son frère musulman, Allah repoussera le feu de son visage le Jour de la Résurrection. »

 

 

L’amour des personnes vertueuses et leur fréquentation


« Tu seras avec celui que tu as aimé. » Anas a dit : « Rien n’a fait autant plaisir aux compagnons que ce hadith. »

 


Ceux qui s’aiment mutuellement au nom de la majesté d’Allah


« Allah a dit : “Ceux qui s’aiment mutuellement au nom de Ma majesté auront des chaires de lumière et seront enviés par les Prophètes et les martyrs.” »

 

 

Celui qui invoque Allah pour son frère musulman


« Celui qui implore Allah en faveur de son frère musulman en secret, l’Ange qui s’occupe de lui dira :Amine ! et la même chose pour toi.” »


 

Implorer le pardon en faveur des croyants et des croyantes


« Celui qui implore le pardon en faveur des croyants et des croyantes, Allah lui inscrira une bonne action pour chaque croyant et croyante. »

 

 

Celui qui indique un bien


« Celui qui indique un bien a une récompense égale à celle de celui qui l’accomplit. »

 

 

Ôter de la route tout ce qui est nuisible


« J’ai vu, avec toute certitude, un homme se prélasser au Paradis pour avoir sectionné un arbre gênant les gens qui se trouvait sur le chemin. »

 


La constance dans le bien


« Allah ne se lassera pas d’être bon avant que vous ne vous lassiez vous-mêmes. Les œuvres les plus aimées auprès d’Allah sont celles qu’on accomplit de façon régulière,aussi minimes soient-elles. »

 


L’abandon de la dispute et du mensonge


« Je garantis une demeure à l’intérieur du Paradis à celui qui abandonne la dispute, même s’il a raison, et d’une demeure au milieu du Paradis à celui qui évite le mensonge, même s’il plaisante. »

 

 

Celui qui contient sa colère


« Celui qui contient sa colère alors qu’il aurait bien pu ne pas la contenir, Allah l’appellera le Jour de la Résurrection devant toutes les créatures pour qu’il choisisse quelles houris il désire. »

 

 

[Le mort] dont on fait l’éloge


« À celui dont vous avez fait l’éloge, le Paradis est assuré. Et à celui dont vous avez dit du mal,l’Enfer est assuré. En effet, vous êtes les témoins d’Allah sur terre… »

 

 

Celui qui dissipe l’angoisse d’un musulman, lui facilite les choses,

dissimule ses défauts, et celui qui vient en aide à son frère…



« Celui qui soulagera une angoisse d’un croyant parmi les angoisses de ce monde, Allah lui soulagera une angoisse parmi les angoisses du Jour de la Résurrection. Celui qui subvient au besoin d’un nécessiteux ou de celui qui est insolvable, Allah lui facilitera dans la vie présente et dans l’au-delà. Celui qui cache [les défauts] d’un musulman, Allah couvrira les siens dans ce monde et dans l’au-delà. Allah aide le serviteur tant que le serviteur vient en aide à son frère.

 

 

Et celui qui emprunte un chemin dans lequel il recherche une science, Allah lui facilite en retour un chemin vers le Paradis. Il n’y a pas un groupe de gens qui se rassemble dans une maison parmi les maisons d’Allah, lisant le Livre d’Allah et l’étudiant entre eux, sans que la quiétude descende sur eux, que la miséricorde les enveloppe, que les anges les entourent et qu’Allah les évoque à ceux qui sont auprès de Lui. Celui dont les œuvres ne sont pas complètes, sa filiation ne lui sera d’aucune utilité. »

 


Celui qui décide d’effectuer une bonne action

et celui qui décide de commettre une mauvaise action


« Quiconque veut faire une bonne action et ne l’accomplit pas, Allah inscrit à son actif une bonne action complète. Par contre, s’il l’accomplit, Allah inscrit à son actif dix à sept cents bonnes actions et plus encore. Quiconque veut commettre une mauvaise action puis renonce à l’accomplir, Allah lui inscrit une bonne action complète et s’il l’accomplit, Allah l’inscrit telle quelle. »

 

 

La confiance en Allah


« Si vous placiez votre confiance en Allah comme il se doit, Il vous gratifierait de Ses faveurs comme Il nourrit les oiseaux qui s’envolent le matin affamés et rentrent le soir rassasiés. »

 


Celui qui a pour seule préoccupation l’au-delà


« Celui dont la seule préoccupation est l’au-delà, Allah octroiera à son cœur la satisfaction de se contenter de peu, mettra de l’ordre et le succès dans ses affaires, et les biens de ce bas monde viendront à lui contraints et forcés. »


 

L’équité du gouvernant – la piété du jeune –

l’attachement aux mosquées – l’amour en Allah…



« Il y a sept [catégories de personnes] qu’Allah protégera de son ombre le jour où il n’y aura d’ombre que la sienne : l’imam [le gouvernant] équitable ; le jeune qui grandit dans l’adoration d’Allah ; l’homme dont le cœur est attaché aux mosquées ; deux hommes qui, s’aimant mutuellement pour Allah, se réunissent pour Allah et se séparent en s’aimant toujours pour Lui ; l’homme qui, aguiché par une belle femme de haut rang en vue d’un rapport sexuel, répond : “Je crains Allah” ; l’homme qui donne l’aumône discrétement de telle sorte que même sa main gauche ignore ce qu’a versé sa main droite ; enfin, l’homme qui, mentionnant Allah dans la solitude, verse des larmes. »

 

 

Ceux qui font preuve de justice en toute chose



« Les justes se trouvent auprès d’Allah sur des hautes estrades de lumière à droite du Tout Miséricordieux, et ses deux mains sont droites. Ce sont ceux qui font preuve de justice lorsqu’ils jugent, au sein de leur famille et dans les responsabilités qui leur sont confiées. »


 

Extrait du livre « L'interprétation du sens des versets du dernier dixième du Coran,suivie de quelques enseignements indispensables à tous. »   

 

 

 

 Source :

 

 

http://les-nobles-caracteres.over-blog.com/

 

Tag(s) : #Acte d'Adoration

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :