Les pertes blanches annulent-elles les ablutions et la prière ?

Ecoutez le Cheikh

 

 

Question :

 

Une autre (sœur) interroge sur  l’eau et l’humidité qui sort (des parties intimes) des femmes, plus particulièrement pendant la grossesse, la femme subit ces pertes en abondance. Donc comment doit-elle faire en ce qui concerne sa purification et sa prière ?

 

Réponse :

 

L’avis authentique, parmi les différents avis des savants, est que l’humidité des parties intimes de la femme est pure. Ce n’est pas une impureté.

 

Et est ce que son écoulement annule la prière et les ablutions ou non ?

 

L’avis authentique également, est que cela n’annule pas les ablutions ni la prière. Surtout si la femme est éprouvée par le fait qu’il coule involontairement et qu’elle endure cela. La gêne causée par cela amène donc à simplifier les choses.

 

Si les savants ont autorisé cela à celui qui a des pertes urinaires, en disant que cela ne lui nuit pas selon l’avis le plus authentique, mais que le mieux est qu’il fasse ses ablutions pour chaque prière, si on se base sur l’authenticité du hadith dans lequel le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a ordonné à la femme souffrant de métrorragie  d’accomplir les ablutions pour chaque prière. Et ce qui coule après cela ne lui nuit point.

 

Et certains savants sont d’avis que ce hadith ne remonte pas authentiquement jusqu’au Prophète (صلى الله عليه و سلم) et que celui qui souffre de pertes urinaires doit seulement faire ses ablutions et laver (ses parties intimes) lorsque cela coule volontairement. Quant à ce qui coule involontairement, il est excusé pour cela. Ceci est l’avis d’un groupe de gens de science.

 

Donc la situation de cette femme prend à fortiori le même jugement. Surtout qu’en général, ceci est comme une maladie. Lorsque la femme s’affaiblit ou autre, elle est éprouvée par cela. Il n’y a donc pas de contrainte et cela ne nuit pas à sa purification et sa prière inchaAllah.

 

Ajouté à cela que ce liquide ne sort pas du même endroit que l’urine mais plutôt de celui de l’enfant. Il n’y a donc pas de contrainte inchaAllah.

 

Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

 

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

 

Tag(s) : #Ablutions

Partager cet article

Repost 0