Celui qui trompe n'est pas des nôtres !

Abou Sa'd demande :

 

Je me suis fais berné par un defaut dans une exposition de voitures et j'y suis allé cet après-midi même labas pour acheter une voiture.

 

Je me suis alors fais berné et trompé.

 

J'espère donc du cheikh une orientation autour de ceux qui vendent des voitures.

 

Réponse de Cheikh Salih Al Fawzan :

 

A ceux qui vendent des voitures et autres, ils doivent conseiller, la religion est conseil.

 

Et ne pas tromper les clients, car c'est faire preuve de ruse et injustice envers eux.

 

Il est obligatoire de leur clarifier, ne rien cacher et ne pas faire preuve d'injustice envers les clients en haussant le prix aux clients, qui n'est pas en fait son véritable prix.

 

Ceci fait partie de la sincérité dans la vente et l'achat, que le Prophète (prières et salutations sur Lui) a dit:

 

"Le vendeur et l'acheteur ont le choix tant qu'ils ne se sont pas séparés; S'ils sont sincères et montrent les défauts de la marchandise [s'il y en a], on mettra la bénédiction dans leur vente, mais s'ils mentent et cachent les défauts, on enlèvera la bénédiction de leur vente".

[Rapporté par Mouslim, d'après Hakim ibn Hizaam (qu'Allah soit satisfait de lui). voir aussi ryad salihin]

 

Il doivent donc craindre Allah dans leurs transactions et qu'ils montrent de la miséricorde envers leurs frères, et qu'ils ne leurs fassent pas d'injustice, et que la vente entre les muslims soit basé sur le conseil et ne pas tricher, c'est cela qui est obligatoire, na'am.

 

text-divider.png

 

Question :

 

Un homme a obtenu un diplome par le biais de la tricherie et de la tromperie.

 

Et il travaille grace à cela, quel est le jugement de ce travail et de l'argent obtenu?

 

Réponse de Cheikh Al-Albany :

 

Evidement ce qui est établi par la corruption est corrompu.

 

L'argent qu'il obtient par ce biais, ce que tu as appelé la tricherie, c'est de la tricherie et le Prophète (prières et salutations sur Lui) a dit:

 

« Celui qui trompe (les gens) n'est pas des miens » [mouslim n°102]

 

Il ne lui est donc pas permis d'occuper ce poste basé sur cette tromperie. 

 

Et il est de son devoir de changer ce moyen par un autre qui est légiféré

 

le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :

 

"من غشنا فليس منا"

« Celui qui nous trompe n'est pas des nôtres «...»

(rapporté par Mouslim, 101) Le même Mouslim rapporte encore (n° 102) d'après Abou Hourayra (P.A.a) que le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui ) a dit : « Celui qui trompe (les gens) n'est pas des miens » .

 

copié de minhaj sunna

 

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

 
 

Source :

 

http://3ilm.char3i.over-blog.com/

Tag(s) : #Fatwas
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :