Désapprouver une chose du Coran ou de la Sounnah

SHeikh Sâlih al-Fawzân (qu’Allâh le préserve)

samedi 15 février 2014, par Ismail

Version PDF Enregistrer au format PDF |

 

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

 

Devons-nous considérer comme mécréant celui qui désapprouve une chose du Livre d’Allâh ou de la Sounnah de Son Prophète, et cela de manière apparente ?

 

Lorsque la personne montre clairement sa mécréance et dit : « Je désapprouve ce qui provient d’Allâh ou de Son Envoyé (sallallahu ‘alayhi wa salam) »

 

il n’y pas de doute alors sur sa mécréance. Ceci dit, lorsque l’on ne sait pas cela de la personne, et que cela est dissimulé dans son cœur, nous ne pouvons pas le savoir en dehors d’Allâh - ‘Azza wa Djal.

 

Mais lorsque la personne s’exprime clairement et dit : « Je désapprouve les hadîths, ou je trouve répréhensible ce verset » et autres paroles similaires ; il n’y a plus de place au doute quant à sa mécréance – et qu’Allâh nous en préserve.

 

Nous jugeons sur les paroles prononcées par sa langue, mais lorsque ceci se manifeste dans les cœurs et que la personne ne l’exprime pas ouvertement, nous ne pouvons pas savoir ce qu’il en est dans les cœurs en dehors d’Allâh – ‘Azza wa Djal. [1]

 

Notes

 

[1] Douroûss fî Charh Nawâqidh al-Islâm du SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.136

 

Source :

 

http://www.manhajulhaqq.com

Tag(s) : #Croyance
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :