Construire des écoles, des centres islamiques sous couvert d’une association ?

Sheikh ‘Ubayd Al-Jabirî - qu’Allah le préserve

> Traduit de l’arabe par le Centre Al-Forqane

 

En ce mercredi 20 du mois de Rabi’ Al-Awwal 1435 de l’Hégire, correspondant au 21 janvier 2014, quelques frères étudiants de Médine accompagnés du frère Ammâr Abou Nawwas, ont rendu visite au noble Sheikh Ubayd Al-Jabiri (qu’Allah le préserve) pour une série de questions/réponses et parmi les questions, celle-ci.

 

Le frère pose la question suivante : Ô Sheikh ! Si vous le permettez, j'ai une question : « Quel est jugement concernant la construction d’écoles pour les musulmans dans les pays mécréants, si cela ne peut se concrétiser ou s‘obtenir que par le biais de la création d’une association ? »

 

Réponse de Sheikh Ubayd Al-Jabiri – (qu’Allah le préserve) : Si l’association n’est qu’un patronyme qui inclut (sous cette appellation) des écoles, des centres de prêche qui sont Salafis et qu’aucune alliance et désaveu ne sont établis autour d’elle, alors il n’y aucun mal dans cela, insha Allah. Avez-vous compris ?

 

Le frère : Na’am

 

Le Sheikh : C'est-à-dire, des centres islamiques ou des écoles islamiques ou même des services sociaux en faveur des musulmans tels que le fait de venir en aide aux malades, apporter des soins aux malades, ramasser l’argent de la Zakat pour les pauvres d’entre les musulmans. En cela, il n’y a pas de mal, qu’également cela soit officiellement reconnu par les autorités, mais qu’en aucun cas il doit exister d’alliance et de désaveu établis autour d’elle. N’est-ce pas ?

 

Le frère : Na’am. Cependant, Sheikh [...]

 

Le Sheikh : Il n’y a donc aucun mal. Cela n’est pas de la Hizbiya (sectarisme) et il arrive que la situation impose [cela], même dans certains pays islamiques, ils n’autorisent pas (cela) sans que cela ne soit sous le couvert d’une association. Na’am

 

Le frère : Seulement, certains jeunes s’entêtent à ce sujet et établissent (à partir de cela) une alliance et un désaveu vis-à-vis de celui qui - c'est-à-dire – qui crée une association à cet effet et satisfait aux conditions comme vous l’avez cité : [...] le fait de pas établir d’alliance et de désaveu autour des associations.

 

Le Sheikh : Ceci est une erreur, cet entêtement est une erreur et ceci est la réponse que nous donnons en guise de fatwa – Alhmadouli Allah- depuis longtemps. Na’am

 

Le frère : Ceci est un reproche mal placé.

 

Le Sheikh : Na’m, cela ne fait aucun doute, c’est un reproche mal placé. [Sauf] si il a été établit une alliance et un désaveu ou [...] Je dis : ...parfois, il arrive qu’il y est dans l’association de la confusion et se mêle à eux celui qui n’est pas Salafi, il leur donne des cours et enracine sa méthodologie ou il y introduit des mécréants, ceci n’est pas permis.

 

Le frère : Na’am, bien évidement !

 

Le Sheikh : Comme je vous l'ai déjà dit, ils doivent être salafis, tous les responsables (de l’association) doivent être salafis, tout comme ils doivent être en liaison avec les gens de science et il ne doit pas exister d’alliance et de désaveu autour d’elle, car ce qui est attendu de cette association, c’est qu’elle serve l’intérêt des musulmans, que ce soit dans les affaires mondaines ou dans ce qui a trait à la religion. N’est-ce pas ?

 

Le frère : Na’am

 


Ecouter le Sheikh :

| Télécharger | Durée : 0h 02 min

 


Construire des mosquées empêche-t-il de faire la hijrah?
Sheikh ‘Ubayd Al-Jabirî - qu’Allah le préserve.
Rencontre avec les frères de Médine le 20 du mois de Rabi’ Al-Awwal 1435 de l’Hégire, correspondant au 21 janvier 2014

 

 

Source :

 

http://centre-al-forqane.be/

Tag(s) : #Fatwas
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :