Tu ressusciteras dans l'état dans lequel tu quitteras ce bas-monde (audio-vidéo)

Le croyant qui pèche en espérant le pardon, est comme la personne qui boit du poison en espérant avoir le remède après l’avoir bu.

Tu ne trouveras pas une personne saine d’esprit prendre du poison, le boire puis l’avaler.
Puis après l’avoir avalé il dit : "Voila le remède, je vais le boire."

Parce qu’il peut mourir avant que le remède fasse effet.

Et toi Ô serviteur d’Allâh, tu ne sais pas quand tu vas mourir.

Peut-être que tu va mourir alors que tu es sur le péché.

Et le serviteur ressuscitera le Jour de la Résurrection sur (l’acte) sur lequel il est mort.

Celui qui meurt en récitant la Talbiyah (appel prononcé par les pèlerins à La Mecque), sera ressuscité en récitant la Talbiyah.

Celui qui meurt en priant, il sera ressuscité entrain de prier.

Celui qui meurt en prêchant, sera ressuscité entrain de prêcher.

Celui qui meurt en forniquant - et le refuge est auprès d’Allâh - sera ressuscité dans ce mauvais état.

Celui qui meurt en mentant, sera ressuscité dans ce mauvais état.

Celui qui meurt entrain de commettre la médisance, il sera ressuscité dans ce mauvais état.

Celui qui meurt ivre, il sera ressuscité dans ce mauvais état.

Ainsi le serviteur ne sait pas ; il peut mourir alors qu’il est entrain de pécher.

Et c’est pour cela qu’il est mentionné qu’un certain Prédécesseur a dit à son étudiant :

"Quiconque peut me garantir qu’il vivra jusqu’à demain, je lui accorde la permission de pécher."

Signifiant que celui parmi vous qui se lèvera et dira : "Je vivrai jusqu'à demain !", alors je lui accorde la permission de commettre tous les péchés.

Qui est capable de garantir cela ?

Par Allâh, la personne qu’elle soit forte, puissante et (voilà) qu’elle tombe morte subitement.

Combien de personne seine son morte sans aucune maladie !

Et combien de personne malade ont vécu une longue période !

Certaine personne devienne malade et d’autres vont le visiter pensant qu’il va mourir et qu’ils vont prier sur lui.

Mais ils meurent avant (lui), et il (le malade) est  celui qui présente ses condoléances sur leur décès.

Et la mort suffit comme exhortation.

Retranscrit par un membre de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

Traduit et publié par Fafirru 'ila Allah

Tag(s) : #Croyance

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :