Je crains que ce vêtement ne décrive la forme de ses membres
 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Ousama Ibn Zayd (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) m'a habillé avec une qoutbiya (1) épaisse que lui avait donné Dihya Al Kalbi (qu'Allah l'agrée).


Alors j'ai habillé ma femme avec.


Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Pourquoi est-ce que tu ne portes pas la qoutbiya ? ».


J'ai dit : J'ai habillé ma femme avec.


Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Ordonne lui qu'elle mette en dessous une ghilala (2) car certes je crains que la qoutbiya ne décrive la forme de ses membres ».


(Rapporté par Ahmed dans son Mousnad n°21786 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Thamar Al Moustatab vol 1 p 317)

(1) C'est un vêtement venant d'Egypte de couleur blanche.
(2) C'est un vêtement que l'on ne porte que sous un autre vêtement.


عن أسامة بن زيد رضي الله عنه قال : كَساني رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ قبطيَّةً كَثيفةً ممَّا أَهْداها لهُ دِحيةُ الكلبيُّ رضي الله عنه . فَكَسوتُها امرأتي فقالَ رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ : ما لَكَ لم تَلبسِ القبطيَّةَ ؟
قلتُ: كسوتُها امرَأَتي .
فقالَ : مُرها فلتَجعَل تحتَها غلالة فإنِّي أخافُ أن تَصفَ حَجم عظامَها

 
(رواه أحمد في مسنده رقم ٢١٧٨٦ و حسنه الشيخ الألباني في الثمر المستطاب ج ١ ص ٣١٧)



D'après 'Abdallah Ibn Abi Salama, 'Omar Ibn Al Khattab (qu'Allah l'agrée) a donné aux gens des qoubtiyas pour s'habiller puis il a dit : Que vos femmes ne porte pas ces vêtements !
Un homme a dit : Ô chef des croyants ! Certes je l'ai fait porter à ma femme puis je suis allé d'un côté et de l'autre dans la maison (1) et je ne l'ai pas vu transparent.
'Omar (qu'Allah l'agrée) a dit alors : S'il n'est pas transparent il décrit (2).


(Rapporté par Al Bayhaqi dans As Sounan Al Koubra n°3263 et authentifié par Cheikh Albani dans Jilbab Al Mar'a p 128)

(1) C'est à dire qu'il a regardé sa femme sous tous les angles alors qu'elle portait ce vêtement.
(2) C'est à dire qu'il décrit la forme des membres.


عن عبدالله بن أبي سلمة أنَّ عمرَ بنَ الخطَّابِ رضيَ اللَّهُ عنهُ كَسا النَّاسَ القَباطيَّ ثمَّ قالَ : لا تدَّرِعْها نساؤُكُم
فقالَ رجل : يا أميرَ المؤمنينَ ! قد ألبَستُها امرأتي فأقبَلَت في البيتِ وأدبرَتْ فلم أرَهُ يشِفُّ .
فقالَ عمرُ رضيَ اللَّهُ عنهُ : إن لم يشفَّ فإنَّهُ يَصِفُ
(رواه البيهقي في السنن الكبرى رقم ٣٢٦٣ و حسنه الشيخ الألباني في كتابه جلباب المرأة ص ١٢٨)



D'après Hicham Ibn 'Orwa, Al Mundhir Ibn Zoubayr est revenu d'Irak et a envoyé à Asma Bint Abi Bakr (qu'Allah les agrée) des vêtements marouya (1) et qouhiya (2) après qu'elle ai perdu la vue.


Elle a alors touché les vêtements avec sa main puis a dit : Oh ! Rendez lui son vêtement !
Ceci a gêné Al Mundhir qui a dit : Ô ma mère ! Certes il n'est pas transparent.


Alors Asma (qu'Allah l'agrée) a dit : Certes s'il n'est pas transparent il décrit.


(Rapporté par Ibn Sa'd et authentifié par Cheikh Albani dans Jilbab Al Mar'a p 127)

(1) C'est à dire qu'il vient de Marou, une ville en Irak proche de Koufa.
(2) C'est à dire qu'il vient de Qouhistan.


عن هشام بن عروة أنَّ المُنذِرَ بنَ الزُّبَيرِ قدِمَ مِن العراقِ فأرسلَ إلى أسماءَ بنتِ أبي بكرٍ بكِسوَةٍ مِن ثيابٍ مَرويَّةٍ وقَوهيَّةٍ رِقاقٍ عِتاقٍ بعدَ ما كُفَّ بصرُها . فلمَسَتْها بيدِها ثمَّ قالَت : أُفٍّ ! رُدُّوا علَيهِ كِسوَتَهُ !
فشَقَّ ذلكَ علَيهِ وقال : يا أُمَّهْ ! إنَّهُ لا يشِفُّ .
قالَت أسماءَ : إنَّها إن لَم تشِفَّ فإنَّها تصِفُ
(رواه ابن سعد و صححه الشيخ الألباني في جلباب المرأة ص ١٢٧)

 

Source :

http://www.hadithdujour.com/

Tag(s) : #Rappels
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :