SHeikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve)

 

- Le lundi 30 juillet 2007, par Ismail

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


Le fait du juste milieu [Wassat] et de la modération [I’tidâl] dans la jurisprudence [Fiqh] et les règles [Ahkâm], ce présentent comme suit :


Premièrement
 :

Le fait de prendre en compte l’effort d’interprétation [Ijtihâd]. Certes, l’effort d’interprétation [Ijtihâd] est toujours en application et cela n’est pas fermé.

 

Dans le chapitre de l’effort d’interprétation [Bâb al-Ijtihâd], certains en ont ouvert la porte à tel point que ceux qui n’en font pas partie y sont rentrés, ainsi que ceux qui ne maîtrisent pas les textes, les bases et les fondements.

Ils en ont ouvert la porte, au point que l’on entend aujourd’hui des gens qui se permettent d’appliquer l’effort d’interprétation sur des questions légiférés [Massâ-îl ach-Char’îyyah] et de grands évènements [Nawâzil al-‘Adhîma] liés à la Communauté ; ainsi un ou deux parmi les étudiants en sciences donnent des avis juridiques [Fatwas] sur le sujet alors qu’ils ne font véritablement pas partie des gens capable [à cela], et n’ont pas la science encrée pour cela, alors que ce sont des questions que les savants eux-même évitent. Alors qu’il faut plutôt un rassemblement [des gens de science] autour de ces évènements.


Ainsi donc, la porte de l’effort d’interprétation [Bâb al-Ijtihâd] est ouverte, ceci dit, cette ouverture se situe entre deux catégories :

 

Entre ceux qui voient que la porte à la base de l’effort d’interprétation est fermée, et que les textes sont conservés sur la base de ceux qui nous ont précédés parmi les gens de science [Ahl al-‘Ilm], et ceux qui considèrent que la porte de « l’Ijtihâd » est ouverte à chacun quand même ils ne font pas partie des gens compétent en la matière.


La modération [I’tidâl] dans la jurisprudence, ainsi que les règles [Ahkâm] et le juste milieu [Wassat] en cela, est d’appeler à l’application du juste milieu qui se situe entre les deux voies : Celle qui est entre ceux qui voient l’obligation de suivre un dogme de pensées [Madhhab], et les divergences entre les dogmes de pensées […] [1]


Notes


[1] Tiré de www.islamspirit.com


Source : 

http://www.manhajulhaqq.com


Tag(s) : #Fiqh
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :