SHeikh al-Islâm Taqî ad-Dîn Abî al-’Abbâs Ahmad Ibn ’Abdel-Halîm Ibn ’Abdel-Sallâm Ibn Taymiyyah al-Harânî

 

 

- Le mercredi 9 avril 2008, par Ismail


BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

La question a été posée à SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) concernant une personne qui a commis [l’acte] homosexuel et se repent, regrette, demande pardon et se résout à ne plus récidiver, est-ce que cela lui est permis ? Est-il meilleur de l’avouer où de le garder secret en elle après s’être repenti ?


SHeikh al-Islâm a répondu :


S’il se repent sincèrement à Allâh, Celui-ci exauce son repentir et il n’a plus besoin d’avouer de sorte à subir une sanction, comme que ce qui a été rapporté dans le hadîth : « Quiconque est éprouvé par une des turpitudes [abjections], qu’il la voile par ce avec quoi Allâh l’a voilé.

 

Et s’il nous expose [ses turpitudes] nous lui appliquons le Livre d’Allâh. » [1]

 

Et de ce qui est dit dans la tradition : Quiconque pêche en secret, qu’il se repente en secret. Et quiconque pêche en public qu’il se repente en public [2]. Et certes, Allâh – Ta’âla – dit :

 

« Et pour ceux qui, s’ils ont commis quelques turpitudes ou causé quelques préjudices à leurs propres âmes (en désobéissant à Allâh), se souviennent d’Allâh et demandent pardon pour leurs péchés »

 [3]

 [4]


Notes

[1] Rapporté par Mâlik dans « al-Mouwatta »

 

[2] Une parole que l’on attribue à ‘Oumar Ibn Khattâb – Wa Allâhu A’Lam


[3] Coran, 3/135


[4] Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 34/115




Source :


http://www.manhajulhaqq.com


Tag(s) : #Fatwas
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :