Question :

 Je suis une sœur qui a fait al hijra avec mes enfants et mon mari est resté en France, il a été éprouvé par un grand péché (les jeux du hasard).
Au bout de 8 ans il a fini par faire tawba et il va venir me rejoindre insha Allah. La question est : il perçoit les allocations chômage et les prestations de la CAF et il va partir sans un sous en poche, peut on utiliser cet argent pendant 6 moi le temps de s'installer dans le nouveau pays ? Barak Allah ou fikoum.
Rèponse :

Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Le Sheikh Abdelmalik Ramadani (qu’Allah le préserve) répond : Le fait de déclarer qu’une personne se trouve en France, alors qu’elle ne l’est pas, représente un mensonge et agir ainsi impliquerai le mensonge et la tricherie envers le gouvernement. Donc ceci n’est pas permis.

wa Allahou al mouwafiq.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 28/05/1429 – 02/06/2008 Joubail – Arabie Saoudite]

 
Question

 J'aimerai savoir s'il est permis de se marier avec un homme qui débute dans la religion et qui du coup ne connait pas le minahj salafi? Le frère a vécu certaines épreuves et aspire aujourd'hui à une vie sur le chemin d'Allah ta'ala.
La soeur peut elle se marier dans le but d'être un sabab pour lui dans le fait de lui "apprendre" ce qu'est le chemin droit: celle du qu’ran et de la Sounna sur la voie des pieux prédécesseurs ? Barak Allah ou fikoum.
Rèponse :

Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Le Sheikh Abdelmalik Ramadani (qu’Allah le préserve) répond : Il est plutôt déconseillé de se marier avec un frère qui débute dans la religion. Ce qui est conseillé, c’est de se marier avec un frère qui a déjà de la religion [dîne], ceci est meilleur.

wa Allahou al mouwafiq.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 28/05/1429 – 02/06/2008 Joubail – Arabie Saoudite]



Question  :
J’ai une question concernant la salat. Je voudrais savoir si lorsque l'on se trompe lors de la récitation du saint coran (pendant la salat), ou que l'on oublie des versets, est-ce que l'on doit faire soujoud as-sahou? Si oui, avant ou après le taslim ? Et que faire également si on se rend compte de cette erreur après la prière en vérifiant dans le qur'an par exemple ? - Barak Allah ou fikoum - qu'Allah vous récompense pour l'aide que vous nous apportez.
Rèponse :

Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

La réponse à cette question est le hadith authentique suivant (rapporté par Abou Daoud et Ibn Hibane et Tabarani) :

عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ عُمَرَ أَنَّ النَّبِيَّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ صَلَّى صَلَاةً فَقَرَأَ فِيهَا فَلُبِسَ عَلَيْهِ فَلَمَّا انْصَرَفَ قَالَ لِأُبَيٍّ أَصَلَّيْتَ مَعَنَا قَالَ نَعَمْ قَالَ فَمَا مَنَعَكَ [ أن تفتح علي ] )

D’après Ibn `Omar : Le prophète - que la prière et le salut d’Allah soient sur lui - a prié une prière ou il récita en commettant un lapsus. Lorsqu`il s`éloigna, il dit a Oubay : "As-tu prié avec nous"  - il dit : "oui"  - il dit alors : "Qu’est ce qui t’as empêché de me rappeler ?"

Ce hadith nous indique bien que malgré l’erreur, le prophète que la prière et le salut d`Allah soient sur lui, n'a pas accomplis une prosternation pour cela. Donc le soujoud a-sahou n`est pas légiféré pour ce cas. - wa Allahou A`lam -

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 28/05/1429 – 02/06/2008 Joubail – Arabie Saoudite]
 
Question :

 L'état français a instauré ce qu'ils appellent "le permis à un euro par jour", ce système a été inventé pour faciliter le financement du permis aux jeunes, car le permis en France coûte bien cher.
Ce système permet d'emprunter une certaine somme d'argent à la banque et ensuite de rembourser pendant une période déterminée sans payer aucun frais de plus que ce qu`on a pris !
C`est donc un crédit sans intérêts car on ne rembourse que ce qu'on a emprunté... Peut-on prendre ce crédit pour passer le permis de conduire ? - Barak Allah ou fikoum
Rèponse :
Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Le Sheikh Abdelmalik Ramadani (qu’Allah le préserve) répond : Il est permis d’emprunter cet argent s'il n`y a pas d'intérêts, c'est un prêt d'argent sans intérêts, si donc cela est bel et bien le cas, il n'y a pas de mal à cela - wa Allahou A`lam -

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 17/05/1429 – 22/05/2008 Joubail – Arabie Saoudite]


Question :
 Je voulais savoir est-il permis d'assister à des cours à la mosquée pour une femme ayant ces menstrues ?
Rèponse :
Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Il n'est pas permis à une femme de rester dans une mosquée alors qu`elle a ses menstrues, la preuve de cette loi est le hadith suivant qui est rapporté par Mouslim dans son authentique :
 
قَالَ لِي رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ نَاوِلِينِي الْخُمْرَةَ مِنْ الْمَسْجِدِ قَالَتْ فَقُلْتُ إِنِّي حَائِضٌ فَقَالَ إِنَّحَيْضَتَكِ لَيْسَتْ فِي يَدِكِ
 
  Dans ce hadith ou le prophète, que la prière et le salut d`Allah soient sur lui, ordonna Aicha, qu`Allah l`agrée, de lui faire passer sa khomra (tissu ou tapis ou autre sur lequel le prophète priait) elle lui répondit qu`elle était en état de menstrues, donc ne pouvant le lui faire passer, le prophète que la prière et le salut d`Allah soient sur lui répondit alors que ses menstrues ne se trouvait pas dans sa main.
On comprend donc de ce hadith que la femme ayant ses règles ne peut rester et s`asseoir dans la mosquée et que cette loi était connue de Aicha. La réponse du prophète que la prière et le salut d`Allah soient sur lui nous prouve par contre qu`elle peut faire passer un objet en rentrant dans la mosquée sans y rester en cas de besoin et la seconde preuve de ceci est le hadith de Ibn Abass, qu`Allah l`agrée, rapporté par a-nassai et rendu hassan (bon) par al-Albani (voir a-thamar al-moustattab – t1/p743) :

كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يدخل على إحدانا وهي حائض فيضع رأسه في حجرها فيقرأ القرآن وهي حائض ثم تقوم أحدنا بخمرتها فتضعها في المسجد (في رواية : فتبسطها وهي حائض)
"Le prophète, que la prière et le salut d`Allah soient sur lui, venait auprès d`une de ses femmes qui avait ses menstrues et posait sa tête sur ses cuisses, puis il récitait le coran alors qu`elle a ses menstrues, puis une d`elle se levait pour placer son tapis dans la mosquée" et dans une version "elle l`étalait alors qu`elle avait ses menstrues".

L`imam a-chawquani dit à propos de ce hadith : "ceci est une preuve pour ceux qui ont permis à la femme qui a ses menstrues de rentrer dans la mosquée en cas de besoin".
Pour ce qui est du hadith rapporté par Abou Daoud :
" فإني لا أحل المسجد لحائض ولا لجنب"
"Je rend la mosquée interdite à celle qui a ses menstrues et celui qui est en état d`impureté majeure"

C`est un hadith faible comme l`ont mis en évidence les savants (voir irwaou al-ghalil  de cheikh Albani 1/210).

 Wa Allahou a`lam.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 24/05/1429 – 19/05/2008 Joubail – Arabie Saoudite]

Question :
 J’aimerai savoir si femme en état de menstrues peut lire des versets ou un verset du coran qui se trouve parfois dans un texte ?
On m’a même carrément affirmé à propos d'un Hadith rapporté par Ahmed, selon une chaîne narrative relativement bonne : "Quand à la personne en état d'impureté, il ne doit pas lire ne serait-ce un seul Verset" Et si elle peut écouter le coran en état de menstrues ? - Barak Allah ou fikoum
Rèponse :
 
Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Pour ce qui est de la femme qui a ses menstrues ou ses lochies, les gens de science ont divergé concernant la légitimité de lire le coran dans cette état .
 L`avis le plus fort est celui qui permet de lire le coran ou de le réciter, à condition qu`elle ne touche pas le coran (le mousshaf) c`est a dire le livre lui-même – pour ce qui est du hadith précisant que la femme ayant ses menstrues ne peut lire le Coran, ce hadith est rendu faible par les mouhadithines car il est rapporté par Isma`il ibn `Ayach al-`anassi qui le rapporte des gens du hijaz, et les hadiths qu`il rapporte des gens qui ne sont pas de son pays sont considérés comme faible (voir taqrib a-tahthib du hafith ibn Hajar – p142) –

De plus la preuve qu`elle peut lire le coran sans le toucher, et lorsque `Aicha, qu`Allah l`agrée a eu ses menstrues durant le pèlerinage, le prophète, que la prière et le salut d`Allah soient sur lui, lui a ordonné de faire tout ce qu`elle faisait avant durant le hajj sauf de ne pas tourner autour de la ka`aba, donc il rentre dans cette autorisation la lecture du coran – Ceci est l`avis également de beaucoup de grands jurisconsultes contemporains comme Sheikh Ibn Baz et d'autres rahimahoumou Allah - wa Allahou A`lam -

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 04/05/1429 – 09/05/2008 Joubail – Arabie Saoudite]

Question :
Voila je suis converti a l'islam et mes parents sont donc non musulmans. Je viens de me marier avec une soeur convertie, el hamdoulillah elle porte le niquab mais je voudrais savoir si mon père et ma mère peuvent voir ma femme dévoilée ?
Je souhaiterais rapidement une réponse - Barak Allah ou fikoum, car cela fait un mois que je suis marié et je n'arrive pas à trouver de réponse, de plus ma famille veut la voir ?
Rèponse :
Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Sheikh Djamel Al-Harithi (qu’Allah le préserve) répond : Il est permis qu'elle se dévoile devant eux car ils sont pour elle maharim comme cela est la parole la plus forte des gens de science, de plus, le prophète - que la prière et le salut d`Allah soient sur lui - n`a jamais ordonné à ceux qui se convertissaient parmi les femmes et se mariaient avec des hommes dont leur père et mère n'étaient pas musulmans de se voiler en leur présence. Wa Allahou a`lam.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 10/05/1429 – 15/05/2008 Joubail – Arabie Saoudite]
Question :

J’aimerai savoir si femme en état de menstrues peut lire des versets ou un verset du coran qui se trouve parfois dans un texte ? On m’a même carrément affirmé à propos d'un Hadith rapporté par Ahmed, selon une chaîne narrative relativement bonne : "Quand à la personne en état d'impureté, il ne doit pas lire ne serait-ce un seul Verset" Et si elle peut écouter le coran en état de menstrues ? - Barak Allah ou fikoum

Rèponse :

Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Pour ce qui est de la femme qui a ses menstrues ou ses lochies, les gens de science ont divergé concernant la légitimité de lire le coran dans cette état .
L`avis le plus fort est celui qui permet de lire le coran ou de le réciter, à condition qu`elle ne touche pas le coran (le mousshaf) c`est a dire le livre lui-même – pour ce qui est du hadith précisant que la femme ayant ses menstrues ne peut lire le Coran, ce hadith est rendu faible par les mouhadithines car il est rapporté par Isma`il ibn `Ayach al-`anassi qui le rapporte des gens du hijaz, et les hadiths qu`il rapporte des gens qui ne sont pas de son pays sont considérés comme faible (voir taqrib a-tahthib du hafith ibn Hajar – p142) –

De plus la preuve qu`elle peut lire le coran sans le toucher, et lorsque `Aicha, qu`Allah l`agrée a eu ses menstrues durant le pèlerinage, le prophète, que la prière et le salut d`Allah soient sur lui, lui a ordonné de faire tout ce qu`elle faisait avant durant le hajj sauf de ne pas tourner autour de la ka`aba, donc il rentre dans cette autorisation la lecture du coran – Ceci est l`avis également de beaucoup de grands jurisconsultes contemporains comme Sheikh Ibn Baz et d'autres rahimahoumou Allah - wa Allahou A`lam -

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 04/05/1429 – 09/05/2008 Joubail – Arabie Saoudite]

 


Question :
 Un frère converti demande : son grand père va mourir pour une cause de la maladie de l'amiante et l'état français lui versait une allocation dû à cela après sa mort, quand est-il de cette allocation ? Est elle considérée comme un héritage ou serait-ce autre et si la personne n'a pas le droit de la prendre peut elle donner cette allocation à une personne musulmane qui n'a pas d'argent et veut faire le pèlerinage ? - Barak Allah ou fikoum
Rèponse
Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Le Sheikh Abdelmalik (qu’Allah le préserve) répond : Il est permis qu'il prenne cette allocation, ceci n`est pas considéré comme un héritage - Wa Allahou a`lam.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 04/05/1429 – 09/05/2008 Joubail – Arabie Saoudite]
J’aimerai savoir si femme en état de menstrues peut lire des versets ou un verset du coran qui se trouve parfois dans un texte ? On m’a même carrément affirmé à propos d'un Hadith rapporté par Ahmed, selon une chaîne narrative relativement bonne : "Quand à la personne en état d'impureté, il ne doit pas lire ne serait-ce un seul Verset" Et si elle peut écouter le coran en état de menstrues ? - Barak Allah ou fikoum
Rèponse :
Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Pour ce qui est de la femme qui a ses menstrues ou ses lochies, les gens de science ont divergé concernant la légitimité de lire le coran dans cette état – L`avis le plus fort est celui qui permet de lire le coran ou de le réciter, à condition qu`elle ne touche pas le coran (le mousshaf) c`est a dire le livre lui-même – pour ce qui est du hadith précisant que la femme ayant ses menstrues ne peut lire le Coran, ce hadith est rendu faible par les mouhadithines car il est rapporté par Isma`il ibn `Ayach al-`anassi qui le rapporte des gens du hijaz, et les hadiths qu`il rapporte des gens qui ne sont pas de son pays sont considérés comme faible (voir taqrib a-tahthib du hafith ibn Hajar – p142) –

De plus la preuve qu`elle peut lire le coran sans le toucher, et lorsque `Aicha, qu`Allah l`agrée a eu ses menstrues durant le pèlerinage, le prophète, que la prière et le salut d`Allah soient sur lui, lui a ordonné de faire tout ce qu`elle faisait avant durant le hajj sauf de ne pas tourner autour de la ka`aba, donc il rentre dans cette autorisation la lecture du coran – Ceci est l`avis également de beaucoup de grands jurisconsultes contemporains comme Sheikh Ibn Baz et d'autres rahimahoumou Allah - wa Allahou A`lam -

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 04/05/1429 – 09/05/2008 Joubail – Arabie Saoudite]



Question :
Lorsque qu'une personne est en prière est quelle a prise comme Sutra une personne et que cette personne part de sa place a-t-elle le droit de bouger de place durant la prière ? Par exemple: j'arrive en retard pour la prière du dhor et lorsque l'imam "salam" moi je me lève pour rattraper mes unités de prière donc la personne qui est devant moi me sert de Sutra mais elle part, est ce que tout d'abord j'ai le droit de bouger pour prendre une autre Sutra soit devant, soit a coter ou derrière. Est deuxièmement combien de pas ou quelle est la distance autoriser pour me déplacer ? - Barak Allah ou fikoum – qu’Allah vous récompense !

Rèponse :
Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Sheikh Djamel Al-Harithi (qu’Allah le préserve) répond : selon la parole la plus forte, prendre une Sutra pour la prière est une obligation et dans le cas ou la personne ne dispose plus de sa Sutra, elle doit alors se déplacer. Il est donc permis pour celui qui prie de se déplacer pendant la prière pour obtenir une autre Sutra
- Pour ce qui est de se déplacer nous avons plusieurs hadiths authentiques prouvant que la Prophète– paix et bénédictions d’Allah soient sur lui – s’est déplacé alors qu’il priait.

Concernant le nombre de pas autorisé, il n’y a pas un nombre minimum ou maximum précis.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 27/04/1429 – 03/05/2008 Joubail – Arabie Saoudite]


 Je suis une sœur reconvertie elhamdullil Allah, je porte le jilbeb mais je "penche" pour l'avis des savants qui oblige à se couvrir le visage. Je souhaiterais donc le faire, cependant ce sera trop délicat de faire accepter ceci a ma famille qui viennent juste d'accepter le jilbeb (au bout de 5 ans d'attente!!) M’est-il possible de dévoiler mon visage seulement en présence de ma famille le temps qu'il accepte mon choix? C’est une question pour moi très délicate, que me conseilleriez-vous de faire ? Baraka Allah ou fikoum
Rèponse :
Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Sheikh Djamel Al-Harithi (qu’Allah le préserve) répond : dans ce cas la femme (convertie et vivant dans un milieu de non musulmans) qui a peur de provoquer la fitna et craint que si elle porte le niqab devant sa famille, cela va engendre un mal plus grand que le mal de le retirer, alors il lui est permis dans ce cas de le retirer (uniquement en présence de sa famille), selon la parole d’Allah (sens rapproché)– Exalté soit-Il : {Craignez Allah, donc autant que vous pouvez} et suivant la règle de délaisser un mal plus grand pour un autre qui est moindre.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 27/04/1429 – 03/05/2008 Joubail – Arabie Saoudite]


Question :

 Je suis une soeur divorcée et je vie seule avec ma fille. Je souhaiterai faire la Hijra incha Allah en Angleterre car vivre l'islam en France est très difficile, mais je n'ai pas de mahram pour m'accompagner (car ils ont délaissés leurs obligations vis-à-vis de moi et de ma fille). Pour aller vivre en Angleterre je serais dans l'obligation de faire plusieurs allers-retours en attendant d'être totalement installées. Je ne pourrais pas déclarer mon départ définitif dans le pays où je vie actuellement (en France) par mesure de précaution pour toujours pouvoir bénéficier des droits, juste le temps de m'installer. Dans ma situation m'est-il permis de voyager seule ? Baraka Allah ou fikoum
 Rèponse :


Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Le Sheikh Djamel Al-Harithi (qu’Allah le préserve) répond : Pour la femme qui souhaite la Hijra sans mahram, ceci n’est permis que quand elle le fait d’un pays non musulmans vers un pays d’islam. Car certaines femmes au temps du prophète – paix et bénédictions d’Allah soient sur lui – se sont exilées sans mahram, d'une contrée de non musulmans vers une contrée musulmane (en l'occurrence Mekkah avant son ouverture vers Medinah). Par contre, s'exiler d’un pays de koufr vers un autre pays de koufr, ceci n’est pas permis sauf avec un mahram.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 27/04/1429 – 03/05/2008 Joubail – Arabie Saoudite]
Question :

D'où provient la parole : "il n'y a pas d'obéissance à une créature dans la désobéissance au créateur", qui l’a dite ? Baraka Allah ou fikoum

Rèponse :


Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Cette parole est celle du Prophète, que la paix et le salut soient sur lui, le hadith est rapporté par l'imam Mouslim dans son authentique et Ahl As-Sounane et Ahmed, hadith 'Ali, qu'Allah l'agrée : " il n’y a pas d’obéissance à la créature dans la désobéissance au Créateur "
 
" وَقَالَ لَا طَاعَةَ فِي مَعْصِيَةِ اللَّهِ إِنَّمَا الطَّاعَةُ فِي الْمَعْرُوفِ"

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 23/04/1429 – 29/04/2008 Joubail – Arabie Saoudite]



Question :
 Est ce qu’une femme peut passer son permis de voiture dans un pays [kâfir] - (par exemple la Suisse) ?

 Rèponse :


Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Il n`est permis uniquement dans un cas de grande nécessité.
- Réponse donnée par Sheikh 'Abdel Mâlik RamaDhânî (hafidhahou Allah)

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 23/04/1429 – 29/04/2008 Joubail – Arabie Saoudite]


Question : 

J’aimerais savoir quel est le jugement d'une personne qui se disait musulmane d’appellation (c'est-à-dire qui ne priait pas), qui s'est marié avec une non-croyante [kafira] par le biais de la Mairie et non devant Allah ‘aza oua jal et qu’à l’issu de ce mariage, est né un enfant. L’épouse s’est ensuite convertie al hamdou li Allah. À présent ce couple, veut savoir si aussi cet enfant né à l’issu de cette relation est un enfant de fornication [walad a-zina] ou non ? Sachez aussi, que ce couple ne prient pas actuellement mais veulent se repentir insha Allah - Barak Allah ou fikoum – qu’Allah vous récompense ! "
Rèponse :

Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Ils ne doivent pas refaire un mariage islamique, car le prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) ne l’a pas demandé aux gens qui étaient mariés pendant la période préislamique [Al jahiliyya] et qui venaient d’embrasser l’Islam.
En ce qui concerne l’enfant né à l’issu de cette relation, il est considéré comme l’enfant du couple, il n’est pas un enfant de Zina, car il est issu d'une relation dite relation de couple ambiguë [shoubha] et ceci dit, les lois islamiques lui sont applicables.
Le couple doit se repentir auprès d’Allah ‘aza oua jal et accomplir sans tarder la prière qui est une obligation pour tout musulman, qui consiste également au second pilier de l'islam et qui marque la différence entre le musulman et le non musulman.

- Réponse donnée par le Qadi Fayssal Al-FAWZAN (hafidhahou Allah) - Le Qadi de la ville de Joubail en Arabie Saoudite -.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 10/04/1429 – 16/04/2008 Joubail – Arabie Saoudite]
Question :


 Un frère de France demande : " Quand est-il du rappel avant la prière sur le défunt (Salat Al Janaza) ? "
Rèponse :
Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

- Réponse de Sheikh Djamal Al-Harithi : Le sermon, ou le rappel qui est donné avant la prière sur le défunt (Salat Al Janaza) a une source dans la Sounna cependant, cela ne doit pas se faire de façon systématique mais plutôt de temps à autre. Le faire tout le temps serait considéré comme étant plus proche de la bid'a et contraire au fait du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 05/04/1429 – 11/04/2008 Joubail – Arabie Saoudite]

Question :

 Il est interdit de jurer par autre qu'Allah. Qu'en est-il du fait de jurer par le Coran ???
Rèponse :
Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

bismillah wa as-sallatou wa a-salamou `ala nabiyina
 
Jurer sur le coran est permis aupres de la plupart des gens de science comme nous l`avons vous dans nos cours du chapitre des noms et attributs (du livre "les reperes de la sunna") , et ceci car le coran est la parole d`Allah (kalamou Allah) et donc son attribut.
Jurer par les attributs est permis donc par le coran de meme - mais a condition de ne pas avoir l`intention de jurer par le livre fait de feuilles et d`encre qui est cree mais bien par la parole d`Allah qui est incréé- wa Allah a`lam -

- Voici en arabe une fatwa de Sheikh Al 'Outhaymine, qu`Allah lui fasse misericorde, permettant de jurer par le Coran :

 cliquez ici.


[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 18/01/1429 – 26/01/2008 Joubail – Arabie Saoudite]

Question :

jevoulai avoir qu'elles sont les particularités des Hadiths Qudsi ? Pourquoi les appels t'on Hadiths Qudsi ?
Rèponse :
Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

As-Salam alaykoum , al-hamdou lillah wa assalatou wa assalam `ala nabiyina :

Les gens de science de Ahlou As-Sounna ont divergé sur cette question :

1 - ceux qui ont dit que c`était la parole du prophète, que la prière et le salut d`Allah soient sur lui, et le sens d`Allah ta`ala.
2- ceux qui ont dit que le sens et la parole sont tous deux d`Allah.

Les deuxièmes ont répondu que le premier avis était issu de l`école des Acha`ira qui voient que le coran est l`expression de la parole d`Allah, non sa parole même, donc ils ont délaissé cet avis pour le deuxième. Les gens du premier avis ont répondu à ce qu`ils ont avancé par plusieurs arguments [arguments de Sheikh Al 'Outhaymine qui défend le premier avis (dans silsilatou liqaai al-babi al-maftouh – cassette 77 – face b – 21:30 de même dans Fatawa Al-haram An-Nabawi – cassette 12 – face a – 20:00)] en résumé :

a- Le hadith al-qoudssi n`a pas les lois du Coran, si c`était sa parole, alors les lois du coran seraient attestées et appliquées dans son cas -

b- Si c`était la parole d`Allah, alors l`isnad (chaîne de transmission) aurait été plus élevée que le coran, car dans ce cas il n`y a pas d`intermédiaire entre Allah et le prophète (c.a.d : l`ange Djibril, que la paix soit sur lui) contrairement au coran.

c- Si c`était la parole d`Allah, alors ce serait un miracle (comme le coran) et le défi aurait été lancé aux hommes de venir avec ce qui lui est égal.

d- La pureté pour le toucher comme le coran.

e- Il n`y aurait eu des différences (augmentation ou diminution) au niveau des versions du hadith contrairement au livre d`Allah qui est lui protégé.

- Et encore d`autres arguments. L`ambiguïté qui se pose et le Sheikh, qu`Allah lui fasse miséricorde d`y répondre : "comment peut on dire : "Allah a dit" comme dans c`est le cas du hadith qoudssi"?

- La réponse : "Allah ta`ala dit dans le coran : Traduction : "Pharaon a dit…" "Moise a dit…" alors que leur langue n`est pas l`arabe, donc pas d `ambiguïté à ce niveau, l`expression a été citée dans la langue arabe, par conséquent exprimée en langue arabe ce qui a été dit en une autre langue, impliquant ainsi que les mots utilisés divergent d`une langue à l`autre et malgré cela Allah ta`ala a annexé la parole à Moise ou pharaon.

- Le hadith qoudssi a donc une place se situant entre le coran et le hadith nabawi (prophétique) -.
[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 01/02/1429 – 08/02/2008 Joubail – Arabie Saoudite]



Question :
 Quel est le statut de la personne qui rentre dans une mosquée alors que les gens sont en prière (farida - obligatoire), doit-elle passer le salam et si elle le fait peut-on lui répondre par le geste ?
Rèponse :
Bismi Allah el Rahman el Rahim
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon. Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

- D`après la cassette 341 (22:30 minutes) de silsiltou al-houda a-nour de l`imam Albani, qu`Allah lui fasse miséricorde :

Résumé de sa parole : "le prieur rend le salam avec la tête (ceci n`est pas abrogé par le salam par la main) ou avec la main suivant le cas, sachant que la personne utilise le geste le plus léger durant la prière, par exemple si la personne arrive de face, le prieur lui rend le salam par la tête, et s`il arrive de derrière alors par la main" (sachant bien sur que c`est deux gestes sont légiférés d`après la Sounna du prophète sala Allahou wa `alayhi wa salam).

Supplément de réponse : passer le salam est recommandé pas obligatoire (et ceci dans tous les cas) rendre le salam est lui obligatoire que ce soit en dehors de la prière par la parole ou durant la prière par le geste (voir souboul a-salam de l`imam As-San`ani – tome 1/page 487) wa Allahou al mouwafiq.

[Abdelmalik Abou Adam al-firansi le 28/10/1428 – 09/11/2007 Joubail – Arabie Saoudite]
Tag(s) : #Questions - Réponses
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :