as-salâmu 'alaykum wa rahmatu-llâhi wa barakâtuh.

 

Quoi de plus naturel noble frère, noble sœur que ton cœur soit attiré vers le haut lorsque tu invoques Ton Adoré subhânahu wa ta’âlâ. Quoi de plus naturel de lever tes yeux vers le haut et glorifiait Allâh face à un paysage époustouflant. Quoi de plus naturel ta crainte de Celui qui se trouve au-dessus de toi lors de la prosternation. N’as-tu jamais levé tes mains et yeux larmoyants au ciel sollicitant le Pardon de Ton Seigneur ? N’as-tu jamais dis : « yâ rabbî … ! » en direction du ciel ?

 

Allâh tabâraka wa ta’âlâ a dit :

 

 

(et construit au-dessus de vous [fawqakum] sept [cieux] renforcés,)

(78/12)

 

(Glorifie le Nom de ton Seigneur, le Très-Haut [al-a’lâ],)

(87/1)

 

(C’est Lui le Dominateur Suprême sur [fawq] Ses Serviteurs…)

(6/18)

 

(Il est Celui qui est élevé aux degrés les plus hauts [rafî’u-ddaradjât], Possesseur du Trône)

(40/15)

Ces quelques versets généraux, exposent clairement qu’Allâh subhânahu wa ta’âlâ, possède bien l’attribut de l’élévation (sifatu-l’ulûw) et qu’Il est au-dessus de Sa création. Viennent après, d’autres versets plus précis, particuliers, comme celui-ci :

(Votre Seigneur, c’est Allâh, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi [istawâ] sur le Trône [‘ala-l’arch])

(7/54)

Le Messager d’Allâh prière et salut d’Allâh sur lui a dit en parlant du sort de l’âme vertueuse dans l’Au-delà, d’après Abî Hurayrah que l’Agrément d’Allâh, le Prophète prière et salut d’Allâh sur lui a dit :

« … Puis, on la montera [yu’radju bihâ] jusqu’au ciel et on lui ouvrira [les portes des différents cieux]. [Ensuite,] on dira : « Qui est-ce ? » On répondra : « C’est unetelle. » [Alors,] il lui sera dit : « Bienvenue à la bonne âme qui était dans un corps bon. Entre louée et reçois [la bonne nouvelle] de « rawh », « rayhân » [1] et d’un Seigneur non courroucé. » On continuera à lui tenir de tels propos jusqu’à ce qu’elle atteigne le ciel où se trouve Allâh ‘azza wa djalla [fîhâ-llâh]… »

(sahîh Ibnu Mâdjah n°3437/4262)

Voyez à présent, ce hadîth et le athâr suivants qui sont plus précis :

D’après Abî Hurayrah que l’Agrément d’Allâh soit sur lui, le Prophète prière et salut d’Allâh sur lui a dit :

« Lorsque Allâh eut terminé la création, Il prescrit dans Son Livre – car Il prescrit pour Lui-même -, qui se trouve auprès de Lui, au-dessus du Trône [‘ala-l’arch] :

(Ma Miséricorde prime Ma colère.) »

(Al-Bukhârî n° 7404)

D’après Anas que l’Agrément d’Allâh soit sur lui :

« … [D’autre part,] Zaynab s’enorgueillissait sur les autres épouses du prophète prière et salut d’Allâh sur lui en leur disant : « Vous, ce sont vos parents qui vous ont mariées ; mais moi, j’ai été mariée par Allâh de dessus sept cieux [fawqi sab’i-ssamâwât]. » »

(Al-Bukhârî n°7421)

 

Question :

Noble Chaykh [un questionneur] demande : « Comment répliquer à celui qui affirme que l’Etablissement [d’Allâh] sur le Trône (al-‘arch) à pour signification « l’emprise (mainmise / al-istîlâ-) ».  Ces [gens] disent : Comment Allâh peut s’établir (yastawî) sur quelque chose alors qu’Il est plus grand qu’elle. »

 

Réponse du Noble Chaykh ‘Abdu-l’Azîz Ibn ‘Abd-Rrahmân Ar-Râdjihî –hafizahu-llâh- :

Ceci est une question provenant (nâchi-) du « comment » (al-kayfîyyah)… Nous disons qu’il ne doit pas [chercher à comprendre] la nature [de cet Etablissement], nous ne devons pas [chercher cette] nature.

[Allâh] S’est établit d’une manière [propre] qui sied Sa Majesté et Sa Grandeur. Quant au fait d’interpréter [cet Etablissement] par « Son emprise (mainmise / al-istîlâ-) » il s’agit d’une interprétation nulle comme l’ont démontré les Gens de science et l’ont annulé de plusieurs manières [2].

L’Etablissement (al-istiwâ-) [au-dessus du Trône] est indescriptible [pour la raison] qu’il sied (yalîq) selon Sa Majesté et Sa Grandeur.

[Ainsi,] nous ne devons pas dire [à ce sujet] ceci et cela… ; toutes ces supputations et interprétations (taqdîrât wa ta-wîlât) sont celles des partisans du faux [3] et de leurs vaines ambiguïtés (istichkâlâtihim) car ils ont ressemblé l’Etablissement d’Allâh par l’établissement des créatures [4].

Nous demandons à Allâh le salut et la préservation et qu’Il nous rend tous obéissant.

_______________________

[1] : Nous n’avons pas réussis à traduire ces deux termes. Contactez-nous à mukhlisun@hotmail.com si vous avez quelque chose à nous proposer – djazâkumu-llâhu khayran.

[2] : Par les preuves du Coran, la Sunnah et les paroles des Pieux Prédécesseurs (Salafs).

[3] : En arabe : ahlu-lbâtil > Les gens qui prônent le nul > les gens du faux.

[4] : En cherchant à comprendre « Comment Allâh peut s’établir (yastawî) sur quelque chose alors qu’Il est plus grand qu’elle. » Ceci est grave car Allâh dit :

-(… Il n’y a rien qui Lui ressemble …) (42/11)

-(Celui qui crée est-Il semblable à celui qui ne crée rien ? …) (16/17)

-(… Lui connais-tu un homonyme ? ») (20/65)

-(Et nul n’est égal à Lui. ») (112/4)

 

Traduction : MUKHLISÛN


Source de l’article : http://mukhlisun.over-blog.com/article-5173990.html


Source de la fatwâ :  http://www.sh-rajhi.com/rajhi/?action=FatwaView&fid=106


Wa-llâhu ta’âlâ a’lam – Des remarques sur la traduction ? Contactez-nous : mukhlisun@hotmail.com

Tag(s) : #Croyance
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :