SHeikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve)

 

- Le mardi 3 avril 2007, par IsmaiL Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm



Question :

 

Qu’en est-il de l’abandon de la prière ?

 

Réponse :

 

Ceci est de la mécréance...Qu’Allâh nous préserve ainsi que nos frères de cela. Certes il y a sur cela des preuves tirées du Qor’ân et de la Sounnah, ainsi que du consensus de la communauté.

Allâh - Ta’âla - dit :

 

« Mais s’ils se repentent, accomplissent la Salâ et acquittent la Zakâ, ils deviendront vos frères en religion. »

 [1]

 

Et :

 

« Qu’est-ce qui vous a acheminé à Saqar ? » Ils diront : « Nous n’étions pas de ceux qui faisaient la Salâ. »

 [2]

 

Et des versets encore autres que cela.

 

Et de la « Sounnah » :

 

Le hadîth de Djâbir ou le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Ce qu’il y a entre l’homme et entre le polythéisme [Chirk] et la mécréance [Kufr], c’est l’abandon de la prière. » Rapporté par Muslim dans son « Sahîh ».

 

Et selon les gens des « Sunans », Barîda Ibn Hassîb rapporte que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « L’engagement qui nous lie à eux repose sur la prière. Quiconque l’abandonne devient mécréant ». Rapporté par Ahmad et d’autres, et c’est un hadîth Sahîh.

 

Et du « consensus de la communauté » [Idjmâ’ ul-Ummah] :

 

Et il certes rapporté que ’Abdullâh Ibn Chaqîq (radhiallâhu ’anhu) a dit : « Aucun acte n’était perçu par les Compagnons de Muhammad comme une impiété pour celui qu’il l’abandonnait, hormis la prière. » Rapporté par at-Tirmidhî et d’autres avec une chaîne de transmission authentique [Sahîh]. [3]


  Question :

 

Qu’en est-il de délaisser la prière à son temps ?

 

Réponse :

 

Ceci contredit la parole d’Allâh - Ta’âla :

« Et certes la prière a été prescrite aux croyants à des heures fixes. »

Et les heures fixes [al-Mawqoût] : est ce qui a été décrété à des moments bien précis. Et le fait de la retarder de son temps obligatoire sans raison valable fait partie des grands péchés - Wa Allâhu Mousta’ân -


 Et selon Anas qui a dit : J’ai entendu le Messager d’Allâh dire : « Voici la prière de l’hypocrite [Mounâfiq] : Il s’assoit à observer le soleil jusqu’à ce qu’il soit entre les deux cornes de Satan [Chaytân], et à ce moment il se lève et exécute les quatre Raka’ah rapidement et ne mentionne pas Allâh si ce n’est que très peu. »

 Rapporté par Muslim.


Et si telle est la prière de l’hypocrite, alors comment peut-être [qualifiée] la prière de celui qui la délaisse jusqu’à ce qu’elle soit sortit [la prière] de son temps sans raison valable ? Il y a certes des avis de plus d’un des gens de science [Ahl ul-’Ilm], affirmant que celui qui délaisse la prière obligatoire jusqu’à ce qu’elle soit sortit de son temps, sans être résolu à vouloir l’accomplir [à ses heures fixes], est certes mécréant [Kâfir]. [4]

 

P.-S.



Sur le même sujet : L’avis des anciens (as-Salafs)


Notes


[1] Coran, 9/11


[2] Coran, 74/ 42-43



[3] Kitâb « al-Mundhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ’ ach-Châ-i’ah » p.37


[4] Kitâb « al-Mundhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ’ ach-Châ-i’ah » p.38




Source :


http://www.manhajulhaqq.com

Tag(s) : #Prière
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :