Question :

 

Doit-on dire InchaAllah dans ses invocations ?

 

 

Rèponse :

 

Il ne faut pas que celui qui invoque Allah (qu’il soit glorifié) dise « inchaAllah » (si Allah le veut) dans ses invocations. Qu’il soit plutôt ferme et donne de l’importance à son vœu car rien ne peut contraindre Allah (qu’Il soit exalté et glorifié). Allah (qu’Il soit glorifié) dit :

 

 

 

« Invoquez-Moi, Je vous répondrai »

 

sourate ‘Gafir’ verset 60

 

 

Allah a promis de répondre aux invocations. On n’a donc pas besoin dans ce cas de dire inchaAllah. Car Allah (qu’Il soit exalté et glorifié) s’Il accorde à Son serviteur son invocation, Il va soit répondre à son besoin, soit repousser de lui un mal, soit la lui préserver pour le Jour du Jugement.

 

Le prophète a dit :

 

« L’un de vous ne doit pas invoquer Allah en disant : O Allah, si tu veux pardonne-moi, et si tu veux accorde-moi Ta miséricorde. Il doit plutôt être ferme dans sa demande et donner de l’importance à son vœu, car rien ne peut contraindre Allah ». [1]

 

 

Si quelqu’un pose la question : n’est-il pas rapporté d’après le prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - qu’il disait au malade :

 

 

« (Qu’il n’y ait) pas de mal, que cela soit pour toi une purification (de tes péchés) si Allah le veut » (lâ ba’ss tahur inchaAllah) ? [2]


 

Nous disons : en effet, mais cela fait apparaître que ce propos ne fait pas partie du chapitre des invocations mais cela fait plutôt partie du chapitre de l’information et de l’espérance (NDT : c-à-d tu informes et espères que c’est une purification des péchés si Allah le veut). Cela n’est pas une invocation. Car il fait partie du comportement lors des invocations d’être ferme dans sa demande. Et Allah est plus savant.

 

 

Fatwa du cheikh Otheimine

Volume 1 page 90 fatwa numéro 32
 
 

[1] Al Bûkhâri, n°6339, Muslim n°2679
[2] Al Bûkhâri, n°3616

 

Source :

 

http://www.fatawaislam.com

Tag(s) : #Invocations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :