Entre tradition recommandée et obligation

 

samedi 20 octobre 2012, par Ismail


Version PDF Enregistrer au format PDF 

 

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

 

SHeikh Muhammad as-Sabîl a répondu que l’immolation à cette occasion est une Sounnah fortement recommandée, mais qui n’est pas obligatoire. Cela constitue une des meilleures actions d’obéissance le jour du sacrifice.


Il a certes été authentifié d’après ‘Aîcha (radhiallâh ‘anha) que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :


« L’homme n’accomplit aucune œuvre plus aimée d’Allâh, le jour du sacrifice, que celle de faire couler le sang (de la bête sacrifiée). La bête viendra, le jour de la Résurrection, avec ses cornes, sa fourrure et ses sabots. Allâh accepte le sacrifice avant même que le sang n’ait coulé, alors faites le sacrifice de bon gré ». Hadîth rapporté par at-Tirmidhî.


Ceci est la récompense due à l’obéissance. Celui qu’il le fait en sera récompensé, et celui qui ne l’accomplie pas, n’aura pas de péché pour son délaissement. [1]


SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm (rahimahullâh) dit que les savants sont unanimes sur sa légitimité religieuse, mais qu’il y a divergence sur son obligation. La majorité des savants, dont les trois imâms, sont d’avis que c’est une Sounnah fortement recommandée, alors qu’Abû Hanîfa a opté pour son obligation.


Les jurisconsultes disent que l’immolation le jour du sacrifice est meilleure que de sortir son équivalent en argent. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) ainsi que ses Compagnons après lui, ont toujours appliqué la chose de la sorte, et ils n’ont pas compensé cela en argent. L’imâm Ahmad dit : « C’est la revivification de la Sounnah, et le fait de la suivre est meilleur. » [2]


SHeikh Sâlih al-Fawzân confirme cet avis en indiquant que c’est une Sounnah fortement recommandée, et que l’immolation est faite dans le but de se rapprocher d’Allâh – ‘Azza wa Djal – le jour du sacrifice et les trois jours de Tachrîq.

 

Ceci afin de suivre l’ami intime Ibrâhîm (’alayhi as-Salat was salam). Il ajoute « qu’il a été légiféré pour la Communauté musulmane d’immoler sans obligation, mais comme une Sounnah fortement recommandée selon l’avis majoritaire des Gens de science. » [3]

 

Notes

 

[1] Fatâwa wa Rassâ-îl Moukhtârah du SHeikh Muhammad as-Sabîl, p.385

 

[2] Nayl al-Mârib fî tahdhîb Charh ‘Oumdat it-Tâlib de SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 2/293

 

[3] Ach-Charh ul-Moukhtasar ‘ala matn Zâd al-Moustaqnî’ du SHeikh Sâlih al-Fawzân, 2/584

 

Source :

 

http://www.manhajulhaqq.com

Tag(s) : #Fiqh

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :