Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Les 5 excuses de Ibn Oum Maktoum (qu'Allah l'agrée) concernant la prière en commun


Ibn Oum Maktoum (qu'Allah l'agrée) était un compagnon qui a demandé au Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) la permission de prier chez lui et donc de délaisser la prière en commun à la mosquée.


Au regard des différentes versions authentiques de son histoire nous pouvons voir qu'il avait plusieurs excuses pour demander cela au Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui).


Malgré cela le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) ne lui a pas permis de prier les prières obligatoires chez lui.


Ainsi nous pouvons tirer comme leçons de son histoire l'obligation et la très grande importance de la prière en commun dans les mosquées pour les hommes.


La première et la seconde excuse: le fait qu'il soit aveugle et qu'il n'ait personne pour le guider

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), un homme aveugle s'est rendu vers le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) et a dit: Ô Messager d'Allah ! Il n'y a personne pour me conduire à la mosquée.
Il a alors demandé au Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) de lui accordé la permission de prier dans sa maison ce que le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) lui a permit. Lorsqu'il est repartit le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) l'a appellé et a dit: « Est-ce que tu entends l'appel à la prière ? ».


Il a dit: Oui.


Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Donc tu dois y répondre ».


(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°653)

 


La troisième excuse: le fait que sa maison était éloignée de la mosquée

D'après Abdallah Ibn Oum Maktoum (qu'Allah l'agrée), j'ai demandé au Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui): Ô Messager d'Allah ! Je suis un homme aveugle et ma maison est éloignée. J'ai un guide mais il ne m'aide pas. Y a t-il une permission pour moi de prier dans ma maison ?


Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Est-ce que tu entends l'appel ? ».


J'ai dit: Oui.


Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Je ne trouve aucune permission pour toi ».


(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°552 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

 


La quatrième excuse: la présence d'arbres et de palmiers entre sa maison et la mosquée

D'après Abdallah Ibn Oum Maktoum (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) est venu à la mosquée et a vu que les gens étaient peu nombreux alors il a dit: « Je pense certes à mettre un imam pour les gens puis je sortirai et je ne trouverai pas quelqu'un qui délaisse la mosquée pour prier chez lui sans que je ne brûle sa maison sur lui ».


J'ai dit: Ô Messager d'Allah ! Il y a entre moi et la mosquée des palmiers et des arbres et je ne trouve pas un guide à chaque moment. Me suffit-il de prier dans ma maison ?


Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Tu entends l'appel ? ».
J'ai dit: Oui.


Alors le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Donc tu dois venir ».


(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°249)

 

La cinquième excuse: la présence de bêtes et d'animaux dangereux

D'après Abdallah Ibn Oum Maktoum (qu'Allah l'agrée), j'ai dit: Ô Messager d'Allah ! Il y a certes beaucoup de bêtes dangereuses et d'animaux dangereux (1) à Médine.


Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Tu entends - Haya 'ala salat haya 'alal falah - (2) ? Alors viens et répond ».


(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°553 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

(1) Les bêtes dangereuses comme des scorpions ou des serpents. Les animaux dangereux comme des loups ou des chiens.


(Voir Awn Al Ma'boud 'Ala Charh Sounan Abi Daoud)

(2) Ce sont deux phrases de l'appel à la prière.

 

Conclusion :

Cheikh Abdallah Ibn Saleh Al Fawzan a dit: « Certes le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) n'a pas permis à Ibn Oum Maktoum (qu'Allah l'agrée) de délaisser la prière en commun malgré la présence de 5 excuses qui sont prouvées par les textes.


Ainsi tu vois l'importance de la prière en commun dans l'islam et tu comprends que si ces excuses sont présentes chez la personne qui délaisse la prière en commun alors la délaisser ne lui serait pas permis.

 

Si cette personne n'a qu'une seule de ces excuses alors la délaisser lui est encore moins permis. Donc qu'en est-il pour celui qui n'a pas d'excuse... ».


(Ahkam Houdour Al Masajid p 25)
 

 

 

Télécharger le dossier :

 

 

Source :

 

 

http://www.hadithdujour.com/


Tag(s) : #Rappels
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :