Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Aicha (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes la tombe a un resserrement, si quelqu'un devait en être sauvé ou préservé Sa'd Ibn Mouadh en aurait été sauvé ».


(Rapporté par Al Baghawi et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1695)


D'après Ibn Omar (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui-ci (1) est celui pour qui le trône a bougé, les portes des cieux se sont ouvertes, 70 000 anges ont assisté à sa janaza (2). Il a certes été serré une fois puis il lui a été donné de l'espace ».


(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°2055 et authentifié l'imam Nawawi dans Al Khoulasa 2/1042 et par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Nasai)

(1) Il s'agit du compagnon Sa'd Ibn Mouadh (qu'Allah l'agrée).


(2) Cérémonie funéraire.

D'après Abou Ayoub (qu'Allah l'agrée), un enfant a été enterré alors le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Si quelqu'un devait être sauvé du resserrement de la tombe cet enfant en aurait été sauvé ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2164)

Cheikh Otheimine a dit dans Liqa'at Al Bab Al Maftouh n°161 question 17: « Le resserrement de la tombe pour le croyant est un resserrement de miséricorde et de compassion comme la mère qui serre son enfant contre sa poitrine par contre le resserrement du mécréant est un resserrement de châtiment... ».

 

 

 

Source :

 

http://www.hadithdujour.com/

Tag(s) : #Rappels
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :