Question :

 

Chaque année, il y a le désordre qui se produit sur le mois sacré du Ramadan en son apparition et sa disparition, dès lors, les pays islamiques se divergèrent, entre les avancés en jeûne et les retardés. Quelle est la solution à ce problème?

 

Réponse :

 

L’affaire est large, par la bénédiction d’Allah.

 

Chaque peuple doit suivre sa vision du croissant comme cela est rapporté d’Ibn `Abbâs (Qu’Allah soit satisfait des deux) de ce que Karyb lui a apporté comme nouvelle de la Grande Syrie à Médine Ibn `Abbâs lui demanda : Quant est ce qu’ont jeûné Mo`âwiyya (Qu’Allah soit satisfait de lui) et les gens de la Grande Syrie et Karyb lui dit: : certes, les gens l’on aperçut – le croissant – au vendredi et Mo`âwiyya jeûna et les gens aussi jeûnèrent et Ibn `Abbâs dit: Nous l’avons aperçu (le premier croissant de lune) la nuit du samedi et nous ne cesserons de jeûner jusqu’à ce qu’on l’aperçoive de nouveau ou que nous complétions la période (trente jours).

 

Ibn `Abbâs vit que la Grande Syrie est loin, et qu’il n’exige pas aux gens de Médine la vision de la Grande Syrie, et ce, un groupe des savants voient que chaque peuple doit suivre sa vision du croissant. S’il est apparu au Royaume d’Arabie Saoudite par exemple, et jeûne de cette vision la Grande Syrie et l’Egypte et d’autres pays, alors c’est bon aussi, selon le sens général du hadith. Et s’ils n’ont pas jeûné par cette vue, puis ils virent le croissant et jeûnèrent par leur vision, il n’ya aucun problème en cela.

 

Certes, une décision a été prise par le Comité des Grands Oulémas au Royaume d’Arabie Saoudite que: chaque gens du pays doivent commencer le jeûne selon leur vision du croissant de lune, conformément au hadith d’Ibn `Abbâs mentionné et ce qui a été rapporté dans sa signification.

 

Source : Fatâwas  Cheikh Ibn Bâz – Volume 15 – Le livre du jeûne.

 

Numéro de la page : 44-45

 

 

Source :

 

http://www.islamlinks.fr/

Tag(s) : #Jeune

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :