icone_audio.gif Ecouter le Cheikh

 

 

مَا كَانَ لِلنَّبِىِّ وَٱلَّذِينَ ءَامَنُوٓا۟ أَن يَسْتَغْفِرُوا۟ لِلْمُشْرِكِينَ وَلَوْ كَانُوٓا۟ أُو۟لِى قُرْبَىٰ مِنۢ بَعْدِ مَا تَبَيَّنَ لَهُمْ أَنَّهُمْ أَصْحَٰبُ ٱلْجَحِيمِ♦وَمَا كَانَ ٱسْتِغْفَارُ إِبْرَٰهِيمَ لِأَبِيهِ إِلَّا عَن مَّوْعِدَةٍۢ وَعَدَهَآ إِيَّاهُ

 

sens approximatif du verset :

 

"Il n’appartient pas au Prophète et aux croyants d’implorer le pardon en faveur des polythéistes, fussent-ils des parents, alors qu’il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l’Enfer. Ibrâhim ne demanda pardon pour son père qu’en raison d’une promesse qu’il lui avait faite [...]" At-Tawbâh, v.113-114.

 

Ibrâhim avait fait une promesse à son père de demander pardon pour lui, mais Allah lui interdit سبحانه و تعالى, et [avant cela] il demanda pardon pour son père.

 

Est-ce que cela fut profitable à son père ?

 

Et Ibrâhim compte parmi les personnes les plus considérées auprès d’Allah سبحانه و تعالى, il appartient aux Messagers doués de résolution, et personne n’ignore son rang, l’Imam des hunafah (1), عليه صلاة الله و السلام l’ami du Tout Miséricordieux,

 

وَٱتَّخَذَ ٱللَّهُ إِبْرَٰهِيمَ خَلِيلًۭا

sens approximatif du verset :

 

"et Allah a pris Ibrâhim comme ami" An-Nîssa, v.125.

 

Sa position auprès d’Allah est éminente, sa place élevée : il demanda pardon pour son père et Allah ne pardonna pas à son père.

 

Plutôt écoute ce qui a était rapporté dans le Sahih Al-Bukhârî, cette situation incroyable, ce hadith rapporté selon Abû Hurayra رضي الله عنه :

 

Au Jour de la Résurrection, Ibrâhim عليه السلام rencontrera son père Azâr dont le visage sera couvert de poussière et de ténèbres.


Sur le visage de qui, y aura t-il de la poussière et des ténèbres ? : Les mécréants.


Ibrâhim lui dira : "Ne t’avais-je pas dit de ne pas me désobéir ?"


Son père lui répondra : "Aujourd’hui je ne te désobéirai pas !"


Ibrâhim dira alors :


"O Seigneur ! Tu m’as promis de ne pas m’humilier au Jour de la Résurrection et y a-t-il une humiliation plus grande que de voir mon père si éloigné [de Ta miséricorde]"


Allah lui répondra :


"J’ai interdit le Paradis aux mécréants."


Celui qui meurt sur le shirk (l’associationnisme) qu’il n’espère pas le pardon d’Allah.


Puis on lui dira :


"O Ibrâhim ! Qu’y a-t-il sous tes pieds ?"


Il regardera et verra une hyène puante (son père) que l’on saisira par les pattes et qu’on jettera en Enfer.

 

Nous demandons à ALLAH la paix et la protection.

 

(1) al-hanif désigne celui qui suit la voie droite et s’écarte du fourvoiement, c’est un des termes en arabe qui portent deux sens opposés : rectiligne et déviant.


Ainsi le Prophète Ibrahim عليه السلام était sur la voie droite de l’Unicité (at-tawhid), et éloigné du polythéisme (ash-shirk). Et Allah sait.

 

Tiré de la série Duruss wa fawaîd min ayât al-Kûrsy - دروس وفوائد من آية الكرسي -
Traduit par Abû Muhammad حفظه الله


copié de islam-nancy.com

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr

Source :

http://3ilm.char3i.over-blog.com/

Tag(s) : #Les Prophètes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :