Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abou Salama, Aicha (qu'Allah l'agrée) a dit: « Il m'arrivait d'avoir des jours de Ramadan que je ne pouvais rattraper que durant Cha'ban (*) ».


Yahya a dit: À cause du fait qu'elle était occupée par le Messager d'Allah (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui).


(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1950 et Mouslim dans son Sahih n°1146)

Et dans une version rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1146, Aicha (qu'Allah l'agrée) a dit:


« Il arrivait à l'une d'entre nous de ne pas jeûner à l'époque du Messager d'Allah (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) et elle ne pouvait rattraper avec le Messager d'Allah (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) jusqu'à ce que vienne le mois de Cha'ban ».

(*) Cha'ban est le mois qui précède Ramadan, ainsi le sens est qu'elle a rattrapé les jours manqués durant le mois qui précède le Ramadan suivant.

1 - Il faut s'empresser de rattraper les jours manqués de Ramadan après le 'id pour celui qui en a la capacité



L'imam Zayn Ibn Al Mounayir (mort en 683) a dit: « Ce qui est apparent dans ce qu'a fait Aicha (qu'Allah l'agrée) montre qu'elle se serait empressé de rattraper si le fait qu'elle soit occupé ne l'avait pas empêché.

Ainsi cela montre qu'il ne convient pas que celui qui n'a pas d'excuse retarde le rattrapage des jours manqués ».


(Voir Fath Al Bari 4/189).

Les savants sont tous d'accord sur le fait qu'il est meilleur de rattraper les jours manqués de Ramadan tout de suite après le 'id et certains voient même que ceci est obligatoire.
(voir par exemple Al Mouhala de l'imam Ibn Hazm vol 6 p 260 et Tamam Al Mina de cheikh Albani p 421)

2 - Il n'est pas permis de retarder le rattrapage des jours manqués jusqu'à l'entrée du Ramadan suivant sans excuse (comme la maladie ou le voyage...).



L'imam Ibn Hajar (mort en 852) a dit dans Fath Al Bari 4/189: « Nous pouvons tirer du fait que Aicha (qu'Allah l'agrée) s’efforçait à rattraper durant Cha'ban qu'il n'est pas permis de retarder le rattrapage jusqu'à ce que rentre un autre Ramadan ».

3 - Il n'est pas permis de rompre le jeûne durant une journée de rattrapage à l'inverse du jeûne surérogatoire.



D'après Oum Hani (qu'Allah l'agrée): J'étais assise auprès du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) lorsqu'on lui a apporté une boisson dont il a bu. Ensuite il me l'a passé et j'ai bu.


Alors j'ai dit: j'ai fait un péché, demande pardon pour moi !


Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Qu'y a t-il ? ».
J'ai dit: j'étais en train de jeûner et j'ai rompu mon jeûne.


Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Est-ce que c'était un jour que tu rattrapais ? ».


J'ai dit: Non.


Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Cela ne te nuira pas ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°731 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

Et dans la version rapportée par Abou Daoud n°2456, le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Cela ne te nuira pas si c'est un jeûne surérogatoire ».

Source :

http://www.hadithdujour.com/

Tag(s) : #Jeune
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :