Pour qui la Omra est-elle obligatoire ?

Voici quelques fawaid concernant l'obligation de la Omra extraits d'un cours de Cheikh Abdullah Al Adani, qu'Allah le préserve, sur les règles de la Omra et sa description. J'ai résumé ces fawaid et les ai rédigés sous forme de questions réponses, et je demande à Allah qu'Il rende ce modeste travail bénéfique pour l'Islam et les musulmans.

La omra est-elle obligatoire ?

La omra fait partie des choses qu’Allah a ordonné aux musulmans tout comme Il a ordonné le hajj. Il est donc obligatoire d’accomplir la omra tout comme il est obligatoire d’accomplir le hajj. Cependant, celui qui accomplit la omra avec le hajj s’est affranchi de cette obligation.

Quelles sont-les preuves de l’obligation de la omra ?

Il est mentionné dans la version du hadith Jibril rapportée par Ibn Khouzayma, d’après Abdullah Ibn Omar, que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit expliquant ce qu’est l’Islam :

« …et que tu accomplisses le hajj et la omra… »

Et il est rapporté dans les Sunan [1] qu’un homme de Bani ‘Amir est venu voir le Prophète (صلى الله عليه و سلم) et lui a dit : « Ô Messager d’Allah, mon père est âgé, il n’a pas les capacités d’accomplir le hajj et la ‘omra ni de voyager. ». Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui a alors dit :

« Accomplis le Hajj et la omra pour ton père. ».

Ces deux hadiths prouvent donc l’obligation de la omra.

Pour qui la omra est-elle obligatoire ?

Elle est obligatoire pour tout musulman, pubère, doué de raison qui en a les capacités.

  • Musulman :

La omra n’est pas acceptée du mécréant, ni du polythéiste ou de l’apostat. Quelles que soient les œuvres qu’ils accomplissent, elles ne sont pas acceptées de leur part. En effet, Allah a dit :


« Mais s’ils avaient donné des associés à Allah, toutes leurs œuvres auraient été vaines. » [Al An’am, verset 88]


« Ce qui empêche leurs dons d’être agréés, c’est le fait qu’ils n’ont pas cru en Allah et Son Messager » [At-Tawbah, verset 54]

  • Pubère :

La omra n’est donc pas obligatoire pour l’enfant non pubère. Cependant si elle est accomplie pour lui alors cela est valide. La preuve à ce sujet est le hadith authentique dans lequel il est rapporté qu’une femme a porté un enfant et a dit : « ô Messager d’Allah, y a-t-il un hajj pour lui. » Il a répondu :

« Oui et tu en as la récompense. »

Cela prouve que le hajj et la ‘omra d’un enfant non pubère sont acceptés mais cela ne l’affranchit pas du pèlerinage et de la omra obligatoires. Il devra donc accomplir le hajj et la ‘omra lorsqu’il sera pubère. En effet, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit :

« La plume est levée pour trois personnes. »

Et parmi eux :

« l’enfant jusqu’à ce qu’il devienne pubère »

  • Doué de raison :

La omra du majnoun, c'est-à-dire le fou qui a perdu la raison, n’est pas valide. La preuve à ce sujet est dans la hadith précédemment cité :

« La plume est levée pour trois personnes. »

Et parmi eux :

« le fou jusqu’à ce qu’il retrouve la raison. »

  • Qui en a les capacités :

La preuve à ce sujet est dans la parole d’Allah :


« Et c’est un devoir envers Allah, pour ceux qui en ont les capacités, d’aller faire le pèlerinage de la maison. » [Ali ‘Imran, verset 97]

Le hajj et la omra ne sont donc pas obligatoires pour celui qui n’en a pas les capacités.

Que signifie en avoir les capacités ?

Ceci n’est pas limité à l’argent mais cela englobe plusieurs choses, parmi elles : l’argent, la santé et la possibilité. La omra n’est donc pas obligatoire pour le malade. Cependant, si sa maladie perdure, il devra alors mandater quelqu’un qui l’accomplira pour lui. La preuve à ce sujet est le hadith précédemment cité au sujet de l’homme à qui le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a ordonné d’accomplir le hajj et la omra pour son père. Et s’il ne peut pas car il n’a pas d’argent alors il n’a rien à se reprocher.

Pour la femme, en avoir les capacités signifie également avoir un mahram qui l’accompagne. Car il est interdit à la femme de voyager sans mahram, et ce même pour le hajj et la omra, car le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit :

« La femme ne voyage pas sauf avec un de ses mahram. » [2]

La présence d’un mahram est donc une condition pour que la hajj et la omra soient obligatoires pour la femme. Et il lui est interdit de les accomplir sans mahram et le faire est un péché. De ce fait, si aucun de ses mahram ne peut l’emmener ou qu’elle n’a pas les moyens de payer le hajj ou la omra à l’un d’eux, alors ni le hajj, ni la omra ne sont obligatoires pour elle.

Certains savants disent qu’il est permis à la femme de partir sans mahram à condition qu’elle soit accompagnée d’un groupe de femmes qui elles sont accompagnées de leurs mahram. Quel est l’avis correct à ce sujet ?

En effet, certains savants de l’école juridique chafi’ite se sont trompés à ce sujet en prétendant cela. Ils justifient leur avis par un hadith rapporté par l’Imam Al Boukhary dans lequel il est mentionné que les épouses du Prophète (صلى الله عليه و سلم) sont parties au hajj avec Othman sous le Califat de Omar, qu’Allah les agrée tous. Ils prétendent donc qu’elles seraient parties sans mahram.

Cependant les savants ont répondu à cela sous plusieurs angles :

  • Le hadith ne mentionne pas clairement qu’elles sont parties sans mahram et ce qui est incertain ne peut pas servir de preuve.

  • Aicha, qu’Allah l’agrée, était accompagnée d’un de ses mahram qui est Ourwa Ibn Zoubayr, le fils de sa sœur Asma, comme cela est rapporté dans une autre version du hadith. S’il en est ainsi, rien ne prouve que les autres épouses du Prophète (صلى الله عليه و سلم) n’étaient pas accompagnées de leur mahram. Et ceci est la bonne pensée que nous avons de ces nobles femmes vertueuses qui ont tenues compagnies au Prophète (صلى الله عليه و سلم).

  • A supposer qu’elles soient parties sans mahram, cela aurait été une erreur car cela s’oppose au hadith clair et authentique rapporté du Prophète (صلى الله عليه و سلم) : « La femme ne voyage pas sauf avec un de ses mahram. » . Et d’autres hadiths prouvent qu’il n’est pas permis à la femme de voyager sans mahram [3].


Notes de bas de page :


[3] Parmi ces hadiths, celui dans lequel il est rapporté que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a ordonné à un homme d’aller accomplir le hajj avec sa femme alors qu’il s’était engagé pour le jihad. Il a donc délaissé le jihad pour aller accomplir le hajj avec sa femme, ceci prouve qu’il est obligatoire pour la femme d’être accompagnée d’un mahram pour voyager.

Source :

http://daralhadith-sh.com/

Tag(s) : #Pèlerinage
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :