Discours du vendredi par Abou Hammad

Al-Hayati à la moquée Mosquée Dar Al-Arqam à Montréal


Alhamdoullilah, comme nous l'avons expliqué, l'islam est la religion de vérité, et dans l'islam, il y a toute la guidance nécessaire pour les êtres humains dans cette douniya.

 

Donc le musulman peut se passer de toute référence extérieure. Parce que dans le Coran, la Sunnah et la voie des salaf as-salih il y a tous ce qui est nécessaire comme guidance pour suivre le droit chemin.


Les sahaba ont conquis le monde car ils se sont limités à ce qu'Allah subhana wa ta'ala leur à révélé mais quand par la suite les gens ont commencé à chercher des références extérieures et à mélanger le vrai et le faux, Allah subhana wa ta'ala les a humilié. 

 

Et quand on regarde aujourd'hui le fait que beaucoup de musulmans imitent les mécréants dans leurs traditions, dans leurs croyances, dans leurs religions, et dans leur façon de vivre, ceci est arrivé à un point ou l'on ne peut plus distinguer entre le juif, le chrétien et le musulman. Parfois lorsque tu marches dans la rue et que tu regardes les passants tu ne peux plus savoir qui est chrétiens, qui est juif, qui est bouddhiste, qui est indhou et de cette façon tout le monde se mélange.

Il y en a même qui cachent la réalité, ils cachent le fait qu'ils sont musulmans soit par honte ou ignorance Allahu al musta'aan. Ainsi on trouve parmi les arabes, des arabes qui essaient de ressembler aux arabes chrétiens ou aux latinos et aux européens ou aux américains car ils ont une ressemblance.

 

 

Chez les indiens on voit que certains essaient de ressembler aux indhous ou aux sikh car ils ont une ressemblance, et les musulmans asiatiques essaient de ressembler aux bouddhistes et aux gens de ces régions là qui ne sont pas musulmans. Et parmi les africains qui sont musulmans on  voit que certains d'entre eux essaient de ressembler aux noirs américains ou bien aux antillais qui sont des kufar.

 

Donc suivant la ressemblance des peuples, nous voyons qu'il y a parmi eux des tendances à ressembler aux kufar de ces peuples qui sont de différentes origines.

 

Toutefois le musulman doit se distinguer des kufar peu importe son origine ou d'où il vient et le fait qu'il y a des ressemblances entre nous dans la création, comme Allah nous a créé, que sa soit par la couleur, ou par la forme de nos visages ou bien nos ressemblances physiques, ne doivent pas nous amener à ressembler à ces gens là que ce soit dans leur religion, dans leurs coutumes, dans leurs croyances ou dans leur façon de vivre.

 

De même, de plus en plus de musulmans se marient avec des femmes non musulmanes et ont des enfants avec elles. Lorsque ces enfants nés de ses mariage connaissent le divorce de leur parents, ils grandissent par la suite dans la mécréance donc par la suite ils sont perdus et sont mélangés.

 

Ils ne savent plus si ils sont musulmans ou si ils sont chrétiens. Parfois même ils n'ont jamais vu leur père et grandissent dans cette société sans connaître l'islam.


De plus, nous voyons de plus en plus de femmes musulmanes épouser des hommes mécréants parmi les chrétiens et les juifs.

 

 

Et parfois elles leur demandent juste de dire « la ilaha illallah » avec la bouche sans avoir aucune connaissances ni compréhension et ensuite elles vivent avec la personne même si elle ne pratique pas l'islam car elles se disent : »que de toute façon, dans nos pays c'est la même chose, on se marie avec des hommes puis ils ne font pas la prière et ne pratiquent pas l'islam donc quelle est la différence? »

 

On voit donc par la suite que les enfants naissant de ces mariages souvent sont à la fois perdus, ils ne connaissent pas l'islam, connaîssent plus la réalité de leur religion et donc cela amène beaucoup de problèmes par la suite.


On voit également un problème chez les musulmans concernant la langue arabe. Ainsi beaucoup de musulmanes parlant l'arabe enseigne d'abord la langue française à leurs enfants avant de leur enseigner l'arabe.

 

Cela est un problème car ils doivent commencer par connaître leur langue, la langue du Coran et celle de la Sunna et pas uniquement le dialecte de leur pays car il ne leur permettra pas de comprendre le Coran et la Sunna.

 

Il faut donc leur apprendre comme il se doit la langue arabe classique pour qu'ils puissent comprendre le Coran et la Sunna.

 

Ainsi par exemple en France aujourd'hui, la 3e ou la 4e génération qui ont grandi là bas ne comprennent plus du tout l'arabe et les autres musulmans qui viennent d'afrique ou du pakistan, des autres pays musulmans, ils doivent aussi apprendre l'arabe et ne doivent pas se dire qu'ils ne sont pas arabe et donc ne devrez pas apprendre l'arabe.

 

Et j'en ai rencontré certains d'entre qui m'ont dit: « parle moi en anglais et ne me parle pas en arabe! ».  Alors je leur dis « est-ce que l'anglais est ta langue? »

 

Ainsi ils préfèrent donc l'anglais à l'arabe et cela par ignorance. Et la langue arabe est la langue des musulman et du Coran et si on parle français ici, ce n'est uniquement parce que nous sommes des musulmans qui n'avons appris l'arabe, qui sont convertis à l'islam ou bien pour ceux qui doivent apprendre également le français dans le but de faire la da'awa aux non musulmans.

 

Et non pas pour se montrer fier comme certains musulmans dans les pays musulmans qui montrent qu'ils parlent français ou anglais ou qui parlent une langue européenne pour se montrer qu'ils sont plus élevés par rapport aux autres musulmans qui parlent uniquement arabe et pour montrer qu'ils ont un privilège et une fierté par rapport aux autres musulmans qui ne parlent que la langue du Coran.

 
De même, les fêtes des kufar approchent bientôt: la fête de Noël, la fête du Jour de l'An. C'est fêtes là sont souhaitées dans la plupart des pays musulmans.

 

Et les musulmans lors de la fête du Jour de l'An, prennent le billet d'avion ou le bateau pour aller en Europe, pour aller fêter le Noël et le jour de l'An alors que cela est la fête des kufar. Alors nous sommes ici maintenant parmi eux,  on ne doit pas célébrer leur fêtes et on ne doit pas les féliciter pour leurs fêtes également. Et si vous dites que ce sont des gens du Livre alors pourquoi ne fêter vous pas les fêtes des Juifs aussi tel que le Yaum Kipour et les autres fêtes juives? Pourquoi fêter vous uniquement celle des chrétiens?

 
Il faut donc comprendre que ce ne sont pas nos fêtes, ni celles des juifs, ni celles des chrétiens, ni celles des bouddhistes, ni celles des indhous et peu importe quelle autre religion qui peut se présenter.

 

Notre religion est l'islam, nous avons nos fêtes et justement il y a une de nos fêtes qui approche qui est Al Eid al Adha  et donc on doit plutôt se préparer à célébrer notre fête et non pas la fête des kufar.

 

 

Tag(s) : #Discours du vendredi
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :